FANDOM


Francisco Melian était un chien anthropomorphe de l’univers de Donald Duck.

HistoriqueModifier

Francisco Melian était le capitaine espagnol du vaisseau-amiral Candelaria. Il avait signé un contrat avec le roi Philippe IV d’Espagne pour retrouver le trésor de l’armada, perdu en 1622. Les espagnols savaient exactement où les vaisseaux avaient coulés et les observaient même dans les eaux peu profondes. Le capitaine Melian a inventé une des premières cloches de plongée sous-marine. Les hommes ne pouvaient pas sortir sans équipement, ils pouvaient seulement observer jusqu’à ce que l’air contenu à l’intérieur de la cloche devienne vicié. En tout cas, l’équipage de Melian fit une carte précise des navires engloutis (Mapa de los barcos hundidos en espagnol), mais elle fut perdue en 1655, lorsque des corsaires hollandais coulèrent le Candelaria.

Balthazar Picsou et ses neveux découvrirent dans les Keys l’épave du Candelaria. Ils retrouvèrent la cloche de plongée et purent prendre des photographies de la carte des navires englouties. Cette carte leur servit notamment pour retrouver l’épave du Dukatenesel, marquant le début d’une aventure qui les mènera jusqu’au trésor d’Eldorado.[1]

En coulissesModifier

Francisco Melian est apparu deux fois dans l’œuvre de Don Rosa. Tout d’abord, Balthazar Picsou raconte son histoire dans Trésor sous cloche, publiée en 1991. Il est également cité dans King Eldorado, publiée en 1997.

Le personnage de Francisco Melian est inspiré de Don Francisco Nuñez Melian. Il a signé un contrat avec Philippe IV et a retrouvé plusieurs navires dont la Santa Margarita, coulé dans les Keys au sud de la Floride. Grâce à la cloche de plongée fondue à Cuba en 1626, il en retirera des canons, des centaines de lingots d’argent et des milliers de pesos. Il deviendra gouverneur du Venezuela de 1630 à 1637 puis gouverneur du Yucatán de 1643 jusqu’à sa mort en 1644. Bien que Don Rosa se soit inspiré d'un personnage historique, il a fortement exagéré le nombre d'épaves découvertes par Mélian : sur la carte, on découvre tout un tas de bateaux alors qu'en réalité Don Francisco Nuñez Melian n'en a découvert que quelques-un. C'est un principe d'uchronie, principe fréquemment utilisé par Don Rosa.

RéférencesModifier

  1. Dans King Eldorado de Don Rosa, publiée le 26 avril 1998.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .