FANDOM


La machine à fêter Noël est une histoire en bande dessinée de seize pages scénarisée par Pat McGreal et dessinée par José Colomer Fonts. Elle fut publiée pour la première fois les 5 et 12 décembre 1994 en Islande et en Suède. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck et Géo Trouvetou. L'action se passe à Donaldville et à Cactus-Ville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Première partieModifier

Les Donaldvillois n'ont pas le moral : Noël approche et aucune trace de neige à l'horizon. Heureusement pour eux, la neige arrive enfin le lendemain et la joie de vivre gagne chacun d'entre eux, sauf Balthazar Picsou qui est pris d'une lutte intense avec un homme d'affaires nommé Goupil, ce dernier voulant acheter Cactus Ville et sa région, dans l'Ouest (en omettant de dire que la région cache une immense nappe de pétrole), alors que Picsou tient à conserver cela car les habitants y ramassent l'hwtxokzu nécessaire pour ses balles de golf et que les Cactus-Villiens sont loyaux. Une fois qu'il pense Goupil éloigné, Picsou explique à ses neveux qu'à l'approche de Noël les Cactus-villiens travaillent moins et font baisser les bénéfices. Goupil s'éloigne alors, estimant en avoir assez entendu et ayant l'intention de mettre de l'huile sur le feu pour faire fuir les Cactus-villiens. Mais Loulou trouve l'idée : permettre aux habitants de ce désert aride d'avoir un Noël blanc.

Picsou fait donc appel à Géo Trouvetou qui invente la boîte à Noël, capable de faire de la neige tenant à n'importe quelle température, de tirer des décorations pour les maisons et de libérer un sapin de Noël majestueux. À Cactus-Ville, Goupil a déjà entamé son plan de zizanie et était proche d'y arriver quand Balthazar Picsou et la famille Duck arrivent avec la boîte à Noël. Furieux, Goupil décide alors de saboter l'invention de Géo.

Deuxième partieModifier

Pour commencer, Donald doit se déguiser en Père Noël mais Goupil le fait prisonnier et prend sa place en Père Noël, profitant pour offrir des farces et attrapes et souhaiter un mauvais Noël, ce qui fait débuter la colère des Cactus-Villiens. Puis vient le moment de la neige qui se retrouve finalement couverte de suie, mise par Goupil bien évidemment, et les canons de décorations tirent trop fort, ce qui fait détruire les maisons. C'en est trop pour les Cactus-Villiens qui veulent le départ de Picsou et celui-ci, dégoûté, signe alors le contrat de vente à Goupil. Mais juste avant de signer, bien que ligoté, Donald arrive à rejoindre sa famille mais Goupil lui fait un croche-pattes et fait déclencher la sortie du sapin, dopé à la dynamite de Goupil, ce qui le fait décoller puis atterrir par la pointe, ce qui fait jaillir le pétrole et dévoile ainsi les plans funestes de Goupil qui finit en prison. Picsou prend alors la décision de déplacer Cactus-Ville à un endroit où les Cactus-Villiens seront mieux et les Cactus-Villiens passeront Noël à Donaldville tout en étudiant la maintenance des puits de pétrole.

En coulissesModifier

Publication française Modifier

Une seule publication française de ce récit est connue, elle est dans le Super Picsou Géant n°69 du 22 novembre 1995.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .