L'île des pique-poukas est une histoire longue en bande dessinée de dix-huit pages scénarisée par Dick Kinney, dessinée par Romano Scarpa et encrée par Giorgio Cavazzano et Lucio Michieli, publiée pour la première fois en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Riri, Fifi et Loulou Duck, John Flairsou et le Pique-pouka. L'action se déroule à Donaldville, en pleine mer ainsi que sur l'île des pique-poukas.

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

Riri, Fifi et Loulou souhaitent offrir un cadeau à Picsou pour son anniversaire. C'est, de manière étonnante, John Flairsou qui leur donnera une idée ...

Résumé complet[modifier | modifier le wikicode]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Riri, Fifi et Loulou ne savent pas quoi offrir à Picsou.

Durant l'absence de Donald Duck, les jeunes Riri, Fifi et Loulou habitent chez Picsou. Mais ces derniers sont bien embêtés : c'est bientôt l'anniversaire de leur richissime oncle mais ils ne savent pas quoi lui offrir avec le peu d'argent qu'ils possèdent. Ils décident alors de sortir prendre l'air pour trouver des idées.

Dans la rue, ils rencontrent alors John Flairsou et décident de lui demander s'il a une idée à leur soumettre. Flairsou leur dit que cela sera très compliqué, comme son ennemi possède déjà tout. Mais une information qu'il a obtenu depuis le matin pourrait les aider. Il murmure alors aux oreilles des canetons et ces derniers sont très enthousiastes. Mais, de l'autre côté de la rue, Picsou aperçoit ses jeunes neveux accompagnés de son pire ennemi. Il accourt alors pour éloigner les jeunes canetons. Les deux milliardaire commencent alors à se disputer. Mais les canetons expliquent qu'ils étaient juste en train de discuter avec Flairsou, qui leur disait qu'il existait une île qui s'appelait Houla Houla où l'on a découvert un pique-pouka. Très curieux, Picsou demande de quoi il s'agit. Flairsou attise la curiosité de son ennemi en disant qu'il s'agit d'un oiseau rarissime et qu'il souhaite le capturer pour sa collection privée. Il glisse aux canetons que cela devrait l'intéresser. Puis, il fait mine de partir pour se rendre sur cette île. Pour que Picsou soit encore plus curieux, Riri, Fifi et Loulou demandent à Flairsou s'ils peuvent l'accompagner, chose qu'il accepte.

Picsou aperçoit Flairsou qui parle avec ses jeunes neveux !

Flairsou montre l'île du pique-poukas à Riri, Fifi et Loulou.

Un peu plus tard, sur le port, les jeunes canetons montent à bord du bateau de Flairsou. Mais ils sont suivis de près par Picsou qui, comme Flairsou le sentait, est très curieux et veut en savoir plus sur cet oiseau rare. Il se cache alors lui aussi sur le bateau, se croyant très discret. Mais Flairsou et les canetons savent bien qu'il est là. Flairsou démarre alors son bateau pour se rendre sur l'île. Il explique à Riri, Fifi et Loulou que cet île est déserte et qu'il n'y a aucun soucis.

Après plusieurs heures de voyage, Flairsou réveille Picsou, qui était toujours caché sur le bateau. Il l'emmène alors dans la soute pour qu'il épluche une tonne de pommes de terre afin de payer son voyage. Mais, après plusieurs heures, voilà que le bateau chavire à cause d'une tempête !

Le bateau de Flairsou en pleine tempête !

Picsou rencontre le pique-pouka.

Après qu'un ouragan se soit déchaîné toute la nuit, le bateau s'échoue sur une île. Flairsou pense alors être arrivé sur l'île d'Houla Houla. En apprenant cela, Picsou se hâte de déposer le pied à terre pour attraper le pique-pouka. Il le trouve mais Flairsou veut lui aussi l'attraper. Une course-poursuite s'engage alors. Mais, en voulant le courser, Flairsou et les canetons tombent dans un cours d'eau. Picsou les aide à sortir de là. Mais voilà qu'ils sont maintenant coursés par des autochtones !

Flairsou est bien embêté : il croyait cette île déserte. Notre groupe est alors capturé et ils découvrent qu'il s'agit d'une tribu cannibale qui veut les manger. Picsou se dit qu'il aurait aimé ne jamais entendre parler du pique-pouka. Le chef cannibale lui dit alors qu'il voudrait s'en débarrasser.

Les cannibales préparent la marmite.

Alors qu'ils vont être amenés dans une énorme marmite bouillante, Picsou hurle qu'il donnerait n'importe quoi pour vivre, même une énorme somme d'argent. Le chef lui dit alors que cela ne lui servirait à rien sur cette île. Mais il dit qu'une chose pourrait l'intéresser : une couronne aussi belle que le chapeau de Picsou. Pour se sauver, il donne alors son chapeau au chef. Mais Flairsou comprend qu'en réalité, ils ne sont pas sur l'île de Houla Houla mais sur celle de Zoula Zoula, l'île voisine. Picsou est véritablement en colère contre son rival.

Picsou donne son chapeau au chef.

Avant de partir de cette île, Picsou va voir le chef de la tribu afin de lui demander s'il peut avoir le pique-pouka, du fait que c'est son anniversaire aujourd'hui. Le cheff accepte volontiers et décide même de lui donner tous les oiseaux ! Picsou est perplexe car il croyait qu'il n'y avait qu'un spécimen de cet oiseau. Mais il est obligé de les prendre tous sinon le chef l'enverra dans la marmite bouillante.

Un énorme troupeau de pique-pouka accourt alors ! Mais Picsou, qui a toujours le sens des affaires, se rend compte qu'en vendant les plumes des oiseaux pour en faire des plumeaux, il pourra se faire de l'argent. Sur le chemin du retour, la soute du bateau de Flairsou est alors pleine à craquer de pique-poukas qui ingurgitent des pommes de terre !

Dernière case de l'histoire où l'on aperçoit tous les pique-poukas !

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Publications françaises[modifier | modifier le wikicode]

Cette histoire fut publiée à quatre reprises en France, dans :

Galerie d'images[modifier | modifier le wikicode]

Précédée par L'île des pique-poukas Suivie par
L'alligator en or !
Histoire de Romano Scarpa

1re parution : Mars 1972
Mickey enquête : Alerte aux Vickings !
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.