FANDOM


Ligne 8 : Ligne 8 :
 
|producteur = [[Walt Disney]]
 
|producteur = [[Walt Disney]]
 
|réalisateur = [[Jack King]]
 
|réalisateur = [[Jack King]]
|scénariste = Jack Hannah, Dick Shaw
+
|scénariste = [[Jack Hannah]], Dick Shaw, [[Carl Barks]]
|animateurs = Paul Allen, Brad Case, Bill Justice, Don Towsley
+
|animateurs = Paul Allen, Brad Case, Bill Justice, Don Towsley, Ernie Nordli <small>(layout)</small>, Merle Cox <small>(background)</small>
 
|musique = Oliver Wallace
 
|musique = Oliver Wallace
 
|distributeur = RKO Pictures
 
|distributeur = RKO Pictures

Version du octobre 17, 2015 à 11:55

Inventions nouvelles (The Plastics Inventor) est un court-métrage d'animation américain des studios Disney avec Donald Duck, sorti le 1er septembre 1944.

Synopsis

Donald écoute à la radio un programme lui expliquant comment fabriquer un avion parfaitement opérationnel réalisé complètement en plastique…

En coulisses

Cette partie contient exclusivement ou en partie du texte provenant de notre partenaire Trésors Disney

En plein tourment de la guerre, les studios Disney poursuivirent la réalisation de courts métrages à destination des armées cependant qu'ils imaginaient le devenir des personnages après le conflit et les futurs productions qui seraient mises en chantier. Donald continua ainsi dans sa lancée, entamée depuis le début de la série, offrant au public des histoires simples mais toujours très divertissantes et des gags visuels désopilants.

Dans des courts métrages comme The Plastics Inventor, Donald vient apporter son aide pour soutenir l'effort de guerre, non plus en tant que soldat sur le terrain – comme cela avait été le cas dans Donald à l'armée (1942), Donald parachutiste et Commando Duck (1944) – mais à l'arrière. Dans ces cartoons réalisés en temps de guerre, le canard avait pris l'habitude de tourner en dérision les choses habituellement sérieuses ; construire un avion en plastique se transforme ainsi en une séance de cuisine amusante, où Donald manipule les engrenages comme si c'étaient des biscuits.

The Plastics Inventor

Affiche du court métrage.

The Plastics Inventor passe, à première vue, pour un cartoon n'ayant rien à voir avec la guerre et pourtant, il reflète implicitement cette période. Face aux restrictions sur certaines matières premières comme le cuivre ou l'acier, les industriels durent recourir à de nouvelles ressources tel que le plastique pour la fabrication de produits destinés à l'aéronautique ou au secteur médical. En raison de sa fragilité, le plastique acquit une mauvaise réputation à l'époque et les gags de The Plastics Inventor reposent en partie sur cette situation, en exagérant volontairement sur la faible qualité de cette matière.

Dans le même esprit que Donald cuistot (1941) où il préparait des gaufres en suivant une émission radio, Donald s'essaye à nouveau à la cuisine moderne, dans un but autrement scientifique cette fois-ci. Dans The Plastics Inventor, l'irascible canard construit en effet un avion entièrement en plastique à l'aide d'un moule, tout en écoutant les conseils d'une émission radiodiffusée, The Plastic Hour with Professor Butterfield. Mais comme on peut s'y attendre, au moment de tester l'appareil en vol, Donald découvre avec surprise les propriétés étranges du plastique et sa résistance au temps.

A la suite du court métrage Vive le pogostick (1943) où Dingo imaginait des solutions pour faire face aux restrictions d'essence imposées par la guerre, Inventions nouvelles se veut une parodie amusante du do-it-yourself et à la fois une critique de la domination croissante du plastique dans la fabrication des produits. Confronté à un avion qui finit par se décomposer après avoir reçu de la pluie, Donald nous offre aussi un de ses rôles mémorables comme il en a l'habitude, dans un court métrage réalisé par Jack King.

The Plastics Inventor constitue enfin un des dernières scénarios écrit par Carl Barks pour la série de courts métrages Donald, après plusieurs années de contribution pour les histoires du canard. Après avoir achevé l'histoire en 1942, Barks devait quitter le Duck Unit des studios Disney pour se consacrer entièrement aux bandes dessinées de Donald et à l'univers des canards, qui seront à l'origine, en grande partie, de sa renommée et de sa réputation.

Lien externe

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .