FANDOM


La coupe de vaillant défenseur est une histoire de vingt-six planches scénarisée par Giorgio Pezzin et dessinée par Guido Scala, publiée pour la première fois en Italie, le 1er avril 1979. Elle met en scène Donald Duck et son alter-ego Fantomiald, Balthazar Picsou, Riri, Fifi et Loulou Duck, le majordome Baptiste, John Flairsou et son acolyte Lusky ainsi que les Rapetou qui apparaissent dans une case. L'action se déroule à Donaldville, dans les rues de la ville, dans la maison de Donald Duck, dans le coffre-fort de Balthazar Picsou ainsi qu'aux abords de la ville.

Synopsis Modifier

Ce n'est pas parce que l'on possède des milliards et des milliards de dollars que l'on peut se moquer impunément du canard masqué ! Fantomiald n'a pas l'intention de laisser Picsou salir sa réputation, mais plutôt de lui servir une leçon sur un plateau !

Résumé complet Modifier

Dans la nuit noire, Donald est chargé par son oncle milliardaire de surveiller le coffre-fort. Mais voilà, le canard est très fatigué et s'endort. À peine quelques secondes plus tard, l'alarme retentit : le coffre-fort vient d'être fracturé. Picsou accourt et constate les dégâts... et l'incompétence de son neveu ! Ce dernier lui explique que ça fait une journée entière qu'il garde son coffre sans pause ! En plus, c'est juste que quelques milliers de dollars de perdus, ce n'est rien pour le riche canard ! Mais Picsou renchérit et lui explique : à cause du vol, il va sans doute perdre la coupe du vaillant défenseur dans le classement du club des milliardaires. Le milliardaire qui a eu le moins d'infractions gagne une coupe en or ! Picsou est premier, juste devant Flairsou. En plus, Flairsou doit être déjà au courant. Picsou annonce à Donald que c'est à lui de payer les réparations du coffre. Cependant, Donald explique qu'il ne peut pas payer et... se fait virer ! Picsou décide d'appeler Fantomiald pour pouvoir l'aider.

Le lendemain, une annonce est placardée dans les rues de la ville où Picsou donne rendez-vous le soir-même à Fantomiald au coffre-fort. Donald, devant cette nouvelle, est interloqué ! Fantomiald doit expliquer qu'il défend les faibles, pas les riches !

Le soir-même, Picsou tourne en rond dans son bureau en attendant Fantomiald. Lorsque ce dernier arrive, il explique au milliardaire qu'il refuse son offre, de manière vindicative. Puis il disparaît dans la nuit. Picsou est furieux et a une idée derrière la tête pour l'obliger à l'aider.

Le lendemain, Donald explique à ses jeunes neveux l'histoire qui s'est déroulée la veille. Mais voilà que Picsou débarque chez Donald pour lui demander s'il peut appeler Fantomiald. En effet, il souhaite s'excuser de son comportement. Donald accepte et lui dit qu'il sera là ce soir. Lorsque le milliardaire repart, Riri, Fifi et Loulou mettent en avant le fait que Picsou n'avait jamais reconnu ses torts avant : c'est louche !

Le soir-même, Fantomiald se rend au coffre-fort de Picsou. Mais ce dernier est attaqué par un voleur ! N'écoutant que son courage, Fantomiald intervient... et se rend très vite compte de l'entourloupe. Le voleur n'est qu'un mannequin fabriqué avec des sacs d'argent ! Picsou a pris en photo le justicier en train d'attaquer un voleur dans la pénombre pour montrer à tout le monde qu'il est à son service. Picsou affirme que les photos seront publiées le lendemain matin. Et en effet, les journaux en font leur gros titre ! John Flairsou s'étouffe en apprenant la nouvelle, tout comme Donald qui pointe l'ignoble machination de Picsou ! Mais ce n'est pas grave, Fantomiald va intervenir et trouver une solution pour se venger ...

Le soir-même, Picsou s'occupe lui-même de garder son coffre-fort, accompagné de son majordome Baptiste. Picsou explique qu'il va utiliser un mannequin à l'effigie de Fantomiald pour faire croire qu'il surveille son coffre. Son plan semble fonctionner car même les Rapetou abandonnent l'idée de voler le coffre. Le vrai Fantomiald arrive sur le toit du coffre et parvient à se glisser à l'intérieur grâce à la cheminée. Le lendemain, Picsou se réveille, très heureux, et constate qu'il n'y a aucun vol ! Tout guilleret, il se rend au club des milliardaires pour recevoir la coupe. Arrivé là-bas, il s'amuse à embêter Flairsou quand, à la télévision, intervient Fantomiald. Le super-héros explique qu'il a été manipulé par Picsou ! Picsou a en fait été dépouillé de l'intégralité de sa richesse ! Face à la nouvelle et à l'incompréhension de Picsou, Flairsou exulte et décide de se rendre au coffre-fort de son rival pour en avoir le coeur net. Arrivés là-bas, Picsou ne peut voir que la vérité : son coffre est vide ! Il voit la coupe lui passer sous le nez. Picsou, triste, est très en colère. Voilà d'ailleurs qu'arrive Fantomiald qui explique son stratagème pour donner une leçon à Picsou : en réalité, Picsou n'a pas été volé. Le super-héros a juste recouvert l'intégralité de son argent par une feuille de papier !

En coulisses Modifier

Publications françaises Modifier

L'histoire fut publiée à deux reprises en France :

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .