FANDOM


L'étoffe des zéros ! est une histoire en bande dessinée de six planches scénarisée par Bob Bartholomew et dessinée par Tino Santanach Hernandez, publiée pour la première fois en juin 1989 au Danemark. Elle met en scène Daisy Duck, Donald Duck et Gontran Bonheur. L'action se déroule à Donaldville

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Daisy Duck se promène avec à sa droite Gontran Bonheur et à sa gauche Donald Duck, lorsqu’elle aperçoit et achète le journal de Picsou soir. Dans celui-ci, elle y voit le héros de la semaine, qui est un homme ayant eu le courage de sauver dix personnes d'un incendie dans un immeuble. À cela, Donald répond qu'il n’existe qu'un seul et unique vrai héros, lui. Mais Gontran répond immédiatement qu'il est lui aussi un héros. Mais la cane ne croit aucun des deux, et préfère rentrer seule chez elle.

Mais au même moment, le canard en vareuse aperçoit un homme sur la corniche d'un immeuble, et acclame haut et fort qu'il va le sauver. Malheureusement pour lui, l'homme n'est pas en danger, et ne fait que repeindre la façade de l'immeuble en étant solidement attaché. Toutefois le canard se retrouve piégé sur la corniche, et une intervention des pompiers est nécessaire pour le sortir de ce faux pas. Une fois redescendu au sol, il se retrouve hué par son cousin, qui ne manque pas de le tourner en ridicule. Mais celui-ci aperçoit une vieille femme en train de se faire agresser par un homme. Le jars chanceux se précipite alors vers eux et plaque l'homme au sol, persuadé que ce dernier est l'agresseur. Mais au dépit du jars, l'homme au pull rouge était la victime, et de par sa faute, la voleuse en a profité pour s'enfuir avec le portefeuille. La victime éprouve donc une grande colère envers le cousin chanceux de Donald, et celui-ci se moque à son tour de son cousin. Daisy met alors fin à leur chamaillerie en leur disant qu'ils n'ont en aucun cas l’étoffe d'un héros, et qu'ils devraient plutôt laisser le travail à ceux pouvant vraiment le faire.

L'étoffe des zéros !

Première planche de l'histoire.

Mais, en continuant leur promenade, le trio tombe sur des personnes travaillant pour la télévision, et ces personnes déclarent que le fleuve de Donaldville est en crue. À ces mots et par la présence des médias, Donald ne réfléchit pas et pousse son cousin dans le fleuve en prétextant qu'il est tombé tout seul. Sous l’œil des caméras, il déclare qu'il est sur le point de sauver son pauvre cousin de la noyade, et c'est ainsi qu'il se jette dans le fleuve. Dans l'eau, le jars chanceux déclare qu'il est bien meilleur nageur que Donald, et qu'il n'a nul besoin de son aide pour regagner la rive. Mais le courant est trop fort, les entraînant vers les turbines de la centrale électrique. Les journalistes et la cane sont perdus son sang-froid, mais elle décide de ne pas laisser cela se dérouler. Elle se met donc à courir sur la rive, à pousser un tronc dans le fleuve afin que les deux cousins puissent monter dessus et ainsi sortir du maudit fleuve. L'action ayant été filmée, c'est finalement Daisy et devient l’héroïne du jour.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette histoire n'est parue qu'une seule fois en France, dans le Super Picsou Géant n°45 de décembre 1991.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .