Picsou Wiki
Advertisement
Picsou Wiki

Fantomiald et... le duel des mages est une histoire longue en bande dessinée de trente-cinq planches dessinée par Andrea Freccero et scénarisée par Giorgio Pezzin, publiée pour la première fois en Italie en janvier 1996. Il met en scène Donald Duck et son alter-ego Fantomiald, Daisy Duck et Riri, Fifi et Loulou Duck. L'action se déroule à Donaldville.

Synopsis[]

Donaldville se prend de passion pour la voyance et la magie. Mais Fantomiald se doit d'intervenir car les habitants boivent leur parole sans se soucier du danger qui guette.

Résumé complet[]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


À Donaldville, Donald et ses neveux viennent de manger un excellent repas. Ce dernier demande aux canetons de faire la vaisselle mais ils disent qu'ils ne peuvent pas car c'est l'heure de la chronique télévisée de leur mage favori. Donald trouve cela complétement imbécile et fait la vaisselle lui-même. Mais il se rend compte qu'il est déjà l'heure d'aller au rendez-vous avec Daisy.

Arrivé là-bas, Daisy lui ouvre la porte en lui disant que le rendez-vous est annulé : son mage favori lui déconseille de sortir avec des canards. Donald est furieux d'être mené en bateaux et repart chez lui lui, très énervé. Dans la rue, il ne peut que constater que toute la ville est totalement sous l'emprise de la magie. Il pense que tout le monde est devenu fou mais un passant lui dit qu'il est totalement d'accord avec lui. Ce dernier ajoute que seule Fantomiald pourrait s'occuper de cette affaire puis il disparaît. Mais voilà qu'une foule confond Donald avec un mage célèbre et ce dernier finit totalement nu.

Le lendemain, Fantomiald est dans sa ronde et découvre un petit groupe. Un faux mage fait semblant de faire un tour de magie pendant qu'un complice en profite pour délester les badauds de leurs portefeuilles. Heureusement, grâce à l'intervention de Fantomiald, les Donaldvillois commencent peu à peu à prendre conscience de l'inefficacité des mages. En effet, il arrête même un bandit déguisé en mage qui en profitait pour subtiliser l'argent de ses clients. Même Daisy choisit de se débarrasser de leurs amulettes.

Mais Fantomiald a encore à faire avec l'un des mages, Aurélien, le mage péruvien. Il parvient, grâce à un déguisement, à entrer dans on repaire. Il se fait passer pour un riche canard commerçant. Arrivé là-bas, le mage lui dit qu'il va l'hypnotiser pour en savoir plus sur sa situation. En réalité, il cherche à avoir des informations sur la fortune de ses clients et savoir comment il pourrait les voler. Après un moment où Fantomiald fait semblant d'être hypnotisé, le mage réveille le canard et lui dit qu'il y a un risque de vol. Mais, en achetant une de ses amulettes, le risque réduit de moitié. Fantomiald fait donc semblant de l'acheter et s'en va.

Ainsi, au soir-même, les assistants du mage se rendent à l'endroit supposé où le riche canard habite. Fantomiald a, en fait, construit un faux hangar de stock. Et, alors que les bandits tentent de s'introduire à l'intérieur, voilà que les policiers interviennent déjà et arrêtent les bandits. Cela permet donc à toute la ville de se rendre compte de la totale inefficacité de tous ces mages.

Mais, alors que Fantomiald est fier de lui, voilà qu'il se retrouve nez à nez avec l'homme aperçu par Donald quelques jours auparavant. Ce dernier remercie le super-héros d'avoir agit et dit que les vrais mages vont pouvoir travailler tranquillement. Fantomiald ne comprend pas ces paroles et décide de partir, alors que l'individu s'en va en volant, étonné de l'incompréhension du supercanard.

En coulisses[]

Publication française[]

Cette histoire ne fut publiée qu'à une seule reprise en France, dans Les chroniques de Fantomiald n°19 du 18 août 2021.

Advertisement