Picsou Wiki
Advertisement
Picsou Wiki

La légende de Fantomiald est une histoire longue en bande dessinée de trente-quatre planches dessinée par Alessandro Perina et scénarisée par Bruno Concina, publiée pour la première fois en novembre 1995 en Italie. Elle met en scène Donald Duck et son alter-ego Fantomiald, Géo Trouvetou et Filament. L'action se déroule à Donaldville.

Synopsis[]

Fantomiald, terreur des malandrins, s'est fabriqué une réputation après plusieurs années de travail et de surveillance de Donaldville. Mais il suffit d'une nuit pour que tout s'effondre.

Résumé complet[]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


La réputation de Fantomiald n'est plus à faire. En effet, dans les sombres bars de Donaldville, les bandits ne cessent de parler de tous les pouvoirs du super-héros pour les arrêter. Mais ce jour-là, dans l'auberge de la pègre, un nouveau venu semble ne pas prendre au sérieux tout ce qui se dit sur Fantomiald. Il en a même tellement assez de toutes ces inepties qu'il choisit de se rendre dans le bar d'en face, au joyeux malandrin. Mais, là-bas, c'est la même chose, on ne fait que parler des capacités extraordinaires pour rendre justice en ville.

D'ailleurs, ce soir-là, Fantomiald est en train de poursuivre deux bandits. Alors qu'il cherche à les mettre hors d'état de nuire grâce à son pistolet paralysant, il se rend compte que ce dernier est défaillant. Il décide de prendre sa voiture mais, elle manque de batterie. Qu'à cela ne tienne, il décide d'utiliser ses bottes à ressort qui font un bruit tonitruant à cause de leur état de rouille avancé.

Le lendemain, à l'aube, Fantomiald se rend chez son ami Géo Trouvetou qui vient tout juste de se réveiller. Il exprime sa désapprobation et lui dit que cela fait déjà longtemps qu'il lui avait promis de réviser son matériel. L'inventeur accepte alors de le faire et choisit d'utiliser une de ses inventions, le réparateur informatique, pour gagner du temps.

La journée passe et, le soir-même, dans un bar de la ville, le voleur qui ne croyait pas à la légende de Fantomiald a réunit de nombreux bandits pour préparer le coup du siècle. Au même moment, Fantomiald revient chez son ami Géo pour récupérer toutes ses inventions révisées. Mais alors que le super-héros est parti, Filament vient voir son inventeur pour lui montrer qu'il a oublié de récupérer sa torche électrique. L'inventeur l'allume et se rend compte qu'elle est bien trop puissante et aveuglante.

Mais Fantomiald est déjà bien loin et prêt à prendre en course-poursuite des bandits ayant volé une banque. Mais quand il est vise avec son pistolet paralysant, le rayon est si puissant qu'il l'envoie dans le mur et l'assomme. Un peu plus tard, alors qu'il chasse ces bandits, il tente de les rattraper en voiture. Mais cette dernière a également été révisée par Géo et est maintenant bien trop puissante, provoquant un accident sous les rires des bandits et de leur chef, le voleur sceptique. Après s'être remis de son accident, Fantomiald aperçoit un braquage en pleine rue. Il décide d'utiliser un de ses gadgets, le super-boomerang pour arrêter le voleur en fuite. Mais il est si rapide qu'il revient à son envoyeur et lui casse des dents. Et c'est ainsi que la nuit continue avec toujours des échecs liés aux gadgets du super-héros.

À l'aube, le super-héros va voir Géo, totalement excédé. Ce dernier promet de réparer son erreur et, en partant, Fantomiald pense à cette nuit sans précédent qui pourrait bien mettre à mal sa réputation de justicier. Et, en effet, tous les bandits de la ville hurlant de joie et décident de refaire un coup semblable le soir-même. La nouvelle de la nuit cauchemardesque se répand chez les habitants et les journaux en font même leur une. Donald est four de rage en voyant cela à la télévision et décide d'aller se promener pour se changer les esprits. Mais tous les passants ne parlent que de ça. Arrivé au parc, il s'assied sur un banc et aperçoit un groupe d'enfants en train de jouer. L'un d'eux est habillé en Fantomiald et se fait attaquer (pour jouer) par les autres. Mais l'enfant déguisé dit qu'en réalité, il fait exprès d'être mis en échec. En entendant cela, Donald a une idée.

Et, le soir-même, tous les bandits sont au rendez-vous pour commettre de nouveaux crimes. Mais Fantomiald est aussi présent et parvient facilement à arrêter la bande de voleurs grâce à ses différents gadgets. Quand ils sont mis hors d'état de nuire, Fantomiald explique alors son plan. Il dit qu'il a fait semblant de paraître vaincu pour tous les réunir dans un même endroit et les capturer tous. Puis, il envoie sagement tous ces bandits en prison et, ainsi, la réputation de Fantomiald est rétablie.

En coulisses[]

Publication française[]

Cette histoire ne fut publiée qu'une seule fois en France, dans Les chroniques de Fantomiald n°18 du 19 mai 2021.

Advertisement