FANDOM


Les chevaliers de l'Ordre gadwallien, plus couramment appelés les Gadwalliens, formaient un ordre semi-légendaire, dont l'existence n'a jamais vraiment été confirmée.

HistoriqueModifier

Selon la légende, les Gadwalliens étaient de grands conquérants et des chasseurs de trésors. Ils auraient même combattu des dragons pour s'emparer des richesses que gardaient ces monstres reptiliens.

D'après Balthazar Picsou, les légendes sont souvent issues d'un fond de vérité, et il soupçonnait que ces histoires fantastiques pouvaient avoir un fondement historique. Ayant eu vent de l'intérêt de Picsou pour ces légendes, Lardo mit au point un canular élaboré : après avoir aménagé un château sur l'île de Calloo pour la circonstance, il envoya à Picsou une invitation à devenir membre de l'Ordre. Organisant une fausse cérémonie d'initiation, Lardo humilia Picsou et le poussa à lui faire don de cinq cents mille dollars pour « aider l'Ordre à entretenir le château ».

Tenue des GadwalliensModifier

Par-dessus une cotte de maille, ils portaient un surcot de gueules à la croix de sable (croix pattée à huit pointes rentrées). Leur tête était protégée et ornée par un heaume cylindrique à dessus plat avec une fente pour les yeux (typique des XIIe et XIIIe siècle), surmonté d'un plumet noir. L'ensemble était complété par un manteau noir à la croix pattée d'or, laissant l'épaule droite à découvert. Chose curieuse, les Gadwalliens portaient l'épée au milieu, plutôt qu'à gauche comme il était habituel de le faire.

En coulissesModifier

Les Gadwalliens et la supercherie de Lardo sont apparus dans A Hard Day's Knight, une histoire de Joel Katz, Tom Anderson et Juan Torres Perez de juin 1986. Cette aventure publiée pour la première fois en 1990 est encore inédite en français.

L'histoire ne nous dit pas à quelle époque ces chevaliers étaient actifs, mais si on se fie à la forme des heaumes (voir plus haut, « Tenue des Gadwalliens »), il doit s'agir des XIIe et XIIIe siècles. D'ailleurs, la présence de croix pattées et le rapport à la richesse semblent indiquer certaines connexions entre les Gadwalliens et les Templiers.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .