FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mémé (homonymie).

Mémé Dingo (Grandma Goofy en version originale), parfois surnommée « Grand-mère Dingo », était une chienne anthropomorphe de l'univers de Mickey Mouse.

HistoriqueModifier

Grand-mèreDingomoulin

Le moulin à moudre le grain de Mémé Dingo, apparu dans Le moulin.

Cette petite dame épousa Grand-père Dingo, avec qui elle devint la mère de Stanley Dingo. Plus tard, Stanley épousa une femme anonyme avec laquelle il eut deux fils qui furent nommés Dingo et Pappo Dingo. À ce titre et comme son surnom l'indique, Mémé Dingo est la grand-mère paternelle de Dingo.

Comme Grand-Mère Donald pour Donald Duck, il semble que Mémé Dingo eut un grand rôle dans l'éducation de son fils. En effet, de nombreuses photographies de la vieille dame sont disposées dans la maison de Dingo. Quand l'un de ses voisins remarque qu'il n'y a aucune photo de sa mère chez lui, le chien anthomropomorphe lui explique que c'est « normal ! Grand-Mère m'a élevé depuis ma petite enfance ! ». Mémé Dingo était une personne très énergique, qui se montrait très disponible envers son petit-fils. Ainsi, lorsqu'un jour il fut dans le pétrin sous l'identité de Super Dingo, elle n'hésita pas à faire de nombreux kilomètres avec son véhicule pour lui venir en aide.[1]

Lors de son décès, elle légua en héritage une cuillère en argent à son petit-fils Dingo.[2]. Quelques temps après sa mort, son descendant se glissa dans sa peau de sa peau pour s'amuser [3].

Encore plus tard, Dingo se remit une deuxième fois dans la peau de son ancêtre pour deux journées alors qu'il y avait une énorme araignée dans sa chambre [4].

En coulissesModifier

Mémé Dingo est apparue pour la première fois dans un gag sans nom inédit en français scénarisé par Hubie Karp et dessiné par Bill Wright mettant en scène Mickey Mouse et Dingo, publié pour la première fois le 10 septembre 1944. Mémé n'était alors qu'un personnage très secondaire, voir tertiaire, puisqu'elle n'intervenait pas dans le gag, n'apparaissant que dans la dernière case de celui-ci.

Autres utilisationsModifier

Par la suite, la grand-mère de Dingo fut réutilisée par plusieurs auteurs, dans des histoires pour la plupart d'origine française ou américaine :

  • Dingo génie du siècle, histoire scénarisée par Bill Walsh et dessinée par Floyd Gottfredson, publiée pour la première fois du 1er janvier 1955 au 21 mai 1955. Grand-mère y a son premier rôle « important », puisqu'elle participe vraiment à l'histoire ;
  • Super-Dingo désarmé, récit dessiné par Kay Wright et paru en juin 1977.
  • Le moulin, histoire scénarisée par Michel Motti et dessinée par Gen-Clo, publiée pour la première fois le 27 janvier 1987, faisant partie de la série française de bande dessinée Les inventions du professeur Dingo. Mémé y est simplement citée comme étant propriétaire d'un moulin à moudre le grain ;
  • Topolino e l'insolita indagine, histoire inédite en français scénarisée par Carlo Panaro et dessinée par Luigi Piras, publiée pour la première fois le 14 mai 1996. Mémé y a un rôle vraiment important, étant même un personnage central de l'histoire ;
  • Dingo épie la pie qui pique, histoire scénarisée et dessinée par Peter Härdfeldt, publiée pour la première fois le 12 septembre 2003. Là aussi, grand-mère n'est que mentionnée par son petit-fils. Mais, malgré cela, c'est une histoire cruciale pour la vieillarde puisque c'est là qu'on apprend son décès, de la bouche de Dingo ;
  • La folle famille Dingo, histoire scénarisée par Alain Clément et crayonnée par Rachid Nawa, publiée pour la première fois le 16 juin 2004. Ici, c'est Dingo qui s'est déguisé en sa Mémé pour s'amuser.
  • Fièvre sur Mickeyville, histoire scénarisée par Carol et Pat McGreal et dessinée par José Antonio González et publiée pour la première fois en août 2008. Ici, Mémé Dingo est simplement citée.

Il fallut attendre l'épisode La visite de la nouvelle série Mickey Mouse pour que la grand-mère de Dingo fasse sa première apparition en dessin animé. Elle est alors doublée par Bill Farmer. Cependant ce n'est pas véritablement la grand-mère qui apparaît, puisque c'est encore, comme dans La folle famille Dingo, son petit-fils qui s'est mis dans sa peau.

Galerie d'imagesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Informations tirées de l'histoire Super-Dingo désarmé (I.N.D.U.C.K.S. : W SG 42-01).
  2. Cet héritage est cité dans l'histoire Dingo épie la pie qui pique, publiée pour la première fois le 12 septembre 2003.
  3. Dans l'histoire d'Alain Clément au scénario et de Rachid Nawa au dessin, La folle famille Dingo, publiée pour la première fois le 16 juin 2004.
  4. Dans le court métrage de la nouvelle série Mickey Mouse datant de 2013, La visite.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .