FANDOM


La Reine des Glaces est une histoire en bande dessinée de dix planches scénarisée par Peter Snejbjerg et dessinée par Flemming Andersen, publiée pour la première fois le 24 septembre 2015 au Danemark. Elle met en scène Donald Duck et Daisy Duck. L'action se situe à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald et Daisy font du shopping au centre commercial de Donaldville, le canard se dévouant pour sa fiancée car le shopping est un de ses passe-temps favoris. Tous deux passent alors devant le stand de Séléna Frost, la présentatrice télé du talk-show Tous givrés y dédicace son autobiographie La Reine des Glaces, Daisy ne l'apprécie pas particulièrement car elle part du principe qu'elle est cruelle et laisse les gens se ridiculiser avant humiliation. Qu'importe pour Marsha, sa plus grande fan qui est impressionnée par l'animatrice.

Soudain, Séléna Frost pose sa main sur son médaillon en appelant Donald et le canard est alors comme captivé. N'ayant rien remarqué, Daisy tire son fiancé dans une boutique de robes d'été et lui demande son avis sur son essayage, ce à quoi il répond que les rayures la grossissent d'autant qu'elle est grosse, puis il s'en va en jetant son béret par terre, partant du principe qu'il a l'air idiot avec. Donald finit par reprendre son état normal mais Séléna Frost le retrouve.

En larmes après ce que lui a dit Donald, Daisy regarde chez elle Tous givrés où Séléna Frost présente son nouvel assistant juré Donald, tous deux en profitent pour rabaisser le premier candidat, Phil Pinson. Furieuse et comprenant qu'elle a séduit son fiancé, elle se précipite aux studios de télévision. Pendant une pause, Donald s'interroge sur la raison pour laquelle il rabaisse les gens mais Séléna Frost l'hypnotise à nouveau avec son médaillon. L'animatrice l'amène dans son bureau gelé et explique avoir acquis le surnom de Reine des glaces après avoir réussi à faire changer le regard de gens qu'elle estime incapable et avoir fait de sa différence une force.

En arrivant aux studios de télévision où se déroulent les auditions pour l'émission de la semaine prochaine, Daisy retrouve Marsha, celle-ci voulait présenter son numéro de cracheur de feu mais les vigiles l'empêchent de présenter son tour. Toutes deux unissent leurs forces afin d'entrer en douce dans les studios mais elles sont repérées par un des vigiles.

Daisy et Marsha s'échappant en se faufilant dans les conduits d'aération et s'arrêtent juste au-dessus du plateau de l'émission Tous givrés mais le conduit s'ouvre et Daisy et Marsha tombent sur un trio de jongleurs. Pendant que Daisy règle ses comptes avec Séléna Frost, Marsha réalise son numéro de cracheuse de feu mais elle incendie le plateau jusqu'à atteindre le manteau de Séléna Frost mais Donald éteint le feu à temps.

En colère, Séléna Frost se déchaîne sur Marsha qu'elle rabaisse immédiatement au point de faire pleurer la cracheuse de feu. Daisy en profite alors pour chercher à comprendre ce qui a fait changer son fiancé. En pleurs, Donald est touché et présente ses excuses à sa fiancée et Séléna Frost, en voulant réactiver son charme, constate que son pendentif a fondu suite au feu de Marsha, lui faisant perdre son pouvoir de persuasion. Daisy explique alors à la présentatrice qu'on est tous quelque chose, que faire des choses stupides ne signifie pas qu'on est stupides et que ce n'est pas en se moquant et humiliant les gens qu'elle les aidera à découvrir ce à quoi ils sont bons.

Chez Daisy, la cane sert à son fiancé Donald un gâteau au plus gros bonheur du canard. Tous deux regardent ensuite Nous sommes tous quelque chose, la nouvelle émission de Séléna Frost, qui a d'ailleurs désormais Marsha en assistance, qui a pour but d'aider à découvrir les talents cachés des candidats. Le sommaire du premier numéro est Peut-on devenir parachutiste quand on a peur du vide ?. Daisy espère que l'animatrice a compris la leçon, Donald pense que c'est bien le cas.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit a été publié pour la première fois en France dans Le Journal de Mickey n°3364 du 7 décembre 2016 avec les honneurs de la couverture.

Galerie d'imagesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .