FANDOM


La nuit au musée est une histoire en bande dessinée de quatorze pages scénarisée par Pat McGreal et Carol McGreal et dessinée par César Ferioli Pelaez. Elle a été publiée pour la première fois les 14 et 21 janvier 2014 en Suède. Elle met en scène Riri, Fifi et Loulou Duck, Balthazar Picsou et Donald Duck. L'action se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Première partieModifier

PicsouLoueSaCollection

L'annonce de Balthazar Picsou au musée de Donaldville.

Balthazar Picsou a décidé de prêter son inestimable collection au musée de Donaldville le temps d'une exposition publique. Si le milliardaire affirme avoir consenti ce prêt pour le bien ville, ses petits neveux savent bien qu'il a acheté ces articles pour les revendre quand ils auront pris de la valeur, d'autant plus s'il est sur le point de conclure une grosse affaire avec le magnat passionné d'antiquités Ulrich Afoison. Ainsi, Picsou profitera de la publicité autour de cette exposition pour conclure la grosse affaire en question. Si Donald trouve cette analyse cynique, les enfants en concluent qu'ils ont intérêt de profiter au maximum de ce lien de parenté.

NeveuxPrétentieuxCollection

Les neveux se vantent devant leurs camarades.

Quelques jours plus tard, l'école de Donaldville fera une sortie scolaire au musée pour voir la collection Picsou et les enfants en rappeler que Picsou est leur oncle et qu'ils ont déjà vu la collection des dizaines de fois. Sur place, les enfants sont dissipés et les neveux rappellent pour la douzième fois que la collection faisait partie de leur famille. Suite à autant de turbulences, notamment quand les enfants ouvrent un sarcophage pour voir une momie, le conservateur veut que la classe parte, ce que l'institutrice refuse, ne voulant pas les garder sur les bras toute la journée.

Riri, Fifi et Loulou continuent de se vanter en exposant leur science sur une urne étrusque à un dessinateur qui se vexe très vite. Les autres enfants s'agacent de le voir se la raconter et décident alors de se venger. Au moment de la fermeture, les enfants enferment les jeunes canards dans un placard, ligotés et bâillonnés, et le tout à clé. Aucun des deux adultes ne se rend alors compte de leur disparition.

La nuit venue, Riri, Fifi et Loulou arrivent à défaire leurs liens puis à ouvrir le placard grâce à un tournevis. Alors qu'ils cherchaient la sortie, ils se rendent compte que la momie est vivante.

Seconde partieModifier

Alors que les enfants sont effrayés par la momie, celle-ci finit par tomber par terre. Elle était en réalité transportée par le conservateur qui est étonné par la présence des canards. Craignant d'avoir des ennuis, Riri, Fifi et Loulou s'enfuient et se cachent dans l'urne étrusque tout en faisant croire qu'ils se sont enfuis par une fenêtre.

Le conservateur charge alors le sarcophage où se trouvait la momie et l'urne étrusque dans un camion et il se rend alors chez le dessinateur. En fait tous deux volent les pièces de la collection et comptent les remplacer par des copies parfaites afin d'admirer la beauté des vraies œuvres d'art et empêcher ainsi Picsou de les remettre dans son entrepôt sombre, froid et humide.

Mais très vite, les enfants sont repérés par le conservateur et ils chercheront à fuir, le tout en détruisant involontairement les copies du dessinateur. Une fois Riri, Fifi et Loulou, les adultes expliquent qu'ils voulaient juste admirer les œuvres d'art, d'autant que Picsou ne voit ces œuvres comme de simples investissements. Les enfants promettent alors que si les œuvres sont restituées au musée, ils garderont le silence.

Ils s'exécutent tous mais Picsou et Donald arrivent. Ce dernier, inquiet de ne pas les avoir vus rentrer, a appelé le directeur du musée et celui-ci comprend tout : il renvoie alors le conservateur et Picsou envisage de porter plainte contre le conservateur et le dessinateur avant que ses petits-neveux lui rappellent que cela ferait une mauvaise publicité, incitant Ulrich Afoison à ne plus vouloir faire affaire.

Picsou trouve alors la solution pour empêcher d'ébruiter l'histoire : le conservateur et le dessinateur sont embauchés par Picsou en tant que gardiens de nuit de l'entrepôt, pouvant ainsi prendre soin de toutes ces œuvres d'art. Riri, Fifi et Loulou leur amènent du chocolat chaud et les deux adultes s'estiment alors être les gars les plus chanceux de Donaldville.

En coulissesModifier

Le titre de ce récit fait bien sûr référence au film américain La Nuit au musée (Night at the Museum en version originale), réalisé par Shawn Levy et adapté du livre The Night at the Museum, sorti en 2006.

Publication françaiseModifier

Ce récit n'a été publié qu'une seule fois en France : dans le Super Picsou Géant n°189 du 12 août 2015.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .