FANDOM


La grande pyramide est une histoire en bande dessinée de cinq planches et trois quarts d'une planche, scénarisée et dessinée par Carl Barks. Elle a été publiée pour la première fois en mars 1959 aux États-Unis. Elle met en scène Donald DuckRiri, Fifi et Loulou Duck et leur oncle Balthazar Picsou. Elle se déroule en Égypte.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck et Balthazar Picsou sont en Égypte. Chaque année, Picsou doit aller là-bas pour investir son argent. Ses neveux lui proposent d'investir dans des vêtements égyptiens pour lancer une nouveau style, de prendre sous contrat des jongleurs pour un show télévisé ou bien encore d'acheter une plantation de dattiers. Mais Picsou refuse ces propositions en répétant toujours la même phrase : « Un boucher ne vend pas de pain ».

La petite famille fait alors le tour des dunes pour essayer de trouver du pétrole. Un peu plus tard, ils sont épuisés et ils décident de se reposer en s'asseyant par terre. Picsou se relève soudainement, d'un bond car il s'est assis sur quelque chose de pointu. Alors, Donald et ses neveux, Riri, Fifi et Loulou se joignent à lui. Ils décident de creuser et ils commencent à déterrer en fait une pyramide. Picsou est fou de joie à l'idée qu'il y ait un trésor dans la pyramide et court acheter le terrain ainsi qu'un manuel d'archéologie.

Picsou embauche une équipe armée de pioches pour déterrer la pyramide. Peu après, l'équipe trouve l'entrée principale. Avec l'aide de son manuel, Picsou déchiffre ce qui est écrit sur la porte : « Pyramide construite par Ramsis le Grand en l'honneur de Ramsis le grand, pour le repos éternel de l'âme de Ramsis le Grand ». Picsou, accompagné de Donald et suivi par ses neveux rentre tout de suite dans la pyramide en s'éclairant d'une lampe torche . Ils parcourent le couloir et y découvrent une porte où il est écrit : « Chambre aux trésors de Ramsis le Grand ».

Picsou ouvre alors la porte et il n'y a rien, excepté une grande salle vide avec une tablette où l'on peut lire : « Ramsis le Grand regrette de ne laisser aucun trésor dans cette salle. Tout l'or a servi à la construction de la pyramide. » Picsou est furieux et il poursuit Donald en disant qu'il avait bien dit qu'un boucher ne vendait pas de pain !

En coulissesModifier

Cette partie contient du texte paru dans « La Dynastie Donald Duck » (© Éditions Glénat)

Dans la version originale de La grande pyramide, l'auteur du livre Archeology -How Much Does It Cost ? (« L'Archéologie : combien sa coûte ? ») que lit Picsou à la quatrième page est Blister De Hands (« Ampoules aux mains »), un nom qui ironise sur l'effet que trop creuser peut avoir sur les mains La pyramide que Picsou fait déterrer a été construite par le roi Nutmost the Rash (« Dingues-majeur l'Impétueux »). Dans la première édition américaine, la dernière bande de la dernière page était une publicité. Pour combler ce vide, dans la première réédition de l'histoire dans Uncle $crooge n°151 (1978), les deux premières cases de la dernière page sont élargies, afin que les trois quarts de pages deviennent une page entière. Dans la réédition suivante d’Uncle Scrooge n°255 (1991), l'histoire est intitulée Uncle Scrooge in Egypt et c'est la case d'ouverture qui est agrandie pour occuper une demi-page.

Précédée par La grande pyramide Suivie par
La colline aux cyclones
Colline
Histoire longue de Carl Barks
1ère parution : mars 1959
Nerf-volant
Donald89
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .