FANDOM


La fiancée de Popop est une histoire en bande dessinée de trente planches, scénarisée par Carmello Gozzo et dessinée par Anna Marabelli, et publiée pour la première fois le 1er avril 1998 en Italie. Elle met en scène Popop Duck, Marguerite (robot) et Anselme en tant que personnages principaux, et Donald Duck, Balthazar Picsou, Daisy Duck plus Riri, Fifi et Loulou Duck en personnages secondaires. Cette histoire se déroule à Donaldville.

Résumé complet

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald est très frustré par la quantité de tâches ménagères et de rangement qu'il doit faire chez lui. Ce n'est pas arrangé par la venue de Popop qui, très maladroit, cause des dégâts en voulant l'aider. Il finit par le chasser.

Balthazar Picsou arrive en camion, accompagné de Marguerite (robot), une femme de ménage, et Anselme, un majordome. Picsou apprend à Donald que ce sont des robots, des projets expérimentaux de domestiques à domicile qu'il pense mettre en production. Mais il a besoin d'une personne pour tester leur efficacité; c'est bien évidemment à Donald à qui il a pensé. Donald ne trouve pas la situation déplaisante : Marguerite (robot) (robot) et Anselme font le ménage et entretiennent la maison pour lui.

Popop repasse, et lorsqu'il voit Marguerite (robot), il tombe fou amoureux d'elle au premier regard, séduit par sa grâce et beauté. Il va voir Donald pour lui parler de ses sentiments, mais apprenant l'existence d'Anselme, croit qu'il s'agit de l'amoureux de Marguerite (robot) (robot) et le déclare comme son rival : désormais, il courtisera sa soubrette adorée sans relâche !

Popop offre des fleurs à Marguerite (robot), lui tient compagnie, l'aide à faire ses tâches ménagères, et lui fait continuellement la cour avec des déclarations enflammées de poésie. Ni Donald, ni Riri, Fifi et Loulou n'ont le cœur de dire à Popop que Marguerite (robot) (robot) est en fait un robot, étant donné qu'il a l'air si heureux amoureux d'elle. Donald en particulier préfère les choses telles qu'elles sont, car Popop ne commet plus de catastrophe et est devenu attentif et poli.

Fichier:PopopcourtiseMarguerite (robot).jpg
Marguerite (robot) (robot) (robot) elle-même ne réagit aucunement aux déclarations de Popop, gardant le sourire et continuant de travailler. Son attitude mécanique et ses réponses stéréotypées passent pour de la gentillesse et douceur envers lui, voire de l'humour.

Comme elle dit oui à toutes ses questions et demandes, Popop l'emmène danser en boîte. Sa raideur robotique et sa tenue de soubrette provoquent de la moquerie parmi d'autres jeunes clients, mais Popop croit qu'ils l'admirent. Il est fier de sa "liaison" avec Marguerite (robot), alors que ses anciens rendez-vous galants avec d'autres femmes ne duraient pas plus de trois minutes.

Picsou finit par revenir pour récupérer les deux robots. Lorsque Popop revient, avec l'intention de demander Marguerite (robot) en mariage, Donald préfère lui dire qu'elle est partie définitivement avec Anselme. Il en a le cœur brisé, et sombre dans la déprime.

Donald et Daisy essaient de remonter le moral à Popop, lui rappelant qu'ils sont encore là pour lui comme amis. Cependant, Popop croise une charmante touriste italienne dans la rue qui lui demande des indications pour retrouver son chemin. Cœur d'artichaut, il tombe amoureux d'elle sur-le-champ, oublie sa peine, et décide de l'accompagner, mais trébuche sur le trottoir, ce qui la fait rire.

En coulisses

Parution française

Cette histoire n'est parue qu'une seule fois en France : dans le Super Picsou Géant no87 d'octobre 1998.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .