FANDOM


L'arbitre était presque parfait est une histoire en bande dessinée de vingt-cinq planches scénarisée par Rudy Salvagnini et dessinée par Valerio Held, publiée pour la première fois le 11 juin 2002 en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Géo Trouvetou et Riri, Fifi et Loulou Duck. L'action se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Donald Duck Fait Son Rituel Antipéno

Donald Duck tente sans succès son rituel antipéno.

Le match de football Donaldville - Zoieville se déroule et on se dirige vers un 0-0. Mais Zoieville obtient un penalty et l'emporte 1-0 malgré le rituel antipéno de Donald. Déçu, le canard et les autres supporters se rendent au bar but et ne sont pas convaincus par la défaite pour Donaldville même si les images prouvent que l'attaquant Ibrahimoche tire le maillot de l'attaquant de Zoieville, le rabat sur sa tête, sourit à la caméra et remet tout en place sans qu'on ne le remarque.

Géo Trouvetou Présente Son Projet D'Arbitre Parfait

Géo Trouvetou présente à Balthazar Picsou son projet d'arbitre parfait.

Picsou sur place assiste à la discussion entre Donald, les supporters de Donaldville et un supporter de Zoieville. Tous refont le match et le milliardaire qu'il en est de même chez les journalistes sportifs et que les erreurs d'arbitrages sont au cœur des polémiques. Et lorsque Donald estime que l'URFA (Union Responsable des Footeux Associés) engagerait un arbitre infaillible, Picsou demande à Géo d'inventer l'arbitre parfait et a trois heures pour le faire. L'inventeur y parvient en utilisant un appareil dernier cri intégrant toutes les règles.

Arbitron Réfléchit Avant De Prendre Sa Décision

Arbitron prend vraiment son temps avant de prendre une décision.

Picsou et Géo convoquent Riri, Fifi et Loulou pour faire un match de football arbitré par Arbitron, inventé par Géo. Mais très vite, Arbitron montre ses limites avec un arbitrage très très long. Donald arrive alors et explique qu'Arbitron n'intègre pas les interprétations et se propose pour être instructeur d'Arbitron ce que Picsou accepte. De son côté, le milliardaire fixe avec l'URFA la mise en place d'un nouveau match Donaldville - Jarsville pour tester Arbitron avec sa mise à jour.

Arbitron Calme L'Entraîneur De Jarsville

Arbitron calme l'entraîneur de Jarsville avec son rayon.

Le match a lieu et Arbitron commence par susciter les moqueries des supporters mais tout change à la première action litigieuse : Arbitron siffle penalty pour Jarsville et retransmet les images pour montrer qu'il avait raison. Il voit également les coups en douce dans son dos grâce à une caméra et peut également calculer les hors-jeux, les franchissements de ligne pour les touches et les buts et peut calmer les entraîneurs les plus bouillonnants grâce à un rayon, l'entraîneur de Jarsville peut en témoigner. De plus, Arbitron répond aussi aux journalistes en remontant jusqu'à la Coupe des Cavernes et le football préhistorique avec le Paléolithique de Marseille. L'URFA accepte et signe un gros contrat à Picsou pour faire d'Arbitron les arbitres officiels des matches. Le milliardaire offre même à son neveu un abonnement actuel au stade.

Supporters S'ennuient

Les supporters s'ennuient désormais au stade.

Mais la conséquence de l'arbitrage d'Arbitron arrive très vite : les supporters s'ennuient, les journalistes sportifs aussi et celui qui s'occupait des ralentis à la télévision part en maison de retraite.

Donald Duck Explique Pourquoi Il S'Intéresse Moins Au Football

Donald Duck explique à Balthazar Picsou pourquoi il s'intéresse moins au football.

Quelques semaines plus tard, Picsou va chez Donald afin d'inviter Riri, Fifi et Loulou à son parc d'attractions. C'est donc surpris qu'il voit Donald regardant le match devant sa télévision plutôt qu'au stade, le canard s'intéressant moins au football car l'absence d'erreur d'arbitrage retire le piquant aux matches de football, d'où l'ennui des supporters. Suite à cela, l'URFA oblige Arbitron à prendre sa retraite. Picsou récupère le robot, ce qui ne le contrarie guère.

Picsou Veille À Ce Qu'On Ne Critique Plus L'Arbitre

Les débats enflammés reprennent mais Balthazar Picsou veille à ce que son neveu Donald Duck ne critique plus les arbitres.

Ainsi, les matches redeviennent palpitants, Arbitron devient la nouvelle attraction des parcs de Picsou et les supporters dont Donald refont les matches dans les bars. Mais lorsque le canard parle d'un arbitre impartial, son oncle Picsou lui rappelle que les arbitres ont le droit de se tromper. Le milliardaire admet ne jamais comprendre les supporters mais estime que l'essentiel est qu'ils aient retrouvé le sourire.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit a été publié en France dans le Mickey Parade Géant n°353 du 29 juin 2016.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .