FANDOM


La voix qui venait de nulle part est une bande dessinée de trente-quatre pages scénarisée par Jerry Siegel, dessinée par Romano Scarpa et encrée par Sandro Del Conte. Elle fut publiée pour la première fois le 10 novembre 1974 en Italie. Elle met en scène Donald Duck, Daisy Duck, Gontran Bonheur et Riri, Fifi et Loulou Duck tandis que Balthazar Picsou apparaît en pensée. L'action se déroule à Donaldville.

SynopsisModifier

Autrefois raté échouant toujours contrairement à son oncle Picsou ou son cousin Gontran, Donald devient subitement chanceux.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Rien ne va plus pour Donald : malgré une dernière chance, il est viré de L'Ouragan par monsieur Soufflet, le roi des aspirateurs, ce qui lui fait une treizième perte d'emploi en une semaine. De plus, il fait tomber une personne acariâtre qui rate son taxi à cause de cette chute et vu que Donald réplique de manière colérique, le petit homme fait appel à son gorille Gracieux qui cogne le canard. Et voulant profiter de l'après-midi pour être avec Daisy, sa voiture 313 tombe en panne et elle finit par partir avec Gontran.

Donald est alors au bord du gouffre, d'autant qu'il entend une voix rire de lui. Il se rend alors au garage le plus proche et a l'agréable surprise de voir que la réparation de 313 est gratuite, en tant que cent millième client. De plus, monsieur Soufflet lui propose encore une nouvelle chance pour réembaucher Donald. Malheureusement, il tente d'en vendre un à Armand Theur, propriétaire des aspirateurs réunis et compagnie, dans la villa où il vit avec son majordome Baptiste. Toutefois, l'usine des aspirateurs réunis et compagnie est entièrement détruite et il faut plusieurs mois pour reprendre un rythme normal et ce alors que l'entreprise a une commande spéciale à livrer au lendemain. Armand Theur achète alors à Donald cent mille aspirateurs de toute urgence. En récompense, monsieur Soufflet accorde à Donald ce qu'il veut, à savoir une photo où Donald botte les fesses de son patron, et un gros chèque. Mais la voix rit toujours.

Donald reçoit plus tard la visite de Simon Tambas. Ce dernier est l'unique héritier de son oncle Persou, inventeur de la Zèbrauto, une voiture en forme de zèbre, qu'il n'arrive toujours pas à vendre.  Il propose alors à Donald un contrat d'exclusivité pour vendre ces Zèbrautos. En roulant, Donald constate qu'il est le seul à pouvoir conduire vu que toutes les autres voitures sont en panne à cause d'un nuage cosmique envahissant l'atmosphère. Profitant de cette aubaine après avoir été vu par des journalistes, Donald vend les Zèbrautos cinq fois le prix normal. Une fois la dernière vendue, le nuage cosmique s'en va et les voitures immobilisées repartent. Toutefois, les Donalvillois sont contents de leur Zèbrautos et Simon Tembas est  désormais riche. Il offre alors un chèque à Donald en récompense. Le rire par contre se fait toujours entendre.

Au congrès annuel des représentants, Donald est proclamé phénomène vivant. Toutefois, sa joie ne sera que de courte durée puisque Gracieux et deux de ses amis l'attendent pour le frapper, et s'il a peur au début, Donald finit par affronter et terrasser les trois colosses. Daisy a alors tout vu et délaisse Gontran pour son fiancé, même si celui-ci veut lui offrir un bijou qu'il vient de trouver.

Chez lui, Donald cherche à comprendre la situation bien qu'il explique à ses neveux qu'il est un phénomène et la voix se fait à nouveau entendre et l'explication s'en suit : Splendor, un être spatial demeurant dans l'univers, lui a transmis ses pouvoirs le faisant passer de raté à phénomène car le canard est celui qui en a le plus besoin dans toute la galaxie.

Le lendemain, Donald décide d'utiliser ses pouvoirs afin d'humilier son cousin Gontran. Alors que tous deux assistent à une course à pied avec Daisy, Donald décide que ce sera le petit vieux qui remportera. Alors que la situation était plutôt mal partie, des abeilles attaquent les jeunes athlètes vigoureux et le petit vieux est proclamé vainqueur, rendant encore plus amoureuse Daisy et encore plus jaloux Gontran. Le chanceux alors un pari à son cousin : vendre des sandwiches au beurre sept fois plus cher. Et parce qu'il signe le papier emballant chaque sandwich, tout est vendu, charmant Daisy plus que jamais. Donald en profite pour  conclure sa journée en achetant les action de la banque route et compagnie.

Splendor décide de profiter de la nuit pour rencontrer Donald, bien qu'il soit différent de ce que le canard imaginait. Autrefois Superman il y a des millions d'années, Splendor constate que ses pouvoirs invincibles s'affaiblissent avec l'âge et vont bientôt disparaître, ce qui explique pourquoi il les a transmis à Donald. Mais ils doivent mettre à jamais un terme à leurs contacts et il s'installera à la maison de repos des Super-Fizz sur l'étoile Gérontias.

Le lendemain, Donald reçoit un appel de son agent de change : la banque route et compagnie a fait faillite ce qui fait qu'il est ruiné. De plus, il trébuche dans les escaliers, il cale au volant de sa 313 et provoque un embouteillage. Et dans cet embouteillage se trouve Gracieux, prêt à en découdre. Tout est donc redevenu comme avant.

En coulissesModifier

Suite du récitModifier

Dans les scènes de transition scénarisées par Gian Giacomo Dalmasso et dessinées par Giancarlo Gatti, Géo Trouvetou arrive à temps afin de secourir Donald, échappant ainsi à Gracieux. Ils se rendent ensuite dans le laboratoire de l'inventeur et ce sera le récit Donald se prend pour Sanson qui débutera.

Publications françaisesModifier

Cette aventure a été publiée à deux reprises en France : dans le Mickey Parade n°8 d'août 1980 et le Mickey Parade Géant n°276 du 17 octobre 2003.

Précédée par La voix qui venait de nulle part Suivie par
Opération « printemps en bouteille »

Opération « printemps en bouteille »
Histoire de Romano Scarpa

1re parution : 10 novembre 1974
Mickey et le voleur de chaussures

Mickey et le voleur de chaussures
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .