FANDOM


La course à la renommée est une histoire en bande dessinée de dix planches scénarisée par Jan Gulbransson et Rob Klein et dessinée par Jan Gulbransson, publiée pour la première fois le 17 août 2015 en Norvège. Elle met en scène Donald Duck et Riri, Fifi et Loulou Duck.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

À l'école, c'est la journée des métiers où les parents des enfants présentent leur profession. La vedette est Squiggy Levantar, le père d'Iggy, qui est un géologue connu au point d'avoir une île à son nom. Résultat, quand Donald parle de son métier de chef polisseur, il suscite la moquerie des enfants encouragés par Iggy. Humilié, il décide de partir en exploration pour avoir lui aussi une île à son nom. Seulement, les seules îles oubliées par les satellites sont celles qui sont nouvellement créées par les volcans et les neveux finissent par trouver une île dans l'archipel de Toku Tolu, dans l'océan Pacifique.

Le lendemain, Donald et ses neveux préparent leur expédition. Ayant eu vent de cela, Iggy prévient son père Squiggy afin qu'il empêche le canard d'avoir une île à son nom. Si au début Squiggy n'était pas motivé, il change d'avis quand son fils menace de retenir sa respiration pour ne pas avoir l'air d'un idiot à la prochaine journée des métiers. Du coup, les canards naviguent avec un capitaine et son guide Matey, achetés par Squiggy et Iggy. Quelques jours plus tard, Donald et ses neveux poursuivent leur navigation, suivi par les Levantar.

Trois semaines plus tard, les canards atteignent l'archipel de Toku Tolu et plus particulièrement cette nouvelle île. Donald part alors prendre possession de son club mais ils voient des insulaires de l'île à proximité déposer des poissons et du fruit devant une statue, sans comprendre que pour ces insulaires il s'agit d'un prétexte pour faire une fête. Le capitaine voulait repartir mais Squiggy Levantar refuse.

Les insulaires éloignés, Donald prend possession de l'île d'autant qu'il part du principe qu'il faut remplacer le nom polynésien par un nom plus simple comme île Donald. Seulement, le capitaine et Matey passent à l'action pour capturer les canards. Squiggy Levantar et Iggy les rejoignent avec un étrange véhicule tandis que Donald et ses neveux sont ligotés au-dessus d'un volcan. La machine du géologue et de son fils est une souffleuse de lave modifiée afin de pouvoir générer des éruptions volcaniques et ils comptent ainsi détruire la statue des insulaires.

Les neveux et Donald arrivent à briser la corde qui les retient et décident de bombarder les Levantar avec de la roche volcanique. Une des roches atteint un levier de commande et la lave, au lieu d'atteindre la statue, devient incontrôlable. Dans la panique, le capitaine et Matey s'assomment entre eux avant de s'attaquer aux Levantar. De son côté, Donald reprend le contrôle de la souffleuse de lave et réussit à sauver la statue.

Les insulaires décident alors de convoquer la société géographique internationale et les journalistes afin de donner le nom de l'île à Donald, ce qui amuse un journaliste vu que sa femme n'a pas voulu porter le sien après leur mariage. Humilié, Iggy Levantar décide de renier son père tandis que Donald, qui avait construit une statue géante à son image avec la lave de la souffleuse, a une île qui porte son nom polynésien : Ta'Aroa Niue Hifo Te-Toi-O-Nga-Rangi Hifo Te-Enua-Te-Ki, ce à quoi les neveux estiment qu'ils devront sécher la prochaine journée des métiers vu que leur oncle présentera une carte de visite d'un mètre de long.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit a été publié en France dans Le Journal de Mickey n°3351 du 7 septembre 2016 avec les honneurs de la couverture.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .