FANDOM


Juste est un humain de l'univers de Donald Duck.

HistoriqueModifier

OriginesModifier

Juste était un enfant humain, qui avait été capturé très jeune par les Morgs, et vendu comme esclave à Clarg, à Toom. Travaillant dur, il ne supporta pas cette vie, et voulut s'enfuir au plus vite. Cela ne fut pas très difficile, car Clarg n'était pas très fûté. Il réussit à s'enfuir mais ne quitta pas Toom, et rejoignit la résistance auprès de Rasmus. Il devint un des résistants les plus actifs, menant de nombreux actes déstabilisant les Morgs, et il devint un contact direct de Brendon, même s'il ne l'avait jamais vu en vrai, il le contactait par pigeon voyageur et lui transmet les informations importantes.

Arrivée de Riri, Fifi et Loulou Duck à ToomModifier

Des années plus tard, Clarg acheta à Snark trois canetons venus d'une autre dimension, Riri, Fifi et Loulou Duck. Ils eurent une vie d'esclave similaire à celle de Juste, et ce dernier les attira rapidement vers la résistance. Après s'être présenté aux neveux de Donald, il découvre que les trois jeunes canards recherchent leurs oncles, et part à la recherche d'informations sur ceux-ci. Il découvre que leurs oncles font partie du butin de l'excursion de Snark et de Nurg, et que ces derniers sont en désaccord sur la vente des esclaves. Il assiste au duel entre les deux soldats Morgs, avec Riri (au péril de sa vie, car Gak pensa qu'il était un esclave et voulut l'acheter) et découvrit que les esclaves avaient été vendus à Lord Moraq. Il ne tarda pas à retrouver Balthazar Picsou, qui se trouvait dans le bureau du seigneur de Toom, mais il fut très inquiet quand il vit qu'il « aidait » le général Hyrr. Puis, il trouva Donald Duck, aux armureries, et vit cette fois que Picsou n'était pas un traître, au contraire : il veut faire en sorte que Brendon ait l'avantage en plançant le général Hyrr au pouvoir. Sa stratégie désastreuse ne pourra pas le mener à la victoire, même si, par précaution, il chargea son neveu de saboter toutes les armes des Morgs. Rassuré, il fait irruption dans l'armurerie, quand les deux canards s'interrogeaient sur l'avenir de leurs neveux. Il les informa de la situation dans laquelle ils se trouvaient, et les invita à le rejoindre : mais Picsou refusa, pour ne pas gâcher son plan, et ordonna à son neveu de faire de même.

C'est alors que trois dragonnets arrivèrent à Toom, des noms de Crache-le-feu, Cheminée et Morvouille. Les esclaves de Clarg doivent s'en occuper, par ordre de Lord Moraq : Riri, Fifi et Loulou s'attachent très vite à ces dragons, et refusent qu'ils subissent un dressage des Morgs, qui est, par définition, très violent. Ils songent à partir de Toom, et à rejoindre Brendon au marais de la liberté, pour les assister dans leur combat contre les Morgs. Juste pense d'abord que cela est une idée stupide, mais il aida à régler « certains détails » : il simula un vol des clés de l'écurie à Rasmus, en l’assommant, puis il attira Clarg aux écuries. Il ouvrit la porte, et les dragonnets purent s'échapper, sans que Clarg, ou même la garde de Toom, ne puisse y faire quelque chose...

Après le départ des neveux, Juste informe des évènements Picsou et Donald, en compagnie de Rasmus. Ce dernier leur demande aussi quelques détails sur le plan de Picsou, et il l'expose : il veut faire tomber Lord Moraq, et a besoin de l'aide de la résistance pour réaliser ce dessein. Rasmus accepta, et fournit à Picsou, par l'intermédiaire de Juste, des plantes qui paralyse celui qui avale celles-ci. Le plan du multi-milliardaire fonctionna à merveille : Hyrr défia son seigneur, et le vainquit, grâce au poison fournit par Rasmus.

Incarcération et chute de l'empire MorgModifier

Lorsque Riri, Fifi et Loulou Duck arrivèrent au marais de la liberté, ils demandèrent à Brendon de s'infiltrer à Toom pour libérer Balthazar Picsou et Donald Duck. Brendon accepta, et, à dos de dragon et avec Hintermann, ils s'introduisirent à Toom. Juste fut chargé de ramener Donald et Picsou au point de rendez-vous, mais ne put ramener l'esclave de Lord Hyrr, qui était enfermé avec son maître, pour préparer l'attaque contre les rebelles. Tout se déroula comme prévu, et Juste fut impressionné lorsqu'il vit Brendon pour la première fois. Pendant que Brendon libéra Balthazar Picsou des griffes de Lord Hyrr, Juste se fit capturer par plusieurs soldats, et enfermé dans le pire cachot de Lord Hyrr...

Son incarcération ne dura pas longtemps. Lorsque Lord Hyrr partit en guerre, la résistance prit le contrôle de Toom, et Rasmus libéra immédiatement Juste, et enferma Clarg à sa place. Pendant ce temps, Lord Hyrr et son armée se fit battre par Brendon et ses rebelles très facilement, assurant la liberté de Juste. Juste n'arrêta pas d'harceler les prisonniers Morgs, car c'aétait une sorte de revanche pour lui, tourner en bourrique ceux qui l'avaient réduits en esclavage.

En coulissesModifier

Juste est apparu pour la première fois dans l'histoire Esclaves des Morgs de Byron Erickson, Giorgio Cavazzano et Sandro Zemolin, publiée pour la première fois le 11 mars 2003. Il apparaît dans la plupart des histoires de la série Dragon Lords, étant un des personnages principaux.

FamilleModifier

Brendon 7

Juste saluant sa sœur après avoir apprit son adoption par Brendon.

Juste a ignoré pendant longtemps qu'il y avait une partie de sa famille qui avait survécue à l'empire Morg. Il ne la découvrit que lorsque Brendon avait des doutes sur la ressemblance entre Silia et Juste, pensant alors qu'ils pouvaient être frère et sœur. Il demanda donc à Hintermann de vérifier cette hypothèse, et son doute était fondé : après les tests du sorcier, il affirma qu'ils étaient bien frère et sœur. Découvrant ceci, le chef des rebelles décida d'adopter Juste, tout comme il avait adopté Silia, au grand honneur du garçon.

NomModifier

Son nom original, Jute, qui désigne en anglais (et en français) une plante, a été traduit par Juste, qui n'a pas vraiment grand chose à voir avec le nom original.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .