FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jojo (homonymie).

Tick, Trick und Track Le saviez-vous ? Malgré leur très forte ressemblance physique, Jojo et Michou ne font pas partie de la troupe des orphelins dont s'était notamment occupé leur oncle Mickey Mouse.
«  Faisons disparaître Ferdie [Jojo en France] et développons Mortie [Michou en France] que nous transformerons en petit génie de la mécanique !  »

— Floyd Gottfredson, à propos du sort de Jojo et Michou dans les années 1930.

Jojo et Michou Fieldmouse (Mortie and Ferdie, ou Ferdy Fieldmouse, en version originale), appelés parfois Ferdinand et Frédéric dans certaines anciennes traductions françaises, sont des souris anthropomorphes de l'univers de Donald Duck et de l'univers de Mickey Mouse.

HistoriqueModifier

Ces deux jeunes souriceaux sont les neveux du célèbre Mickey Mouse, les fils de sa sœur Amelia Fieldmouse, qui les confie souvent à la garde de son frère, qui est d'ailleurs son voisin. Très espiègles, ils aiment jouer de mauvais tours à leur oncle ainsi qu'à tous les malheureux qui sont amenés à les garder. Ainsi Donald Duck, vieil ami de Mickey, eut-il parfois maille à partir avec eux.

Première apparition d'Amelia, Jojo et Michou Filedmouse

Jojo et Michou dans leur première apparition.

Afin de mieux utiliser leur énergie et de la canaliser, leur mère propose de les inscrire dans un club de football. C'est ainsi que Jojo et Michou, accompagnés de leur ami Gilbert, rejoignent le club des Furets Dribbleurs.

La version britanniqueModifier

Dans une histoire écrite publiée en 1940 dans l'almanach Disney britannique Mickey Mouse Annual n°11, une version alternative de l'arrivée des deux souriceaux chez Mickey est présentée. Selon cette version, ils sont des orphelins dont les deux parents ont été tués par un chat[1] ; ils sont alors confiés à la garde de leur oncle écossais Fieldmouse, un escroc qui, pour obtenir plus d'argent des charges sociales, tente de mettre les deux souriceaux en danger pour, ensuite, se présenter comme leur sauveur.

Ayant engagé Pat Hibulaire et quelques autres bandits pour faire semblant de les kidnapper et ensuite pour les jeter dans une rivière, il rate misérablement sa tentative de « sauvetage », et les deux pauvres enfants, emportés par le courant, ne sont sauvés de la noyade que bien plus loin par Mickey et Minnie qui décident de les adopter. Cette version est incohérente avec le strip de la première apparition de Jojo et Michou ainsi qu'avec des histoires plus tardives mettant en scène Amelia Fieldmouse ; il est probable qu'elle fut créée pour justifier la présence des jumeaux chez Mickey alors qu'au Royaume-Uni, le strip de leur première apparition n'avait pas été publié.

En coulissesModifier

Jojo et Michou Fieldmouse 2

Jojo et Michou avec leur entraîneur de football.

Jojo et Michou sont apparus le 18 septembre 1932, dans la bande dessinée de Floyd Gottfredson et de Ted Thwaites, À l'aide ! (Mickey's Nephews en version originale). Les noms Jojo et Michou leur ont été donné en France en novembre 1935, lors de la parution de l'histoire dans le numéro 57 du Journal de Mickey. La même année, ils sont apparus au cinéma dans Le Rouleau-compresseur de Mickey (qui est également presque leur unique apparition sur grand écran avec Constructeurs de bateau en 1938). Le personnage de Jojo est jouable dans le jeu vidéo Disney Golf (2002), et les deux jumeaux apparaissent ensemble dans Epic Mickey (2010).

Apparitions dans l'univers de Donald DuckModifier

Il est rare que Jojo et Michou apparaissent dans l'univers de Donald Duck. Dans les années 1960 à 1970, ils font toutefois des apparitions irrégulières dans des histoires de Tony Strobl, mêlés à des personnages de l'univers des Duck. Dans les histoires de Carl Barks, ils sont apparus dans L'éclair de génie ! (Trapped Lightning en version originale) de mars 1956, en compagnie de l'inventeur Géo Trouvetou.

Jojo et Michou dessinés par Carl BarksModifier

Notes et référencesModifier

  1. À l'époque, la distinction entre espèces anthropomorphes et animaux normaux dans l'univers Disney était encore peu claire, et il paraissait plausible que des souris, même anthropomorphes, puissent être menacés par des chats.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .