FANDOM


L'attaque du Vésuve est une histoire en bande dessinée de vingt-quatre planches scénarisée par Nino Russo et dessinée par Ottavio Panaro. Elle fut publiée pour la première fois le 9 juin 1998 en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, Miss Tick, Algorab, Roberta et Géo Trouvetou. L'action se déroule à Donaldville et sur le mont Vésuve.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Miss Tick tente une nouvelle attaque sur le dépôt de Balthazar Picsou grâce à une nouvelle arme : une mitraillette magique qui tire dix sorts par seconde. Mais une fois de plus cela est un échec cuisant. Pour le milliardaire, cela reste une victoire au goût amer vu le coût que représente cette défense. Donald lui rappelle alors tous les autres sous fétiches des milliardaire et Picsou décide alors de voler les autres sous fétiches que Miss Tick possède, afin qu'elle comprenne ce que ça fait d'être la proie à son tour.

Donald est donc envoyé au Vésuve afin de voler ces pièces, il fait trois tentatives qui se soldent toutes par des échecs, rendant Picsou furieux d'avoir un neveu incapable mais qui sait toutefois que les pièces se cachent dans une tirelire en forme de cochon.

Picsou fait alors appel à Géo Trouvetou qui lui construit un robot géant imperméable à la magie et à l'effigie du milliardaire. Mais Miss Tick apprend son plan et sollicite l'aide de son amie Roberta qui lui construit également un robot géant en forme de sorcière. C'est du coup l'affrontement entre les deux robots et Donald est alors prié de faire diversion pour récupérer les pièces pendant la bagarre. Malheureusement pour eux, Algorab prend l'initiative de cacher les pièces et en voyant ça, les deux sorcières Miss Tick et Roberta enclenchent l'auto-destruction de leur robot, détruisant le robot de Picsou et Géo au passage.

Les Donaldvillois sont donc obligés de fuir et Miss Tick cherche à savoir où Algorab a caché les pièces. Le corbeau, ne supportant plus que sa patronne ne pense qu'à elle et passe sa colère, simule une amnésie d'autant que Roberta prévient Miss Tick qu'il faut qu'Algorab soit chouchouté pour qu'il recouvre la mémoire. Algorab savoure alors sa douce vengeance depuis six mois désormais et n'a toujours pas dit où il a caché les pièces, au plus grand malheur de Miss Tick.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette aventure n'a été publiée que dans le seul Minnie Mag n°41 du 4 novembre 1998.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .