Picsou Wiki
Advertisement
Picsou Wiki

La flamme olympique est une histoire en bande dessinée de dix planches scénarisée et dessinée par Carl Barks, publiée pour la première fois en juillet 1964 aux États-Unis. Elle met en scène Donald Duck, Daisy Duck et le maire de Donaldville. Elle se déroule à Donaldville ainsi qu'à Zoieville.

Synopsis[]

Donald explique à Daisy ce qu'est la flamme olympique qui va passer par Donaldville, quand il apprend qu'un coureur va être choisi pour porter le flambeau. Il décide donc de participer aux sélections ; et après un copieux dîner à base de maïs, tous les autres athlètes sont victimes d'indigestion ! C'est donc Donald qui aura l'honneur de porter la flamme olympique à travers la ville...

Résumé complet[]

Section à compléter Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

En coulisses[]

Cette partie contient du texte paru dans « La Dynastie Donald Duck » (© Éditions Glénat)

1964 est l'année des Jeux olympiques de Tokyo. Barks, qui a déjà réalisé une histoire liée aux Jeux (« Donald aux Jeux olympiques » dans Walt Disney's Comics and Stories n°188 de mai 1956) propose cette fois, dans « La Flamme olympique », d'offrir à notre héros le rôle du porteur de la flamme de Goosetown (Jarsville ou, parfois, Zoieville) à Donaldville.

La question posée par Daisy dans la première case (littéralement : « La flamme ? Quelle flamme ? Quelqu'un veut mettre le feu à la ville ? ») résonne comme un mauvais présage de ce qui ne va pas tarder à arriver. Les maladresses de Donald permettent à Barks de lancer quelques piques ironiques. La première est adressée à l'art moderne, Donald traversant un tableau du peintre Fakasso (combinaison de fake, « bidon » et de Picasso, un jeu de mots déjà utilisé dans « Un rubis pour la haute » dans Uncle Scrooge n°41 de mars 1963), et son acheteur considérant comme un chef-d’œuvre la toile déchirée. Une autre pique est adressée aux hommes politiques : Donald brûle une partie d'une banderole portant l'inscription « Vote for Thistly Ratchet » (« Votez pour Thistly Ratchet ») et ce qu'il en reste annonce « Vote for This Rat » (« Votez pour Ce Rat »).

Dans cette histoire on fait manger du maïs aux candidats coureurs pour imiter les athlètes du monde antique. Toutefois, ce céréale était totalement inconnu des Européens avant la découverte de l'Amérique et ne pouvait donc pas servir de nourriture aux participants des Jeux d'Olympie.

Publication française[]

Cette histoire est parue pour la première fois en France dans Le Journal de Mickey n°649 en décembre 1963. Elle a ensuite été publiée dans Mickey Poche n°69, Le Journal de Mickey n°1891, Donald Magazine n°88-38, Picsou Magazine n°375, Picsou Magazine n°439, La Dynastie Donald Duck n°15 et Picsou Magazine n°556.

Précédée par La flamme olympique Suivie par
La folle ruée vers l'or lunaire
La folle ruée vers l'or lunaire.png
Histoire de Carl Barks
1re parution : Juillet 1964
À la poursuite du tapis volant
À la poursuite du tapis volant.jpeg