FANDOM


Kandelor le dragon est une histoire en bande dessinée de vingt-quatre planches scénarisée par Dick Kinney et dessinée par Romano Scarpa, publiée pour la première fois en janvier 1972 en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Riri, Fifi et Loulou et John Flairsou. L'action se déroule à Donaldville et au royaume du Bougiland.

SynopsisModifier

Flairsou parvient à devenir roi du royaume du Bougiland, mais ce royaume est terrorisé par un dragon revenu du passé.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Balthazar Picsou est dans son coffre-fort, lorsqu'il entend ses neveux, pourtant payés à nettoyer ses pièces, en train de lire à haute voix un conte traitant de chevaliers affrontant un dragon. C'est donc énervé par l'inefficacité de ses neveux, que le canard le plus riche du monde file leur rappeler qu'ils sont payés 10 cents par jour, pour repasser les billets, et astiqués des pièces, au lieu de lire des contes chevaleresque. Suite à cette bref entrevue, le canard ajoute qu'il doit s'en aller chez le tailleur. Surpris, Riri, Fifi et Loulou lui demande alors s'il va enfin acheter une nouvelle redingote, mais celui-ci leur répond clairement que cela est inutile, et qu'il ne va là-bas que pour revendre son stock de vieux tissus. Peu après, une fois chez le tailleur, Picsou se rend compte que ce dernier est en train de fignoler le manteau d'un monarque. Mais lorsque le possesseur de celui-ci se retourne, il se rend compte que ce n'est d'autre que son rival Flairsou, qui lui apprend que ce manteau lui sera nécessaire vu qu'il vient d'acquérir le royaume du Bougiland.

Pendant que le rival commence à se vanter de son futur titre royal et de ses futures apparitions audiovisuelles, Picsou n'en a que faire et trouve que cela ne sera qu'une perte de temps et d'argent pour son rival. De retour à son coffre, le canard en redingote entend déjà parler par le biais de la radio, du couronnement de Flairsou. A cela, il dit à ses neveux que ce ne sera pas important, et que lui au contraire de Flairsou gagnera de forts bénéfices grâce aux nouvelles industries qu'il vient d'acheter. Celles-ci comprenant une centrale laitière, une usine de meubles, ainsi qu'une usine de bougies, toutes situées dans le royaume du Bougiland. Cependant, ses neveux le coupe dans son optimisme, en lui annonçant que son rival étant roi, il pourra taxer au maximum ses usines ou encore l'obliger à vendre à perte les produits.
Kandelor le dragon case 3 planche 6

Picsou apprenant ses futures taxes.

Ainsi, après avoir appris cette dure réalité, Picsou se rend dans le futur royaume de son rival, afin de vendre au premier venu ses usines.

Plus tard une fois arrivé, il décide en compagnie de ses neveux d'inspecter tout d'abord les usines avant de trouver un potentiel acheteur. Ils se rendent tout d'abord à l'usine de bougies, mais une fois rentré à l'intérieur de bâtiments, il se rend compte que la totalité du stock de chandelles a été détruit par un incendie. Affolé, le canard se demande quel incendie a pu être responsable de cela, et ses employés lui répondent que l'incendie était en provenance de l'usine de meubles, appartenant également à Picsou. Ainsi ce dernier se trouve privé de deux industries, prétendument détruites par un dragon. Mais il ne souhaite pas en rester là, et se rend inspecter sa dernière usine. La centrale laitière. Un peu plus tard, il se rend compte que tout semble normal, mais il lui est rapporter que la production est désastreuse car les vaches sont terrorisées encore une fois, par un dragon. Finalement, les trois industries sont ruinées, mais les neveux pour consoler leur oncle, déclarent que Flairsou ne sera plus en mesure de les taxer. Mais le canard reste attristé et trouve qu'il est ridicule d'avoir été ruiné par un dragon n'existant probablement pas. Mais soudain, en parlant de celui-ci, le dragon en question apparaît et sème la panique dans la ville tout en mettant le feu à la seule auberge du coin.

Dans leur fuite, les canards rencontrent le cortège de Flairsou en train d'effectuer la super parade géante, précurseur au couronnement du lendemain. Ainsi, un cortège en l'honneur de Flairsou passe dans la rue, sous les applaudissements du peuple, et celui-ci à la vue de Picsou descend de son carrosse afin de lui annoncer les futurs impôts exorbitants qu'il devra payer. Toutefois, il ne semble pas savoir qu'un dragon menace son futur royaume.
Kandelor le dragon case 3 planche 13

Flairsou confirmant les futures taxes à venir, et se moquant par la même occasion de Picsou.

Et voulant humilier davantage son éternel concurrent, il lui propose de venir passer la nuit au palais royal, offre que Picsou ne peut qu'accepter vu que l'unique auberge a brûlé. Ainsi, le soir au palais durant le repas, Flairsou annonce qu'il doublera la taxe professionnelle de l'usine de bougie, que le lait de la centrale sera distribué gratuitement, et que le prix des meubles sera baissé de 50%... A ces propos, les neveux se rendent compte que Flairsou ignore bel et bien que les usines ont brûlés, et ils remarquent également qu'il ignore totalement la présence du dragon. Après avoir dit cela à leur oncle, ce dernier ne tarde à dire ça à sa majesté, qui se retrouve aux premières loges pour voir le monstre terroriser le village. C'est furieux et effrayé que Flairsou convoque son premier ministre, et se plaint de ne pas avoir été informé de la présence d'un dragon. Il lui est alors expliqué que le roi Lassau avait jadis exilé le dragon dans la montagne, mais qu'un récent séisme avait descellé l'entrée de la prison d'où est ressortit l'animal encore plus terrible que jamais. A ces mots, le futur roi ordonne la mobilisation de toutes ses armées, l'aviation et la marine, mais tout cela n'existe pas dans le pays pacifiste qu'est le royaume du Bougiland. Le premier ministre lui dit alors que c'est au roi de tuer le dragon, et qu'il est désormais trop tard pour abdiquer vu que la cérémonie est déjà fixée.
Kandelor le dragon case 5 planche 19

Flairsou suppliant Picsou de l'aider à vaincre la bête.

Toutefois, les neveux et Picsou ayant le cœur tendre, décident de lui venir en aide pour vaincre le dragon, et à ces mots Flairsou propose plein d'offres comme l'abolition des impôts envers Picsou et autres. Ainsi, la nuit venue les quatre canards se rendent à l'entre du dragon dans laquelle celui-ci fait la sieste, afin de la sceller une fois pour toute. Mais ils tombent sur le dragon ne dormant pas encore. Celui-ci commence à les attaquer mais l'un des neveux voulant faire comme dans un des contes chevaleresque, lance une bougie de cire à l'intérieur de la gueule du dragon.
Kandelor le dragon case 5 planche 22

Le monstre ingurgitant la bougie.

Cela n'a pas comme effet de coller la mâchoire du monstre afin qu'elle ne puisse se ré-ouvrir, mais bizarrement cela amadoue le dragon, étonnamment friand de cire. Grâce à un stock de bougie, le monstre dompté est amené jusqu'en ville où il est exhibé au public tout en mangeant les bougies que Picsou a vendu au prix fort à Flairsou. Ainsi, plus tard le dragon est devenu une attraction touristique et Flairsou a abandonné son poste de roi afin de ne pas devoir restaurer les usines de Picsou, ni appliquer les offres proposées lorsqu'il devait affronter la bête seul.

En coulissesModifier

Détails temporelsModifier

Kandelor le dragon détail redingote

Il est précisé dans cette histoire que la redingote de Picsou daterait de 1939.

Publication françaiseModifier

Cette histoire est parue deux fois en France : dans le Picsou Magazine n°33, publié en novembre 1974, et dans le Super Picsou Géant n°131, publié en janvier 2006.

Précédée par Kandelor le dragon Suivie par
On a perdu le professeur Nouillard !
Walt Disney's månedshefte n°1973-09
Histoire de Romano Scarpa

1re parution : Janvier 1972
Mickey au théâtre des insaisissables
Mickey au théâtre des insaisissables
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .