FANDOM


Françoise Langrognet, née Poncioni, est une écrivaine, journaliste et traductrice française à la retraite. Elle est aussi le 1er rédacteur en chef du mensuel français Picsou Magazine.

BiographieModifier

Françoise Langrognet[1] naît le 12 juillet 1940 à Tunis, en Tunisie, à l'époque où celle-ci n'est encore qu'un protectorat français. Ses parents, de sources corse et parisienne, sont eux-mêmes nés en Tunisie. Ils sont donc ce que l'on appelle alors des « pieds noirs », c’est-à-dire des Français de souche nés, ayant vécu et travaillé en Afrique du Nord.

Le père de la petite Françoise étant fonctionnaire de police, il change, de par sa profession, souvent de lieu de travail. La fillette a donc fait sa scolarité au gré de ses déplacements, dans de petites villes de l’intérieur (Gafsa, Le Kef). Elle passe son brevet au lycée de jeunes filles Armand Fallières, à Tunis.

Au moment de l’indépendance de la Tunisie, le père de Françoise, réintégré dans l’Administration en France, est nommé au Mans. La jeune fille y passe son baccalauréat, section Lettres. Puis, à Paris, elle obtient une licence de Lettres modernes à la Sorbonne (axée sur les langues anglais et italien). Cependant, ne souhaitant pas enseigner, elle passe en même temps un diplôme de Secrétaire de Direction, ce qui lui permet d’entrer dans la vie active.

En 1968, Françoise Langrognet traduit le récit Le livre de la jungle, écrit par le célèbre Walt Disney. La traduction de Françoise est ensuite recueillie et publiée, puis insérée dans la collection des Albums bonne nuit. Durant les années 1970-80, Langrognet (re)rédige plusieurs contes de l'auteur français Charles Perrault ou des célébrissimes frères Grimm (ou parfois même des productions Disney), pour que ceux-ci puissent être accessibles aux jeunes enfants. Ainsi, elle a notamment réécrit et/ou traduit Le Petit Chaperon rouge, Cendrillon, Blanche-Neige, Les aristochats, La Belle et le Clochard et pleins d'autres.

Dans les années 1970, les affaires vont mal pour Disney : en effet, Pif Gadget, concurrent de Disney, empiète énormément sur les ventes de l'hebdomadaire français Le Journal de Mickey. Ainsi, Édi-Monde réquisitionne Françoise Langrognet pour traduire le magazine italien Almanacco Topolino, pour en faire un équivalent français.

Le premier exemplaire de Picsou Magazine paraît le 21 mars 1972. Françoise occupe le poste de 1972 à 1987, année où elle passe le relais à Michèle Lecreux.

Aujourd'hui grand-mère, Françoise Langrognet habite à Paris, où elle vit paisiblement sa retraite bien méritée.

Notes et référenceModifier

  1. Plus tard, elle prend le nom « Langrognet » par son mariage.
Précédée par Françoise Langrognet Suivie par
-
1er rédacteur en chef de Picsou Magazine
de 1972 à 1987
Michèle Lecreux
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .