Fantomiald contre le hooligan ! est une histoire longue en bande dessinée de trente-quatre pages, scénarisée par Giorgio Pezzin et dessinée par Guido Scala. Elle fut publiée pour la première fois le 12 février 1989 dans Topolino n°1733, en Italie. Elle met en scène Donald Duck et son alter-ego Fantomiald ainsi que de nombreux supporters de football dont Swampy. L'action se déroule à Donaldville, dans les rues de la ville dans la maison de Donald Duck et au stade de Donaldville.

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

S'ennuyant, Donald va soutenir le club de football de Donaldville lors d'un match, mais se heurte vite aux manifestations violentes des supporters face à un acte de sabotage dans le stade...

Résumé complet[modifier | modifier le wikicode]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Durant un dimanche après-midi, Donald s'ennuie chez lui. En effet, ses jeunes neveux sont partis chez Grand-mère Duck, il s'est disputé avec Daisy, Popop est absent et Géo est à un congrès d'inventeurs. Pour contrer cet ennui, il décide d'aller au stade de la ville pour aller voir un match de football, imaginant déjà la chaude ambiance de la foule. Équipé de drapeaux, il part avec sa voiture au stade.

Arrivé là-bas, il se rend compte que le parking est quasiment vide et que le gardien à l'entrée est très fébrile et peureux. Donald va alors s'asseoir dans les gradins mais il y a toujours personne. Quand soudain, tous les supporters de l'équipe de football de Donaldville arrivent en même temps, dans un raffut abominable. De plus, beaucoup de supporters bousculent et piétinent les affaires de notre ami canard. Et voilà qu'en face arrivent également les supporters de l'équipe adverse. Sur le terrain, les joueurs et les arbitres font leur entrée, la peur au visage. Et en effet, pendant toute la durée du match, l'ambiance est électrique ! Il y a même des jets d'objets comme des canettes, des bouteilles... et un frigo sur un joueur de l'équipe adverse ! C'est d'ailleurs cet objet qui fera arrêter le match, statuant la défaite de Donaldville ; les supporters sont furieux et décident d'aller manifester leur mécontentement devant le stade, laissant notre Donald au sol, totalement piétiné. Lui aussi est furieux, mais il l'est d'avoir assisté à un tel spectacle de violence ! Revenant sur le parking, il découvre sa voiture en pièce. Bigre ! Mais malgré cela, comme il s'était promis d'assister à un match entier, il assistera à un match entier.

Donald est équipé pour assister au prochain match de football de Donaldville.

Le dimanche suivant, Donald a pris ses précautions et est équipé de la tête au pied pour assister au prochain match de Donaldville contre la Jumenrus. N'ayant plus de voiture, il se rend au stade à pied mais après une heure de match et équipé avec un énorme équipement, Donald est essoufflé lorsqu'il s’assoit dans le stade. Mais voilà qu'un coup franc est sifflé pour l'équipe adverse, équipe qui marque un but. Alors que les joueurs fêtent cela, un vélo est lancé des gradins et atterrit... sur l’arbitre ! Le match est de nouveau suspendu ! Pressentant que les joueurs de Donaldville vont se fâcher, Donald décide de partir. Mais voilà, les supporters se demandent d'où peut venir ce jet d'objet et accuse Donald car ils ne le connaissent pas et pensent qu'il a quelque chose à cacher. Donald prend vite ses jambes à son cou et s'enfuit, rencontrant au passage les supporters de l'équipe adverse. Ces derniers pensent alors que l'équipe de Donaldville vient les attaquer avec comme meneur Donald ! Une bagarre éclate alors. Pour Donald, c'en est trop, il faut remettre à leur place cette bande d'excités !

Fantomiald fait une entrée en fanfare dans le bar des supporters !

Le soir-même, Fantomiald se rend au bar où les supporters de Donaldville se réunissent. Croyant qu'il s'agit d'un supporter adverse déguisé en Fantomiald, les supporters commencent à se battre contre le super-héros mais ce dernier utilise ses nombreux gadgets pour les stopper, comme le poing en spray. Ce dernier demande alors pourquoi les supporters sont si violents dans les gradins. Le président du club Donaldville se présente alors à Fantomiald, lui expliquant que la plupart des dégâts causés par les supporters sont fait par des ultras et non par son petit groupe de supporters. Pour lui, il doit y avoir un sabotage pour faire perdre à chaque fois Donaldville. Il précise que la plupart des supporters sont de braves garçons et présente même plusieurs supporters au super-héros dont par exemple Swampy : bien qu'un peu simplet, il est la mascotte des supporters de l'équipe. Fantomiald se pose tout de même une question : certes, la plupart des supporters sont gentils, mais les projectiles viennent bien de leur secteur. Il doit mener l'enquête.

Fantomiald révèle la vérité à tous les supporters !

Quelques heures plus tard, les supporters quittent le bar. Fantomiald est, quant à lui, sur le toit du bar. Alors qu'il voit la plupart des supporters partir, Swampy a un comportement particulier, comme s'il ne voulait pas être vu. Fantomiald le suit alors discrètement et découvre qu'il se rend dans un complexe immobilier intitulé « Immobilier 3000 ». Fantomiald en a assez vu et décide d'aller faire un dernier tour au siège de la télévision locale. Arrivé dans une salle de montage, le super-héros découvre les enregistrements des matchs de dimanche et découvre une chose dont il est sûr : il vient d'élucider ce mystère ! Le supporter criminel assistera à son dernier match.

Le dimanche suivant, le terrain de la ville est toujours plein à craquer de supporters. Profitant de la liesse, Fantomiald se cache non loin de la tribune des supporters de Donaldville. Swampy n'est pas loin non plus et d'ailleurs, il a l'air d'avoir une idée louche derrière la tête. C'est à ce moment que Fantomiald intervient, montrant ce que Swampy cachait : un lave-linge sur un canon à ressort. En effet, Swampy est en réalité un agent infiltré d'Immobilier 3000, une entreprise de construction. Cette dernière souhaitait chasser l'équipe de football pour transformer le stade de la ville en terrain à bâtir. Pour remercier le super-héros, les supporters donaldvillois ont décidé de revêtir le costume de Fantomiald et de chanter en son honneur.

Dernière case de l'histoire où les supporters de Donaldville remercient Fantomiald.

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Origines de l'histoire[modifier | modifier le wikicode]

Cette histoire s'inspire d'événements vécus dans l'histoire du football italien. En effet, la saison 1989 fut marquée par exemple de violents affrontements entre les supporters des deux équipes de Gênes, la Genoa et la Sampdoria[1].

Publications françaises[modifier | modifier le wikicode]

Cette histoire fut publiée à deux reprises en France :

Notes et Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Le Monde, « FOOTBALL : la violence des supporters italiens " Tifosi " de choc », article du 5 octobre 1989, consulté le 10 mai 2020 sur https://www.lemonde.fr/archives/article/1989/10/05/football-la-violence-des-supporters-italiens-tifosi-de-choc_4128778_1819218.html
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .