FANDOM


La guerre des Manuels est une histoire en bande dessinée de vingt-huit pages scénarisée par Rodolfo Cimino, dessinée par Romano Scarpa et encrée par Sandro Del Conte. Elle fut publiée pour la première fois le 13 octobre 1974 en Italie. Elle met en scène Riri, Fifi et Loulou Duck, les Castors Juniors, le Grand Mogol, les Rapetou, Gracié Rapetou et les mini-Rapetou.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Les Castors Juniors de Donaldville ont remporté la compétition mondiale Probité et vertu avec deux mille points d'avance. Ils célèbrent cela avec l'obtention de deux mille médailles et d'un mois de grandes fêtes et de réjouissances.  Malheureusement pour eux, leur camp d'été est situé à côté du camp des Rapetou qui souhaitaient se reposer. Les mini-Rapetou sont alors chargés par les adultes et Gracié de les expulser mais ils se sont pris une correction, notamment par Riri, Fifi et Loulou.

Suite à cela, Gracié met en place un plan : défier les Castors Juniors et les ridiculiser. Pour y parvenir, il contacte par radio tous les petits voyous du monde afin de mettre en place un manuel des Mariols Juniors pour contrer le manuel des Castors Juniors. Les renseignements arrivent partout chez les Rapetou et Gracié jure alors qu'une fois le duel remporté, il réimprimera ce manuel afin de le vendre dans les meilleurs bas-fonds du monde, sachant que pour le moment seuls les Mini-Rapetou bénéficient de ce manuel. Un Rapetou lance alors une flèche sur la grande coupe contenant une salade de fruits pour annoncer le défi et, si au départ le Grand Mogol est plutôt réticent, le défi est finalement accepté avec Riri, Fifi et Loulou en représentants. Les Rapetou sont alors prévenus suite à une flèche qui atterrit sur Gracié.

Les conditions sont simples : le vainqueur sera le trio revenu avec un ongle d'ours, trois larmes de pin noir et une rémige de griffon. Chaque camp ne sera équipé que de son manuel. Les canards vont alors voir leur ami, l'ours vagabond Gédéon, afin de lui prélever un ongle tandis que de leur côté, les mini-Rapetou récoltent le fruit du travail des autres. Ainsi, pendant qu'un des neveux coupe l'ongle, les mini-Rapetou lancent sur eux un nid de guêpes Pique-Pique, obligeant les canards et Gédéon à fuir sous la rivière. Les mini-Rapetou partent alors rechercher l'ongle tranquillement tandis que Gédéon quitte les Castors Juniors fâché, ce qui empêchent les canards de récupérer un autre de ses ongles.

Les Castors Juniors partent alors en direction du pin noir situé au sommet d'un pic qu'ils escaladent grâce à la méthode de Philippe l'alpiniste comme le recommande leur manuel. Ils récoltent les larmes du pin noir, la légende voulant qu'il pleure parce qu'il est solitaire, et redescendent le pic mais trop fatigués. Ils installent alors un campement et dorment profondément voire trop profondément puisqu'ils n'entendent pas les mini-Rapetou voler leurs larmes de pin noir.

Le lendemain, une fois que les Castors Juniors ont pris connaissance du nouveau vol auquel ils sont victimes mais ils partent tout de même chercher un griffon pour prendre sa rémige. Partant du principe que le griffon s'endort facilement s'il entend la bonne berceuse, les canards partent vers lui, promettant de régler leurs comptes avec les mini-Rapetou. Mais ceux-ci espionnent les canards et, une fois que les neveux sont proches du griffon qu'ils ont endormi grâce à la Berceuse du brocanteur, utilisent des cloches qu'ils ont volé à deux vaches pour le réveiller et incitant ainsi le griffon à attaquer Riri, Fifi et Loulou.

Les neveux sont alors capturés par le griffon pendant que les mini-Rapetou partent chercher leur prix en tant que vainqueurs. Toutefois, les canards se libèrent très vite et ils poursuivent les mini-Rapetou dans le but de les bloquer. Et ça marche : les trois petits bandits sont tombés dans le trou du bélier et leur manuel ne peut dire comment s'en sortir. Les Castors Juniors récupèrent leur bien en échange de leur liberté mais ils refusent de les libérer, leur laissant juste leur manuel des Castors Juniors afin qu'ils apprennent à l'apprécier et à se débrouiller tout seuls.

Ainsi, si les Cators Juniors célèbrent leur victoire, les trois canards veulent juste un nouvel exemplaire du manuel et profiter du spectacle dressé devant eux : les mini-Rapetou pourchassés par les adultes qui s'estiment trahis.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette aventure a été publiée pour la première fois en France dans Les Trésors de Picsou n°30 du 27 mars 2015. Toutefois, en raison du grand format du magazine, ce récit a été imprimé à l'horizontale afin que chaque page du magazine puisse contenir deux pages du récit sans changer le format.

Précédée par La guerre des Manuels Suivie par
Gastone e il chiodo paperingio
Histoire de Romano Scarpa

1re parution : 13 octobre 1974
Opération « printemps en bouteille »

Opération « printemps en bouteille »
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .