FANDOM


Géraldine (Geraldina en version originale) est une cane anthropomorphe de l'univers de Donald Duck.

HistoriqueModifier

Habituée à ses études à Boston, la jeune fille se retrouve catapultée sur le brigantin de Popop Duck suite à l'insistance de son oncle, ce dernier désireux qu'elle réalise une croisière en mer. Mais, dès que Géraldine sort de la voiture publique, ses premières paroles sont alors qu'elle se plaisait bien dans son collège et qu'elle n'aime pas les bateaux. Alors que la nièce de l'amiral monte sur le navire se cachant toujours du soleil avec son ombrelle, l'homme parvient à négocier un aller vers Baytown. Les malles de la jeune fille sont alors chargées à bord et l'aventure s'apprête à débuter.

Plus tard en mer, Géraldine ne se montre pas sur le pont, préférant rester dans sa cabine, le teint hâlé étant méprisé par les demoiselles de la haute. Popop réussit finalement à la faire sortir, en lui faisant croire qu'une araignée équatoriale se trouve dans la cabine. Mais, la demoiselle ne voulant toujours pas fréquenter les marins, elle grimpe tout en haut du mât et refuse d'en descendre. Cependant peu après à l'heure du repas, la fillette ne résiste pas à écouter les dires romanesques de Nina, celle-ci parlant de « Jeune prince français ». Ainsi Géraldine descend finalement du mât pour en savoir plus, et pour manger par la même occasion. Après le repas, suite à une conversation avec Nina, celle-ci propose à la demoiselle de piocher les cartes pour connaître son destin, mais, le jeune fille proclamant qu'elle appartient à la bonne société, refuse de le faire.

Plus tard, Géraldine se tient finalement sur le pont et surprend Isidore en train de remplacer la rambarde. Celui-ci lui demande alors un service, étant simplement de lui donner le pot de peinture se trouvant à ses pieds. La jeune fille ne pouvant refuser saisit alors le pot avec dégoût avant d'être bousculée par Popop, faisant de grands gestes à la barre. Ainsi sa robe se retrouve entièrement tâchée.
Destination Baytown planche 21 case 5

Géraldine ayant tâché sa robe.

Peu après, Géraldine enfile alors quelque chose de moins salissant en revêtant la vareuse du dimanche de Popop. Dans un premier temps, la demoiselle se trouve ridicule, jusqu'à ce que Nina lui retire les nœuds de ses cheveux, en contraste avec la simplicité de la vareuse. Alors le nouveau style plus simple plaît au reste de l'équipage ainsi qu'à son propre oncle, la jeune fille paraissant davantage sympathique.

N'ayant alors plus peur de se salir, Géraldine commence à s'investir à bord du navire, et ceci en aidant avec fougue Isidore à repeindre la rambarde. Ainsi, elle commence enfin à se plaire à bord, et à même s'amuser.

Cependant quelque chose vient gâcher la bonne humeur du groupe, en effet, Géraldine repère un navire pirate qui vient les aborder. Le capitaine d'entres eux force alors la matelote à cuisiner une soupe. Alors la jeune fille ne sachant cuisiner improvise en sortant un sac de pommes de terre, ainsi qu'un livre de recette qu'elle suivra à la lettre.
Géraldine cuisinant

Géraldine cuisinant.

Plus tard elle crée donc une soupe sentant à son sens très bon, et se rend compte qu'elle l'est vraiment lorsque le pirate lui ordonne de goûter en première, par prudence. Cependant, les pirates n'ayant pas de goût n'apprécient pas la soupe puis partent sans rien demander de plus. Alors la jeune fille en héroïne délivre tous ses amis et leur fait sa soupe, alors trouvée excellente. Mais, alors que tout le monde se gave, tous s'endorment, la mouette ayant versé un sachet de camomille dans le met.
Géraldine au gouvernail

Géraldine à la barre.

La demoiselle continue alors à improviser en prenant le gouvernail du navire, et conduit ce dernier à bon port avec l'équipage sans le moindre problème. Au port, sûre s'avoir le pied marin, elle demande finalement à son oncle d'acheter le Bouchon III pour le transformer en vaisseau de croisière.

Évolution du personnageModifier

Nous pouvons constater que Géraldine évolue au fur et à mesure de son périple avec le groupe. Ce voyage en mer est en effet montré comme éducatif, la jeune fille faisant alors enfin face à l'imprévu et apprenant à s'amuser, à connaître la mer et à cuisiner.

En coulissesModifier

Géraldine n'est apparue que dans Destination Baytown, une histoire scénarisée par Alberto Savini et dessinée par Marco Palazzi, publiée pour la première fois en France dans le Mickey Parade Géant n°268, en juin 2002.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .