FANDOM


Fantomialde et la sauvage bande des Mekanos est une histoire en bande dessinée de soixante-six pages scénarisée par Guido Martina et dessinée par Giancarlo Gatti. Elle fut publiée pour la première fois entre le 17 et le 24 août 1980 dans Topolino n°1290 et 1291, en Italie. Elle met en Daisy Duck et son alter-ego Fantomialde, Balthazar Picsou, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, Géo Trouvetou, la reine Grimhilde ainsi que son miroir magique. L'action se déroule à Donaldville, au dépôt de Balthazar Picsou, dans la maison de Daisy Duck, dans la maison de Donald Duck, dans les rues de la ville, dans l'hôtel des milliardaires détenu par Picsou ainsi qu'au château de la reine.

Synopsis Modifier

Un jour d'orage, Daisy se rend chez Picsou pour lui voler son sou fétiche ! Une seule personne peut résoudre cette affaire, c'est Fantomialde !

Résumé complet Modifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Par un soir d’orage, Balthazar Picsou entend toquer à la porte de sa résidence. C’est Daisy Duck qui explique au milliardaire qu’elle a été surprise par l’orage. Elle lui demande alors l’hospitalité pour la nuit. Remarquant qu’elle a une drôle de voix, Balthazar Picsou accepte de la recevoir et lui propose son canapé comme couche. Mais le lendemain matin, le riche canard découvre que son sou fétiche a disparu ! Pour lui, il n’y a aucun doute, c’est Daisy ! Il décide alors de se rendre chez elle.

La reine devant son miroir magique

La reine Grimhilde devant son miroir magique.

Chez Daisy, le riche canard est furieux et ordonne à Daisy de lui rendre sa pièce. Mais cette dernière lui assure être restée chez elle toute la nuit. Pour en être sûr, elle demande à Picsou comment elle était habillée. Mais ce dernier ne s’en rappelle plus. La seule chose dont il se souvient, c’est qu’elle portait un imperméable orange, chose que Daisy déteste porter ! Pour elle, c’est la preuve que ce n’était pas elle mais un imposteur. Picsou explique en plus que la pièce qui fut volée est en réalité fausse. À la suite de cette conversation, Picsou est rassuré et décide d’oublier cette affaire. Mais pas Daisy qui trouve cette histoire étrange.

Quelque part, la reine Grimhilde demande à son miroir magique qui est le plus riche du royaume. Le miroir lui dit qu’il s’agit toujours de Picsou, ce qui rend la reine très en colère. En effet, bien que sa pièce fut volée, elle n’est efficace qu’entre ses mains. Elle a alors une idée qui prendrait la forme d’un échange pour être plus riche que Picsou.

Pendant ce temps, Daisy continue son enquête. Elle décide de prendre une photo d’elle et d’interroger certaines personnes pour avoir plus d’informations. Au détour d’une rue, elle rencontre un policier et décide de lui demander s’il l’a vue la nuit dernière. L’agent de police est étonné car il la voit en face de lui. Elle continue alors son enquête et rencontre Donald. Ayant peur de devoir arroser ses fleurs ou de tailler sa haie, le canard s’enfuit. Elle rencontre même Riri, Fifi et Loulou qui lui demandent de ne pas dire à Picsou qu’elle les a vus. Daisy n’est vraiment pas contente : personne ne veut l’écouter.

Daisy retrouve alors Balthazar Picsou, littéralement mort de rire. En effet, il lui apprend que son sosie lui a proposé un échange : un million de dollars contre la fameuse pièce. Elle demande à Picsou où doit avoir lieu l’échange : devant le vieux moulin au bord du torrent. Pour Daisy, seule une personne peut régler cette affaire : Fantomialde !

Fantomialde et Géo Trouvetou

Fantomialde se rend chez Géo Trouvetou.

Ce soir-là, Daisy endosse son costume de super-héroïne et prend tous ses gadgets. Avant de se rendre au lieu de l’échange, elle part voir l’inventeur Géo Trouvetou qui lui a transformé sa moto en moto volante et incassable. Il lui donne également une valise contenant des morceaux de ferraille pour remplacer le million de dollars.

Après avoir quitté Géo, Fantomialde se rend au lieu du rendez-vous. Mais elle croise un agent de police qui la pourchasse car sa moto va furieusement vite. Grâce à Géo, elle parvient à le semer en faisant voler sa moto. En quelques instants, elle parvient au vieux moulin.

Fantomialde fait tomber la fausse pièce

Fantomialde fait tomber la fausse pièce.

Par l’intermédiaire de son miroir magique, la reine aperçoit Fantomialde. Elle envoie alors le sosie de Daisy pour procéder à l’échange. La super-héroïne exige de voir la pièce avant de faire l’échange. Sans se méfier, le sosie la montre et Fantomialde en profite pour la faire tomber. Un combat éclate alors entre les deux et Fantomialde découvre alors que son ennemi est en réalité un robot radiocommandé avec l’apparence de Daisy. Fantomialde se demande qui est derrière tout ça tandis que la Reine découvre Fantomialde, héroïne qu’elle ne connaissait alors pas.

Au moment où Fantomialde quitte le moulin, la reine envoie plusieurs fausses Daisy se battre contre Fantomialde. Mais grâce à ses gadgets, elle parvient rapidement à les arrêter. Après ce combat, elle décide de visiter le moulin. Mais elle y rencontre très vite une souris qui la fait sursauter. Elle quitte en trombe cet endroit grâce à sa moto. Mais pour la Reine, il faut arrêter Fantomialde ! Elle décide alors d’envoyer d’autres sosies radiocommandées, les mekanos, pour neutraliser la super-héroïne.

Picsou à la porte de chez Daisy

Picsou invite Daisy et Donald à son bal costumé.

Le lendemain matin, Donald vient rendre visite à sa fiancée Daisy. Cette dernière lui explique alors qu’un sosie avait volé la pièce fétiche de Picsou mais que Fantomialde a réussi à l’arrêter. Donald, un petit peu macho, lui dit que seul Fantomiald peut réussir cela. Mais voilà que l’on frappe à sa porte. Il s’agit de Picsou qui souhaite s’excuser d’avoir accusé Daisy de vol. Il l’invite alors à un grand bal masqué qui doit avoir lieu le soir-même au grand hôtel des milliardaires, hôtel appartenant à Picsou.

Le soir, Daisy et Donald sont arrivés à l’hôtel des milliardaires. Donald porte un smoking et Daisy explique qu’elle s’est déguisée en Fantomialde. Picsou, quant à lui, a revêtu une vieille veste en daim qu’il avait acheté d’occasion au Klondike, il y a de nombreuses années. La fête bat littéralement son plein mais Donald critique le choix de costume de Daisy. Pour lui, elle aurait dû choisir le costume de Fantomiald, qui est un meilleur super-héros. Daisy est furieuse et préfère danser plutôt que d’écouter les bêtises de Donald. Mais voilà qu’un homme très élégant vient inviter Daisy à danser. Après quelques pas de danse, l’inconnu emmène Daisy et l’enlève, en volant !

Arrivé au château de la reine

Daisy est amenée au château de la reine Grimhilde.

Après un moment, l’inconnu et Daisy arrivent alors près d’un vieux château. Daisy y rencontre la reine Grimhilde qui l’emprisonne. Elle lui explique qu’elle n’est pas un robot mais une vraie femme et que c’est elle qui les commande. Elle continue en expliquant qu’elle souhaite devenir plus riche que Picsou mais que Fantomialde a saboté tous ses plans. Elle montre même son fameux miroir magique à la cane. Mais elle doit se débarasser de Fantomialde et commence à pointer un désintégrateur d’un million de mégawatts contre la cane. Avant de mourir, elle demande à la reine si elle a le droit de se repoudrer le nez. La reine demande à voir la poudre. Fantomialde lui montre alors... et souffle dessus en direction de la reine. Il s’agit en réalité d’une poudre somnifère qui la plonge dans un profond sommeil. Elle détruit d’un coup de pied le miroir magique mais à peine ce dernier détruit, que le château est en train de s’effondrer. Elle se dépêche alors d’en sortir, grâce à ses nombreux gadgets.

Le château totalement effondré

Le château de la reine s'effondre totalement.

Le lendemain matin, Daisy explique à Donald qu’elle fut enlevée la veille et qu’il n’a rien fait pour la sauver. Elle le traite alors de lâche. Mais Donald fait une petite farce à Daisy en lui montrant une fausse souris. Daisy est furieuse et donne une claque au canard. Pour s’excuser, elle exige qu’il lave les carreaux de son salon, qu’il taille sa haie et qu’il repeigne sa clôture. Pour la calmer, Donald finit par accepter, en concédant que ce sont les femmes qui commandent.

Dernière case de l'histoire-0

Dernière case de l'histoire où Donald se rend compte que ce sont les femmes qui commandent.

En coulisses Modifier

Publication française Modifier

L'histoire ne fut publiée qu'une seule fois en France, dans Les chroniques de Fantomiald n°8 du 12 décembre 2018. En effet, le super-héros est cité à plusieurs reprises dans cette histoire.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .