Picsou Wiki
Advertisement
Picsou Wiki

Fantomiald contre Kleptomiald est une histoire longue en bande dessinée, initialement découpée en deux parties, scénarisée par Fabio Michelini et dessinée par Guido Scala. Elle fut publiée pour la première fois en janvier 1996 en Italie. Elle met en scène principalement Donald Duck et son alter-ego Fantomiald, le bandit Kleptomiald et d'autres voleurs de seconde zone. L'action se déroule à Donaldville.

Synopsis[]

Fantomiald pensait mettre quelques récidivistes au frais avant de prendre des vacances mais voilà que ces derniers sont bardés de technologie ! Le justicier doit mener l'enquête...

Résumé complet[]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


Premier acte[]

La nuit tombe sur Donaldville et Donald se prépare déjà à endosser son costume de super-héros Fantomiald. Il part alors faire sa ronde de nuit, équipé du tout nouveau klepto-réveil sur sa voiture. Il s'agit d'un appareil créé par Géo Trouvetou qui permet de rechercher automatiquement le voleur le plus proche. Ainsi, la machine se met en marche et le super-héros court dans la zone agricole de la ville. Là-bas, il y retrouve un bandit bien connu, Raoul le voleur de poules. Grâce à ses gadgets, Fantomiald arrête facilement le gredin. Mais, sans qu'il ne sans aperçoive, il est observé de près par un étrange personnage.

Un peu plus tard, le klepto-réveil se met de nouveau en marche et Fantomiald fonce aux halles de Donaldville. Il y retrouve Tom, le voleur de pommes qui commence à s'enfuir avec des cagettes de pommes. Heureusement, grâce à son véhicule qui jette des pommes pourries sur le bandit, il est stoppé net et Fantomiald peut désormais l'arrêter. Mais, encore, l'étrange personnage regarde de loin le bandit en action. Puis, le super-héros repart de nouveau arrêter un autre bandit, Mathieu le tire-pneus. Ce dernier est d'ailleurs fatigué d'être toujours arrêté par le super-héros.

Mais même les super-héros ont envie d'ailleurs et s'arrêter. En effet, le lendemain soir, Donald doit de nouveau endosser son costume de Fantomiald. Mais il ne songe qu'à une chose : prendre des vacances. Il se dit que cela est peut-être possible et court consulter l'annuaire des voleurs de la ville. Par chance, de nombreux bandits sont absents sauf les trois bandits arrêtés la veille. Il se dit alors qu'en les arrêtant rapidement, il pourra partir en vacances par la suite.

Fantomiald se rend donc au poulailler habituel pour retrouver Raoul le voleur de poules mais, après quelques heures d'attente, le canard est toujours seul. Il décide de partir aux halles mais ne retrouve toujours personne. Quand, tout à coup, le klepto-réveil retentit et le canard s'y rend. Il y retrouve Raoul aux abords d'une banque. Ce dernier tient un étrange laser et détruit la vitrine. Puis, il s'empare de l'intégralité des bijoux présentés et s'enfuit, non sans ayant stoppé Fantomiald avec un jet de smog concentré.

Après avoir repris ses esprits, Fantomiald entend de nouveau le klepto-réveil qui l'emmène près d'une luxueuse villa. Tom le voleur de pommes est armé d'un énorme dispositif pour détruire les vitrines et s'emparer de tous les bijoux et de l'argent liquide s'y trouvant à l'intérieur. Fantomiald tente de l'arrêter mais il est arrêté par Tom grâce à une énorme météorite jetée sur lui.

Enfin, Fantomiald retrouve Mathieu en train de tenter de fracturer la porte d'une banque très facilement. Fantomiald est pensif et se demande comment ces bandits habituels peuvent réussir leurs coups avec des outils ultraperfectionnés. D'ailleurs, le super-héros est déjà la risée des journalistes qui le tournent en ridicule dans leurs journaux.

Fantomiald décide de se reprendre dès le lendemain. Mais, alors qu'il retrouve les trois bandits habituels toujours armés d'énormes gadgets, ils sont tous anéantis par des dysfonctionnements comme des explosions de laser ou encore des machines qui se rebellent. Fantomiald se dit qu'il est enfin libre car ils sont maintenant facilement arrêtables. Soudain, le klepto-réveil retentit de nouveau. Fantomiald est bien obligé d'aller voir ce qu'il se passe, avant de partir prendre des vacances bien méritées.

En coulisses[]

Anecdotes[]

Dans l'histoire, Fantomiald utilise un dispositif appelé le klepto-réveil qui lui permet de rechercher automatiquement la présence de voleurs. Quand il en détecte, une musique retentit. Ainsi, de nombreuses chansons sont parodiés comme le titre L'orange de Gilbert Bécaud, Le pénitencier de Johnny Hallyday ou encore Si j'avais un marteau de Claude François.

Publication française[]

Cette histoire ne fut publiée qu'une seule fois en France, dans son intégralité dans Les chroniques de Fantomiald n°19 du 17 août 2021.

Advertisement