FANDOM


Fantomiald contre Mister Transf est une histoire en bande dessinée de dix-sept planches scénarisée et dessinée par Julian Jordan. Elle fut publiée pour la première fois le 17 mai 1992 dans Topolino n°1903 en Italie. Elle met en scène Donald Duck et son alter-ego Fantomiald, Riri, Fifi et Loulou Duck et Mister Transf. L'action se déroule à Donaldville, dans la maison de Donald Duck, au commissariat de Donaldville ainsi qu'au magasin de Mister Transf.

Synopsis Modifier

Une vague de vols sans précédents frappe la douce Donaldville, laissant même le pauvre Donald sans sa précieuse 313 ! Mais y a-t-il un lien avec l'ouverture de cette boutique d'occasion de Mister Transf ? Fantomiald est sur la piste !

Résumé complet Modifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Par une belle journée ensoleillée, Donald se trouve devant sa maison, affairé sur sa fameuse voiture. Il y installe un nouveau système de chaîne-hifi qui, une fois opérationnel, s'avère être très puissant. Les nuisances sonores engendrées mettent en colère Riri, Fifi et Loulou qui se demandent bien à quoi ça peut servir sur une si petite voiture. Donald leur explique qu'ils sont bien trop jeunes pour comprendre et les fait partir, leur demandant de préparer le dîner dans les plus brefs délais.

Le lendemain, Donald se réveille, joyeux de retrouver sa belle voiture. Mais voilà, la toute nouvelle radio installée la veille vient d'être volée ! Le canard se rend au commissariat de la ville pour signaler ce méfait. Cependant, après une heure d'attente, on lui explique que l'on ne peut rien faire et qu'il doit rentrer chez lui.

Donald découvre que ses pneus ont été volés

Donald découvre que les pneus de sa voiture ont été volés !

Donald passe une très mauvaise nuit, remplie de cauchemars où sa voiture est volée de nombreuses fois. Sans doute est-ce là une prémonition car le lendemain, ce sont les pneus de sa voiture qui ont été volés ! De nouveau, on lui signale au commissariat qu'on ne peut rien faire. De rage, il part acheter des pneus de quatrième main pour les installer sur sa voiture. Toutefois, ses efforts sont vains car le matin suivant, il ne reste plus que les pneus ! C'en est trop pour le canard, Fantomiald doit agir !

Fantomiald bondit sur l'étrange personnage

Fantomiald bondit sur l'étrange personnage.

Cette nuit-là, le super-héros masqué fait une ronde pour s'assurer de la quiétude des rues de Donaldville. Il découvre qu'un homme rôde autour d'une voiture. Mais en s'approchant, il ne s'agit juste que d'une personne qui avait laissé ses lunettes à l'intérieur de sa voiture et qui n'arrivait pas à introduire sa clef dans la serrure. Rempli de bienveillance, Fantomiald aide l'automobiliste puis continua sa ronde. Arrivé au bout de cette dernière, au petit matin, il doit se faire une raison : la nuit s'est écoulée tranquillement !

Le lendemain matin, Donald achète le journal de la ville et découvre qu'un magasin de produits d'occasion va ouvrir ses portes très prochainement. Donald pense qu'il doit mener l'enquête sur celui-ci. Il se rend alors au magasin et découvre un gigantesque bâtiment. Un homme lui fait alors visiter le magasin. En un coup d'oeil, Donald réussit à reconnaître sa voiture fétiche, totalement transformée. Mais il feint de ne pas la reconnaître devant le vendeur et poursuit sa visite du magasin.

Donald retrouve sa voiture maquillée dans le magasin

Donald reconnaît sa voiture maquillée dans le magasin de Mister Transf.

Le soir-même, c'est Fantomiald qui vient s'introduire dans le magasin. Il découvre alors que le propriétaire du magasin, un certain Mister Transf, transforme des objets volés en changeant les numéros de série, les couleurs ou d'autres caractéristiques. Notre super-héros réfléchit alors à un plan pour confondre ce vil personnage.

Donald envoie des fumigènes sur le magasin de Mister Transf

Donald envoie des fumigènes sur le magasin de Mister Transf.

Le lendemain, Donald se présente de nouveau au magasin, en prétextant au vendeur qu'il souhaite acheter quelque chose en particulier : la voiture se trouvant dans son magasin. Ravi de cette possible vente, Mister Transf propose à Donald d'essayer la voiture avant de l'acheter. Une ballade s'entame alors avec Donald au volant. Connaissant sa voiture, le canard fait mine d'appuyer sur des boutons qu'il dit ne pas connaître pour déclencher plusieurs gadgets de Fantomiald. Ainsi, la voiture commence a bondir, à voler dans les airs et même à envoyer des missiles (qui ne sont en réalité que des fusées fumigènes inoffensives) vers le magasin. Croyant son magasin totalement en ruines, Mister Transf pleure en imaginant l'argent perdu suite à des années de rapines ! Mais la fumée se dissipe vite et le magasin est resté intact. Mister Transf est heureux et lève les bras en l'air en signe de victoire. Mais ce qu'il n'avait pas vu, c'est que des agents de police se trouvaient derrière lui et qu'ils viennent juste de lui mettre les menottes aux poignets. Mister Transf se tourne vers Donald et affirme qu'une seule personne peut détenir autant de gadgets et il fait vite le lien entre Donald et Fantomiald. Mais le canard explique qu'en réalité il est bel et bien Fantomiald mais qu'il a endossé un costume de Donald pour pouvoir le confondre.

Un peu plus tard, Donald a récupéré sa fameuse voiture et peut profiter pleinement de la radio de cette dernière, au grand dam de ces neveux qui se bouchent les oreilles de colère !

Donald profite de nouveau de sa voiture

Dernière case de l'histoire où Donald peut de nouveau profiter de la chaîne-hifi de sa voiture au détriment de la tranquillité de ses neveux.

En coulisses Modifier

Publication française Modifier

L'histoire ne fut publiée qu'une seule fois en France, dans Les chroniques de Fantomiald n°14 de juin 2020.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .