FANDOM


Kronin est une histoire en bande dessinée de quarante-huit planches scénarisée par Stefano Ambrosio et dessinée par Giovanni Rigano, publiée pour la première fois le 1er mars 2003 en Italie. Elle met en scène Donald Duck sous l'identité de PowerDuck, Uno, Lyla Lay, Angus Fangus, Caméra 9, Kronin, Mégawatt, la police donaldvilloise et deux agents de la tempolice. L'action se passe à Duckburg.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Un cambriolage d'une bijouterie vient d'avoir lieu. Alors que la police s'apprêtait à arrêter les deux cambrioleurs, PowerDuck se lance à leur poursuite à plus de 300 km/h, même s'il a du mal à tout contrôler à cette vitesse. La police décide de tirer. Cela fait dériver le fourgon des cambrioleurs hors de la route, et PowerDuck n'a que le temps de secourir les cambrioleurs, mais il ne put récupérer les diamants volés. Cet échec profite à Angus Fangus, qui lui permet de critiquer, une fois de plus, le superhéros.

PowerDuck, quant à lui, est frustré : il a perdu son béret dans la baie. Son béret contenait un cadeau pour Daisy, qui lui a coûté presque toutes ses économies. Donald veut absolument retrouver son béret : il demande à Uno d'explorer la baie grâce à la Pikar. Uno refuse dans un premier temps, puis accepte, pour que Donald ne le dénonce pas au responsable des gardiens qu'il joue en cachette aux échecs sur Internet.

Au fond de la baie, PowerDuck et Uno ne trouvent strictement rien, aucun diamant ou béret. Quelque chose cloche : personne n'a pu récupérer le butin, et, pourtant, il a disparu ! C'est à ce moment-même que l'alarme du musée donaldvillois retentit. Mégawatt vient d'attaquer le musée pour y dérober un masque égyptien. PowerDuck tente de l'arrêter, mais il libère par erreur du gaz, et, quand Mégawatt utilise ses pouvoirs, le musée explose.

Après l'explosion, des agents de la tempolice, la police du temps, interviennent, et tente de capturer un dangereux bandit temporel : d'abord il pense qu'il s'agit de Mégawatt, puis il comprennent que le bandit n'est pas arrivé. Quelques secondes plus tard, Kronin fait son apparition : il vole le masque égyptien. C'est un échec pour PowerDuck comme pour la tempolice : PowerDuck n'a pas pu sauver le masque, comme il aurait dû le faire, et la tempolice n'a pas pu arrêter Kronin.

De retour à la Ducklair Tower, Uno va rédiger un blâme pour PowerDuck, car il n'a pas fait son devoir. Mais le héros lui explique qu'il ne pouvait rien faire : Kronin était trop compliqué a arrêter. Donald rentre donc chez lui et va essayer de trouver un cadeau pour Daisy. Quant aux agents de la tempolice, ces derniers tentent de savoir tous les vols de l'époque se terminant par la destruction du butin, afin d'arrêter Kronin.

Donald est paniqué : il n'a pas assez d'argent pour payer les frais de livraisons du cadeau de Daisy. C'est alors que l'alarme de la banque nationale se déclenche : PowerDuck doit, à nouveau, arrêter Mégawatt. Le superhéros a également un plan pour arrêter Kronin : faire en sorte de provoquer la destruction du butin, quitte à violer toutes les règles des gardiens, pour attirer le bandit temporel, et pouvoir l'arrêter, grâce à l'aide de la tempolice. Ce plan fonctionne : après un long combat contre Kronin, le bandit est arrêté et livré à la tempolice. PowerDuck a aussi arrêté Mégawatt : c'est une réussite totale, et même Angus Fangus dit du bien de PowerDuck.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette histoire n'est parue qu'une seule fois en France : dans le Super Picsou Géant n°120, publié en mars 2004.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .