La machine à imaginer est une histoire en bande dessinée de dix planches scénarisée et dessinée par Carl Barks, publiée pour la première fois en avril 1957 aux États-Unis. Elle met en scène Donald Duck, Géo Trouvetou, Riri, Fifi et Loulou Duck ainsi que Filament.

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

Donald et ses neveux se disputent sur l'apparence des extraterrestres. Riri, Fifi, et Loulou les imaginent difformes, tandis que leur oncle pense qu'ils sont juste immenses. Il n'y a qu'un moyen pour en avoir le cœur net : la machine à imaginer que Géo vient d'inventer.

En coulisses

Cette partie contient du texte paru dans « La Dynastie Donald Duck » (© Éditions Glénat)

La même année où parut « La Machine à imaginer » sortit aux États-Unis le film de science-fiction The Incredible Shrinking Man (L'homme qui rétrécit), dont le protagoniste devient de plus en plus petit et, à un moment donné, doit affronter une araignée devenue, pour lui, géante. Barks livra son histoire en septembre 1956, bien avant la sortie du film, mais il n'est pas exclu qu'il ait lu The Shrinking Man (1956), la nouvelle de Richard Matheson dont le film s'inspire.

Publications françaises[modifier | modifier le wikicode]

Cette histoire a été publiée sept fois en France, dans:

Précédée par La machine à imaginer Suivie par
La pêche miraculeuse
Hr-La pêche miraculeuse.jpg
Histoire longue de Carl Barks
1re parution : février 1957
Pas d'animaux sans maux
O Pato Donald n°1598.jpg
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .