FANDOM


Gênes (Genova en version originale) est une ville des univers de Donald Duck et de Mickey Mouse, située en Italie.

Historique Modifier

Gênes 2

Donald arrivant en avion à Gênes.

Gênes est la capitale de la Ligurie, région du nord-ouest de l'Italie. La ville a toujours été un centre portuaire de première importance : elle fut pendant longtemps une riche cité-État tirant profit d'un fructueux commerce maritime. Elle fut la ville d'origine du célèbre navigateur Christophe Colomb, qui pour le comte de l'Espagne, chercha une route vers les Indes par l'ouest et découvrit l'Amérique. Gênes fut réunie à l'Italie naissante en 1861, et en resta un port important.

Lors d'un voyage à travers l'Italie, Balthazar Picsou et ses neveux firent étape à Gênes, où ils visitèrent les quartiers populaires de la ville[1]. Les canards y revinrent, alors qu'ils avaient découvert une carte au trésor menant à Varigotti, un village de Ligurie : ils arrivèrent en effet en Italie en atterrissant à Gênes[2].

En coulisses Modifier

Gênes est mentionnée pour la première fois dans l'histoire de Carl Barks Apparence trompeuse, datée de janvier 1951. Cependant, la première histoire où apparaît réellement la ville est dans Paperino e la scoperta dell'Italia, de Guido Martina et Luciano Bottaro, datée du 25 mai 1956. La ville réapparut par la suite dans de nombreuses histoires, principalement réalisées par l'école italienne, dont voici une liste non exhaustive :

  • Paperino De La Scalogna e il re dell'arena, de Guido Martina et Giovan Battista Carpi (3 mai 1970, seulement citée) ;
  • Paperino sulla rotta di Cristoforo Colombo, de Carlo D'Alba et Giuseppe Perego (22 juin 1975, seulement citée) ;
  • L'histoire selon Dingo Aujourd'hui : Christophe Colomb, de Hector Adolfo de Urtiaga et Rubén Torreiro (1977) ;
  • Donald, marchand de Venise, du Francesc Bargadà Studio (1er février 1982, seulement citée) ;
  • La nuit du Sarrasin, de Marco Rota (1er décembre 1983) ;
  • Topolino presenta: Cristoforo Colombo, de Guido Martina et Giovan Battista Carpi (25 septembre 1983) ;
  • Paperin Pestello e la via delle Indie, de Giulio Chierchini et Sandra Verda (30 août 1992) ;
  • Les Gardiens de la Bibliothèque perdue, de Don Rosa (1993, seulement citée) ;
  • Topolino e la quarta caravella, de Alessandro Mainardi et Graziano Barbaro (27 juin 2006) ;
  • Le avventure di Monsù Paperin e della Giovane Italia, de Alessandro Sisti, Alessandro Perina, Andrea Freccero, Giorgio Cavazzano, Marco Gervasio et Sandro Zemolin (17 mai 2011).

Notes et référencesModifier

  1. Guido Martina et Luciano Bottaro, Paperino e la scoperta dell'Italia, 25 mai 1956.
  2. Marco Rota, La nuit du Sarrasin, 1er décembre 1983.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .