Picsou Wiki
Advertisement
Picsou Wiki

L'intervention inopportune est une histoire longue en bande dessinée de trente planches dessinée par Laura Bozzano et scénarisée par Sergio Tulipano, publiée pour la première fois en Italie en mars 1996. Elle met en scène Donald Duck et son alter-ego Fantomiald, Balthazar Picsou ainsi que le maire de Donaldville. L'action se déroule principalement à Donaldville, d'abord dans la maison de Donald Duck, puis dans le Luna Park de Picsou, aux alentours de la ville ainsi qu'à la mairie de Donaldville.

Synopsis[]

Alors que Donald Duck teste le nouveau parc d'attractions de Picsou, le milliardaire disparaît, ne laissant derrière lui que son chapeau.

Résumé complet[]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Picsou sort Donald brutalement de son sommeil.

Alors que Donald est en plein songe, rêvant de Fantomiald, le voilà sorti brutalement des bras de Morphée par Balthazar Picsou. Ce dernier cherche les jeunes Riri, Fifi et Loulou pour faire un petit travail. Donald, après lui avoir rappelé que les canetons sont à l'école, propose d'aider son oncle. Ce dernier accepte et emmène Donald jusqu'à son nouveau Luna Park.

Arrivés auprès des attractions, Picsou lui explique que son parc lui coûte très cher et que la fréquentation est assez faible. Il demande alors à son neveu de tester les attractions. Ainsi, Donald essaye plusieurs jeux de foire avec le plus grand bonheur.

Picsou présente son Luna Park à Donald.

Donald découvre le chapeau de Picsou dans le train fantôme.

Après une promenade, Donald arrive près du train fantôme du parc et est interpelé par l'employé s'occupant de l'attraction. Il lui dit que Picsou est entré à l'intérieur sans en sortir pour l'instant. Il est alors invité d'essayer l'attraction pour en savoir plus. Là-dedans, Donald découvre, au sol, le chapeau de Balthazar Picsou et aperçoit, au loin de la lumière. Cette lumière provient de la porte de service située à l'arrière de l'attraction. Après avoir montré sa découverte à l'employé, il l'ordonne d'appeler la police pendant que ce dernier explique qu'il part chercher son ami Fantomiald.

Donald se confectionne un costume avec les éléments du décor.

Mais Donald est trop loin de chez lui pour endosser son costume. Il décide de retourner dans le train fantôme et d'utiliser tous les accessoires des monstres se trouvant à l'intérieur pour se fabriquer un costume de Fantomiald. Puis, il prend la route à bord de sa voiture pour essayer de retrouver Picsou.

Fantomiald retrouve Picsou.

En réalité, ce dernier n'est pas très loin. Il est caché dans une maison près du parc. C'est en réalité le milliardaire qui a mis en scène son enlèvement pour éviter de participer à la vente de charité organisée par le maire ayant lieu le jour-même. Il ne souhaitait pas acheter des objets qu'il qualifiait d'inutile pour la bonne cause. Le milliardaire se félicite de son plan mais et soudain ramené à la réalité quand quelqu'un frappe à la porte. Il s'agit en réalité de Fantomiald qui explique ce qu'il a découvert. Picsou est donc obligé de continuer à mentir et explique que des gangsters armés l'ont entrainé jusqu'ici et sont partis sans lui dire où ils se rendaient. Fantomiald trouve ce comportement étrange et tente d'expliquer cela en disant qu'ils souhaitaient sûrement vouloir voler de l'argent dans son coffre-fort. Mais le super-héros explique qu'il faut aller à la police pour que les policiers arrêtent leur recherche.

Fantomiald retrouve l'agenda de Picsou.

Alors que les canards allaient se rendre à la voiture du super-héros, Fantomiald découvre au sol un agenda. En le lisant, il se rend compte que c'est celui de Picsou et qu'il doit se rendre à la mairie pour une vente aux enchères. Picsou feint d'avoir oublié l'évènement et fait semblant d'être déçu de ne pas pouvoir y aller. Fantomiald comprend qu'on a voulu que Picsou participe à cela et décide d'emmener, le plus rapidement possible, le milliardaire à la mairie.

Le maire se félicite que Picsou puisse encore acheter un lot.

Après plusieurs arrêts où Picsou a cherché à gagner du temps pour ne pas participer à la vente aux enchères, Fantomiald et le milliardaire arrive enfin à la mairie. Là-bas, tous les invités ainsi que le maire de Donaldville sont sensibles à ce qui s'est passés et sont désolés que Picsou n'ait pu participé. En effet, il est maintenant midi et la vente est terminée. Mais alors que Picsou se félicitait intérieurement, Fantomiald arrive, l'air un peu sonné, et ordonne au maire de ne pas sceller la vente. En effet, le super-héros a retardé de quelques minutes la cloche de la ville. Ainsi, Picsou peut toujours acheter le dernier lot encore non vendu.

Tout à coup, lorsque Picsou rédige le chèque, la mort dans l'âme, voilà que le super-héros perd son masque qui, rappelons le, appartenait à un mannequin dans le train fantôme du Luna Park. Picsou est en rage en voyant son neveu et lui demande alors des explications. Le canard tente d'expliquer qu'il n'arrivait pas à joindre Fantomiald et a pris sa place. Cela rend Picsou encore plus en colère et Donald est obligé de réfugier sur le toit de la mairie pour éviter la colère de son richissime oncle.

Deux dernières cases de l'histoire où Donald tente d'éviter par tous les moyens la colère de Picsou.

En coulisses[]

Publication française[]

Cette histoire ne fut publiée qu'une seule fois en France, dans Les chroniques de Fantomiald n°20 du 17 novembre 2021.

Advertisement