FANDOM


L'idole sacrée de l'île aux cent volcans est une histoire en bande dessinée de quarante-huit planches scénarisée par Joris Chamblain, dessinée par Carmen Pérez et Tony Fernández et encrée par Lorena Rufian et Oscar Martinez, publiée pour la première fois du 27 juin au 22 août 2018 en France. Elle met en scène Balthazar Picsou, Mickey Mouse, Donald Duck, Archibald Gripsou, Baptiste, Daisy Duck, Pat Hibulaire, Dingo, Minnie Mouse et le commissaire Albert Finot.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Première partieModifier

Gripsou voit Picsou alité

Archibald Gripsou voit Balthazar Picsou alité.

Nous sommes dans la décennie 1930 et le milliardaire Balthazar Picsou a choisi de prendre sa retraite et a fait appel à un jeune écrivain, Mickey Mouse, pour rédiger ses mémoires. L'information a l'effet d'une bombe jusqu'à la vallée du Limpopo en Afrique du Sud. Archibald Gripsou refuse de croire ce qu'il lit et sent qu'il y a un mauvais coup. Avec son majordome Lawrence, il se rend à Donaldville, au dépôt de Balthazar Picsou, en dirigeable, un voyage mal supporté par Lawrence. Le milliardaire sud-Africain voit alors son rival dans un lit lui expliquer qu'il laisse sa place et que des dispositions sont prises pour que ses affaires continuent.

Picsou envoie Mickey exercer une quête

Balthazar Picsou envoie Mickey Mouse en quête d'une idole.

Soudain, le biographe Mickey Mouse fait son entrée et fait la connaissance d'un Gripsou qui refuse de croie à ce qu'il assiste et quitte le dépôt en laissant un bouquet de fleurs. Mais ce que Mickey et Picsou ne voient pas, c'est que Gripsou a laissé un micro dans les fleurs et le Sud-Africain écoute leur conversation. Et pour cause : Picsou souhaite que Mickey parte chercher une idole sur une île du Pacifique permettant de voir l'or comme personne et Mickey devra voyager avec une personne avec qui il est en froid et qu'il trouvera sur le vieux port. Gripsou mandate alors Lawrence pour empêcher Mickey de progresser tandis qu'il sera sur le vieux port.

Gripsou embauche Donald pour un travail

Archibald Gripsou embauche Donald Duck pour un travail.

Ainsi, Mickey prend le tramway pour atteindre le vieux port mais Lawrence retore les freins d'une voiture afin que celle-ci percute puis renverse le tramway. Une fois la nuit venue, Gripsou arrive le premier au vieux port et il se retrouve pris à partie par des marins qui l'accusent d'être un vautour traînant autour de l'empire Picsou, le Sud-Africain ne doit la mise qu'à l'intervention de celui qu'il recherchait et qu'il finit par engager : Donald Duck.

Deuxième partieModifier

Donald prisonnier d'un tonneau suspendu dans les airs

Donald Duck prisonnier d'un tonneau suspendu dans le vide.

Mickey arrive à son tour au vieux port et il voit alors Donald pris à partie par les autres marins qui lu reprochent la décision de son oncle menaçant leurs emplois. Le canard finit dans un tonneau creux lui-même suspendu dans le vide avec le message des autres marins de ne pas accepter n'importe qui à la place de Picsou. Mickey en profite pour faire part à Donald de la mission à laquelle Picsou mandate tous les deux ce à quoi Donald n'est pas motivé.

Donald se moque de la statuette fabriquée par Picsou

Donald Duck se moque de la statuette fabriquée par Balthazar Picsou.

Donald raconte à Mickey l'origine de ses relations compliquées avec son oncle : alors qu'il travaillait pour combler ses dettes, le jeune canard trouva une statue en or très laide enterrée sous des couches d'or. De plus, il trouva la signature du milliardaire, comprenant alors que c'est lui qui l'a fabriquée, ce qui inspire d'aller le voir en se moquant de lui. Furieux, Picsou lui reproche de se moquer de son trésor et Donald finit par être chassé, ce dernier espérant ne pas devenir aussi triste que le milliardaire et ils ne se sont plus jamais parlés depuis. Mickey libérera Donald en échange de sa participation à cette aventure.

Daisy pilote d'hydravion

Daisy Duck est la pilote de l'hydravion.

Une fois arrivés à Puerto Vallarta, les deux héros découvrent l'île aux cent volcans mais personne ne veut les emmener là-bas alors qu'il est recommandé de s'y rendre par la voie des airs. Soudain, un hydravion sort de l'île et le duo veut demander à pilote de ce véhicule aérien de les emmener sur l'île. Si les conditions ne sont pas optimales, elle accepte vu qu'elle ne peut rien refuser à l'héritier etau biographe du sauveur de l'île. Cette pilote n'est autre que Daisy.

Troisième partieModifier

Pour Donald la générosité de Picsou est suspecte

Pour Donald Duck, cette générosité venant de Balthazar Picsou est suspecte.

Tandis qu'elle emmène Mickey et Donald sur l'île des cent volcans à bord de son hydravion, Daisy leur raconte que Picsou a sauvé l'île grâce à ce transport aérien apportant médicaments, matériel et savons, une générosité qui fait douter Donald, occupé à se démêler du cordage et persuadé que son oncle ne fait jamais rien gratuitement. Mickey tente alors de raisonner le canard sur l'affection de son oncle, sans succès.

Daisy Mickey et Donald plongent

Daisy Duck entraîne Donald Duck et Mickey Mouse avec elle dans la mer pour survivre.

Le trio arrive alors devant l'île aux cent volcans tandis que le cent-unième est sur le point de sortir de la mer, Daisy souligne que les terres y sont fertiles et que chaque nouveau volcan est plus éloigné que le précédent. Soudain, le moteur droit de l'avion explose et le plongeon est inévitable. Il n'existe alors qu'une solution possible : plonger dans la mer puisqu'il n'y a pas de parachute. Et c'est ainsi que Daisy entraîne ses deux compagnons d'infortune.

Pat Hibulaire récupère ses victimes

Pat Hibulaire récupère ses trois victimes.

Les trois protagonistes plongent sans encombre mais on ne peut en dire autant de l'hydravion qui s'écrase en morceaux. Chacun s'accroche alors comme il peut aux débris du véhicule volant et Daisy réussit même à mettre la main sur les fusées de détresse restées sèches, ce qui lui permet d'en lancer une. En voyant le débris d'une aile, la pilote en conclut que le moteur n'a pas eu une avarie mais qu'on leur a tirés dessus. D'ailleurs celui qui a commis cet acte se présente à eux : Pat Hibulaire, capitaine du Walrus, qui invite les trois naufragés à monter à bord.

Quatrième partieModifier

Mickey Donald et Daisy dans la cabane de Pat Hibulaire

Donald Duck, Daisy Duck et Mickey Mouse prisonniers dans la cabane de Pat Hibulaire.

Pat Hibulaire retient alors prisonniers ses trois captifs dans sa cabane afin de réclamer une rançon à Picsou tandis que pour Daisy c'est pour le sport d'après la cane. Celle-ci se met alors à chanter une comptine que son amie institutrice apprend à ses élèves, Donald fait alors le parallèle avec la statue en or de son oncle en entendant le mot Wakata. Daisy veut empêcher le canard de dire davantage mais le mal est fait, Pat Hibulaire a entendu parler de la statue et compte mettre la main dessus.

Donald donne un coup de balai à Pat

Donald Duck donne un coup de balai à Pat Hibulaire.

Mickey entend alors un bruit suspect et trouve un sismographe en état de fonctionnement car Pat Hibulaire compte le revendre au marché noir. Soudain, un tremblement de terre se déclenche, ouvrant une faille dans la cabane. Toutefois Mickey comprend que le séisme déclenché va conduire à un raz-de-marée sous peu, les trois héros doivent alors s'équiper. Pat Hibulaire compte se saisir d'eux pour les mener à l'île mais, après que Donald lui ait donné un coup de balai, constate que tous trois sont vêtus d'un scaphandrier.

Minnie amie institutrice de Daisy

Minnie Mouse, amie institutrice de Daisy Duck.

Comme le pressentait Mickey, un raz-de-marée surgit et engloutit la cabane qui se retrouve rapidement détruite. Les trois héros arrivent à se tenir par la main tandis que Pat Hibulaire navigue sous l'eau, faisant face à un poisson. Le lendemain matin, Donald, Daisy et Mickey sont retrouvés échoués sur une plage. Mais très vite, la présence de Daisy rassure les personnes présentes. Et pour cause puisqu'il s'agit de son amie institutrice, Minnie, accompagnée de ses élèves.

Cinquième partieModifier

Minnie prête pour partir à l'aventure

Minnie Mouse est prête pour partir à l'aventure.

Minnie invite le trio à un pique-nique tout en annonçant la préparation d'une fête pour la naissance du cent-unième volcan. Installée sur cette île depuis des années, elle adore enseigner d'autant que l'école est fondée par Picsou, ce qui exaspère Donald. Daisy quitte alors le groupe afin de récupérer sa marchandise puis Mickey expose à Minnie la quête que lui et Donald mènent. Minnie comprend de quoi il s'agit et elle décide alors de fermer sa classe et de s'équiper afin d'accompagner les deux héros.

Traversée de la jungle pour Donald Mickey et Minnie

Traversée de la jungle pour Donald Duck, Mickey Mouse et Minnie Mouse.

Durant cette aventure, Mickey se réjouit d'avoir l'impression de marcher sur les traces de Picsou, un constat que ne partage pas son compagnon d'aventures. En chemin ils font face à de nombreuses situations : Donald qui se fait voler son chapeau par un singe, Donald qui est effrayé par une statue de lionne, Donald qui reçoit une noix de coco sur la tête, Donald touché par un mini volcan... Mickey prendra alors des photographies de ces péripéties. Minnie leur raconte ensuite que le secret que cache la comptine est l'existence de la tribu des Wa'Kata dont elle est leur gardienne, la comptine permet alors de transmettre aux élèves de ne jamais oublier l'histoire de leur île.

Dingo chef des Wa'Kata

Dingo chef des Wa'Kata.

Soudain, Pat Hibulaire fait face au trio mais Minnie neutralise le bandit, d'abord en le désarmant grâce à son fouet puis en l'attachant à un arbre suspendu en l'air. L'institutrice admettra que Daisy lui a appris quelques trucs. Les deux héros et leur guide arrivent alors au point qui mène aux Wa'Kata et Minnie les quitte, devant rejoindre ses élèves. Donald souhaite alors la fin de ce voyage et le canard et la souris sont alors accueillis par le chef des Wa'Kata, Dingo, au courant de leur venue, annoncée par leur shaman.

Sixième partieModifier

Donald sort une arme et souhaite en finir

Donald Duck sort une arme avec la volonté d'en finir, de quoi effrayer Mickey Mouse.

Le chef Dingo fait alors une visite du village à ses deux visiteurs, expliquant que leurs maisons sont au-dessus du sol afin de laisser passer les animaux et les coulées de lave tandis que pour eux la richesse n'est pas d'or ou d'argent puisqu'ils répartissent équitablement les offrandes de la nature. Ils font aussi la connaissance des enfants du village mais Donald commence à s'énerver. Le chef Dingo explique alors ne pouvoir offrir l'idole qu'à un des deux visiteurs et Donald, alors démasqué, avoue ne plus travailler pour son oncle et sort une arme, prise à Daisy, de quoi faire peur à Mickey qui craint le pire.

Donald quitte le village Wa'Kata devant Mickey Dingo et Gripsou

Lassé des querelles de milliardaires, Donald Duck quitte le village Wa'Kata sous les yeux de Mickey Mouse, du chef Dingo et Archibald Gripsou.

Cette arme était en fait le pistolet des fusées de détresse et Donald s'en sort pour informer son réel employeur : Gripsou. Ce dernier est venu en dirigeable afin de mettre la main sur l'idole et a profité de la disparition du brouillard autour de l'île pour arriver vers eux. Le milliardaire sud-africain veut alors offrir une récompense à Donald mais celui-ci la refuse et quitte le village car il veut juste rentrer chez lui. Le canard rejoint alors Minnie qui s'apprêtait à libérer Pat Hibulaire et lui raconte en avoir marre de n'être qu'un instrument d'enrichissement pour son oncle, de quoi étonner l'institutrice, persuadée que l'oncle de son interlocuteur ne faisait que des choses justes.

Le shaman du village est en réalité Balthazar Picsou

Le shaman du village Wa'Kata est en réalité Balthazar Picsou.

Minnie libère ensuite Pat Hibulaire et convainc le canard que son oncle avait une bonne raison de lui faire faire ce voyage et que cela lui a piqué sa curiosité. Par conséquent tous deux retournent au village Wa'Kata mais Pat Hibulaire les assomme avant afin de mettre la main sur l'idole. Le shaman tente alors de convaincre Gripsou de renoncer à cette statuette mais le Sud-Africain n'en a cure puisqu'il veut être le canard le plus riche du monde. Seulement, il déchante quand il constate que l'idole n'est en fait qu'un buste de Picsou. Et les masques tombent : le shaman du village est en réalité Balthazar Picsou.

Septième partieModifier

Gripsou envahi par la colère après la remontrance de Picsou

Archibald Gripsou envahi par la colère après les remontrances de Balthazar Picsou.

Gripsou n'arrive pas à digérer le tour que lui a joué son ennemi qui en plus se permet de le plaindre d'avoir une vie vide au point de se servir de sa famille contre lui. Le canard le plus riche du monde veut alors raisonner son concurrent, dans ce village l'or n'est qu'un élément de décoration alors que le Sud-Africain prend trop au sérieux cette idée d'enrichissement. Seulement Gripsou ne veut rien entendre et décide de trouver la véritable idole qui lui permettra de voir l'or comme personne et remonte à bord de son dirigeable conduit par son majordome Lawrence.

Le jeune Picsou sculpte avec de l'or

Le jeune Balthazar Picsou prend du plaisir à sculpter sur de l'or.

Un nouveau tremblement de terre se fait ressentir tandis que Pat Hibulaire voit une échelle lui faire face. Picsou se lamente d'avoir échoué et raconte alors à Mickey, son biographe, son histoire : durant sa jeunesse, il avait entendu parler de la légende des Wa'Kata et de leur idole qui permet de mieux voir l'or. Dans le village, il prend alors conscience que cette tribu ne voit pas l'or comme lui. Les Wa'Kata lui donnent alors une leçon : Picsou a dû faire une statuette à l'effigie d'un membre de la tribu, en l'occurrence le chef Dingo, et l'aventurier écossais, s'il n'est pas doué pour la sculpture, a pris du plaisir à créer quelque chose.

La famille Duck est reconstituée et la statuette de Picsou est la véritable idole

Alors que Balthazar Picsou et Donald Duck sont réconciliés, il s'avère que la statuette à l'effigie du milliardaire est la véritable idole sacrée.

En quittant le village, Picsou leur fait la promesse de continuer à ne voir l'or que comme un simple jeu mais sa rivalité avec Gripsou lui a fait oublier cette promesse et la statuette est enfouie sous les pièces. La colère de Picsou quand Donald a ressorti la statuette est en fait contre lui-même et ce qu'il est devenu. Il a monté cette histoire dans le but de faire comprendre à Donald qu'il avait compris et de se faire pardonner auprès des Wa'Kata. Alors que Picsou et Mickey allaient quitter le village, Donald et Minnie les rejoignent, le canard avouant à son oncle qu'il s'est éloigné par peur des richesse. Oncle et neveu sont alors réconciliés et Picsou annonce à Mickey qu'il repart à l'aventure. De plus, la statuette à l'effigie du canard le plus riche du monde est réellement l'idole sacrée. Cette dernière est à nouveau à sa place et la naissance du cent-unième volcan peut avoir lieu.

Huitième partieModifier

Dingo a fait une sculpture de Picsou

Le chef Dingo a sculpté l'idole à l'effigie de Balthazar Picsou.

Alors que Minnie et ses élèves procèdent à la fête de la naissance du volcan, le chef Dingo a convié Mickey, Donald et Picsou au sommet d'un autre volcan. Il leur explique que leur or sort des volcans mais également des étoiles. Quant à l'idole, elle a été sculptée par le chef Dingo pour en garder un souvenir. Lorsque les enfants s'intéressent de plus en plus aux autres peuples qu'ils trouvent cupides et arrogants, les Wa'Kata ont approché Minnie pour qu'elle leur enseigne la langue du continent et le chef Dingo fait de sa statuette de Picsou une idole de mise en garde vis à vis de la course à la fortune de Picsou.

L'éruption touche le dirigeable de Gripsou

L'éruption du volcan touche le dirigeable où se trouvent Pat Hibulaire, Archibald Gripsou et Lawrence.

Picsou avouera de son côté être parti peu après le départ de Mickey et qu'il a été déposé sur l'île par Daisy une heure avant que celle-ci ne récupère la souris et le canard. Pendant ce temps, à bord du dirigeable, Gripsou, Lawrence et Pat Hibulaire veulent profiter du calme pour mettre la main sur l'idole des Wa'Kata. Soudain, la naissance du cent-unième volcan se produit et l'éruption de celui-ci touche le dirigeable des bandits, celui-ci finit par s'écraser dans la mer là où se trouvent Daisy et la police.

L'aventure aura changé Donald et Picsou

L'aventure aura changé Donald Duck et Balthazar Picsou.

Une fois la fête finie, il est temps de quitter l'île et Picsou promet à Minnie qu'il veillera à ce que tous les enfants de l'île aient ce qu'il faut et Daisy les ramène à Puerta Vallarta avant qu'ils ne regagnent Donaldville. Un mois plus tard, Daisy emmène à Minnie une lettre de Mickey lui donnant les dernières nouvelles de Donaldville : Gripsou a été arrêté par la police pour le vol des fleurs offert à son rival, Donald se sent mieux, apaisé et a des meilleures relations avec les autres marins maintenant qu'il a compris que son oncle comptait pour beaucoup de monde, Picsou remet en avant sa sculpture, a aimé le livre de Mickey et annonce son retour aux affaires. De son côté Mickey cherche un nouveau sujet de livre, autre que les Wa'Kata dont il veut cacher l'existence. Il a alors choisi le témoignage de celui qui éprouve la plus grande admiration pour Picsou : Gripsou qu'il interroge en prison, guidé par le commissaire Finot.

L'idole sacrée de l'île aux cent volcans - Fin

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette histoire est parue en France dans Le Journal de Mickey n°3445/3446 du 27 juin 2018 au n°3453/3454 du 22 août 2018. Le n°3447 mettra l'histoire en avant en couverture.

ContinuitéModifier

L'histoire semble se dérouler dans une continuité assez différente de l'univers classique ; ainsi, Archibald Gripsou y est déjà le rival constant de Picsou dans les années 1930, et Mickey Mouse ne semble pas connaître Donald.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .