FANDOM


L'étrange écureil de Dodoland est une histoire en bande dessinée de seize planches scénarisée par Gorm Transgaard et dessinée par José Colomer Fonts. Elle a été publiée pour la première fois les 8 et 15 mars 1996 en Suède. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck et Lardo. L'action se passe à Donaldville et au Dodoland.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Première partieModifier

Les affaires ne marchent pas pour Balthazar Picsou : ses somnifères sont tout simplement sans effet, sachant qu'il en est de même pour son concurrent Lardo. Il se rend alors chez son neveu Donald où toute la famille regarde une émission sur le Dodoland et où le professeur Nodov a découvert une espèce d'écureuil capable d'endormir n'importe quel ennemi, mais personne n'a pu en capturer un. Bien évidemment, Balthazar Picsou compte bien être le premier et en profite pour provoquer son concurrent Lardo. Mais le cochon, en arrivant au laboratoire, surprend un des professeurs, Laburette, en train de regarder la même émission que les Duck.

La famille Picsou/Duck arrive au Dodoland pour partir à la quête du fameux écureuil. Donald en a trouvé un mais s'est immédiatement endormi en l'approchant. Fifi découvre alors dans le manuel des Castors Juniors que la seule possibilité d'approcher l'écureuil sans s'endormir est de mâcher des feuilles de Gidi-Upango, ce que font chacun des canards encore éveillés et l'écureuil finit par sympathiser avec eux. Mais Lardo apparaît à ce moment là et fait ficeler Picsou et ses petits-neveux avant de repartir en bateau à moteur.

Seconde partieModifier

Lardo menace alors les canards d'être jetés aux crocodiles s'ils ne donnent pas l'écureuil en échange mais c'est finalement celui-ci qui se présente. Mais le cochon réussit à protéger son groin afin de ne pas s'endormir et tente sanas succès de capturer l'écureuil qui finit au fond de la rivière, repéré par les crocodiles. Lardo décide d'abandonner son concurrent et les petits-neveux de celui-ci attachés, cernés entre un puma qui s'approche d'eux et un crocodile qui a déjà dévoré la moitié du bateau, faisant couler l'autre. Heureusement pour les canards, l'écureuil revient, endort le crocodile, éloigne le puma et défait les liens juste à temps. Picsou se réjouit alors de l'argent qu'il va récupérer tandis que toute la famille retrouve Donald enfin réveillé. L'écureuil, ayant confiance aux canards, mène les 5 chez lui, au milieu de sa famille. Picsou rappelle alors son équipe de chercheurs pour les observer, rassurant ainsi ses petits-neveux. Et en prélevant un peu d'odeur de chaque écureuil, ils parviennent à fabriquer Somnabula, le parfum soporifique.

De retour à Donaldville, Somnambula en est à son 50.000ème flacon fabriqué quand les canards retrouvent Lardo regardant une publicité pour Somnambula. Picsou commence alors à provoquer mais Lardo annonce qu'il gagne de l'argent sur ces parfums en tant que fabriquant des atomiseurs. S'en suit une bagarre qui se conclut par la casse du 50.000ème flacon de Somnambula, libérant ainsi le parfum qui endort les deux concurrents pour le plus grand bonheur de Donald et ses neveux.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit est publié en France dans le Super Picsou Géant n°84 (mars 1998), avec les honneurs de la couverture.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .