FANDOM


 
Ligne 11 : Ligne 11 :
 
|première publication = {{Italie}}<br>1{{er}} février 1981<br> ''[[Almanacco Topolino]]'' n°290
 
|première publication = {{Italie}}<br>1{{er}} février 1981<br> ''[[Almanacco Topolino]]'' n°290
 
|première publication France = Juillet 1981<br>''[[Picsou Magazine]]'' n°113
 
|première publication France = Juillet 1981<br>''[[Picsou Magazine]]'' n°113
}}
+
}}'''''Fantomiald contre les robots météo !''''' est une histoire en bande dessinée de vingt-neuf planches scénarisée par [[Guido Martina]] et dessinée par Giancarlo Gatti, publiée pour la première fois le 1{{er}} février 1981 en [[Italie]]. Elle met en scène [[Donald Duck]] sous son identité secrète de [[Fantomiald]], ainsi que [[John Flairsou]], [[Géo Trouvetou]], [[Lusky]],[[Balthazar Picsou]] et le [[Flairobot lance-flammes]]. Elle se déroule à [[Donaldville]].
'''''Fantomiald contre les robots météo !''''' est une histoire en bande dessinée de vingt-neuf planches scénarisée par [[Guido Martina]] et dessinée par Giancarlo Gatti, publiée pour la première fois le 1{{er}} février 1981 en [[Italie]]. Elle met en scène [[Donald Duck]] sous son identité secrète de [[Fantomiald]], ainsi que [[John Flairsou]], [[Géo Trouvetou]], [[Lusky]],[[Balthazar Picsou]] et le [[Flairobot lance-flammes]]. Elle se déroule à [[Donaldville]].
 
   
 
==Résumé complet==
 
==Résumé complet==
{{Spoiler}}
+
{{Spoiler}}Picsou vient d'être élu [[maire de Donaldville]] au grand dam de Flairsou qui briguait aussi le poste, ce dernier exige alors vengeance. Quelques jours plus tard, Géo présente ses nouvelles inventions à Donald : un balai à rayons gamma et une ceinture à rayons propulseurs omnidirectionnels. S'en suit une immense tempête de grêle créant un désastre, mais Picsou est rassuré d'apprendre que les 18.000 choux destinés à ses électeurs sont épargnés. Mais Flairsou dresse un ultimatum : c'est lui qui a lancé cette grêle et il compte recommencer sauf s'il obtient la fortune de Picsou et la destitution de son rival pour le poste de maire. Donald propose alors les services de Fantomiald contre 8 dollars. Fantomiald aspire alors les nuages grâce au balai à rayons gamma, découvrant les robots de Flairsou à l'origine de ce climat, neutralisant le superhéros. Heureusement, Géo équipe la 313 d'une bulle à l'épreuve des projectiles, y compris de la grêle, ainsi que des rayons gamma et des scies à métaux vissées aux pare-chocs. Fantomiald repart à l'assaut et détruit les robots de Flairsou grâce aux rayons gamma. Toutefois, il voit que les débris détruisent les habitations, l'incitant à attirer les autres robots au loin pour mieux les détruire, ce qu'il parvient sans problème. Un dernier recours reste à Flairsou : le [[Flairobot lance-flammes]], insensible aux rayons gamma. Qu'importe, après s'être caché derrière des fumigènes, Fantomiald détruit le Flairobot grâce aux scies à métaux. Malheureusement, Donald ne verra jamais les 8 dollars. Et pour cause : les débris de robots de Flairsou ont détruit les fameux 18.000 choux, obligeant Donald à faire 18.000 jours de travail, soit 49 ans, 3 mois et 25 jours.
Picsou vient d'être élu [[maire de Donaldville]] au grand dam de Flairsou qui briguait aussi le poste, ce dernier exige alors vengeance. Quelques jours plus tard, Géo présente ses nouvelles inventions à Donald : un balai à rayons gamma et une ceinture à rayons propulseurs omnidirectionnels. S'en suit une immense tempête de grêle créant un désastre, mais Picsou est rassuré d'apprendre que les 18.000 choux destinés à ses électeurs sont épargnés. Mais Flairsou dresse un ultimatum : c'est lui qui a lancé cette grêle et il compte recommencer sauf s'il obtient la fortune de Picsou et la destitution de son rival pour le poste de maire. Donald propose alors les services de Fantomiald contre 8 dollars. Fantomiald aspire alors les nuages grâce au balai à rayons gamma, découvrant les robots de Flairsou à l'origine de ce climat, neutralisant le superhéros. Heureusement, Géo équipe la 313 d'une bulle à l'épreuve des projectiles, y compris de la grêle, ainsi que des rayons gamma et des scies à métaux vissées aux pare-chocs. Fantomiald repart à l'assaut et détruit les robots de Flairsou grâce aux rayons gamma. Toutefois, il voit que les débris détruisent les habitations, l'incitant à attirer les autres robots au loin pour mieux les détruire, ce qu'il parvient sans problème. Un dernier recours reste à Flairsou : le [[Flairobot lance-flammes]], insensible aux rayons gamma. Qu'importe, après s'être caché derrière des fumigènes, Fantomiald détruit le Flairobot grâce aux scies à métaux. Malheureusement, Donald ne verra jamais les 8 dollars. Et pour cause : les débris de robots de Flairsou ont détruit les fameux 18.000 choux, obligeant Donald à faire 18.000 jours de travail, soit 49 ans, 3 mois et 25 jours.
 
   
 
==En coulisses==
 
==En coulisses==
Ligne 23 : Ligne 23 :
 
* ''[[Picsou Magazine]]'' n°113 de juillet 1981 ;
 
* ''[[Picsou Magazine]]'' n°113 de juillet 1981 ;
 
* ''[[Les chroniques de Fantomiald]]'' n°7 du 10 septembre 2018.
 
* ''[[Les chroniques de Fantomiald]]'' n°7 du 10 septembre 2018.
  +
 
{{Palette Fantomiald}}
 
{{Palette Fantomiald}}
  +
[[Catégorie:Histoire]]
  +
[[Catégorie:Histoire longue]]
  +
[[Catégorie:Histoire de Fantomiald]]
  +
[[Catégorie:Histoire de Donald Duck]]
  +
[[Catégorie:Histoire de John Flairsou]]
  +
[[Catégorie:Histoire de Géo Trouvetou]]
  +
[[Catégorie:Histoire de Lusky]]
  +
[[Catégorie:Histoire de Balthazar Picsou]]
  +
[[Catégorie:Publiée en 1981]]
  +
[[Catégorie:Histoire de Guido Martina]]
  +
[[Catégorie:Histoire de Giancarlo Gatti]]

Version actuelle en date du février 22, 2019 à 05:31

Fantomiald contre les robots météo ! est une histoire en bande dessinée de vingt-neuf planches scénarisée par Guido Martina et dessinée par Giancarlo Gatti, publiée pour la première fois le 1er février 1981 en Italie. Elle met en scène Donald Duck sous son identité secrète de Fantomiald, ainsi que John Flairsou, Géo Trouvetou, Lusky,Balthazar Picsou et le Flairobot lance-flammes. Elle se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Picsou vient d'être élu maire de Donaldville au grand dam de Flairsou qui briguait aussi le poste, ce dernier exige alors vengeance. Quelques jours plus tard, Géo présente ses nouvelles inventions à Donald : un balai à rayons gamma et une ceinture à rayons propulseurs omnidirectionnels. S'en suit une immense tempête de grêle créant un désastre, mais Picsou est rassuré d'apprendre que les 18.000 choux destinés à ses électeurs sont épargnés. Mais Flairsou dresse un ultimatum : c'est lui qui a lancé cette grêle et il compte recommencer sauf s'il obtient la fortune de Picsou et la destitution de son rival pour le poste de maire. Donald propose alors les services de Fantomiald contre 8 dollars. Fantomiald aspire alors les nuages grâce au balai à rayons gamma, découvrant les robots de Flairsou à l'origine de ce climat, neutralisant le superhéros. Heureusement, Géo équipe la 313 d'une bulle à l'épreuve des projectiles, y compris de la grêle, ainsi que des rayons gamma et des scies à métaux vissées aux pare-chocs. Fantomiald repart à l'assaut et détruit les robots de Flairsou grâce aux rayons gamma. Toutefois, il voit que les débris détruisent les habitations, l'incitant à attirer les autres robots au loin pour mieux les détruire, ce qu'il parvient sans problème. Un dernier recours reste à Flairsou : le Flairobot lance-flammes, insensible aux rayons gamma. Qu'importe, après s'être caché derrière des fumigènes, Fantomiald détruit le Flairobot grâce aux scies à métaux. Malheureusement, Donald ne verra jamais les 8 dollars. Et pour cause : les débris de robots de Flairsou ont détruit les fameux 18.000 choux, obligeant Donald à faire 18.000 jours de travail, soit 49 ans, 3 mois et 25 jours.

En coulissesModifier

Cette histoire marque la première et unique apparition du Flairobot lance-flammes.

Publication françaiseModifier

Cette histoire est parue à deux reprises en France:

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .