FANDOM


Le chemin de l'immarcescible bonheur est une histoire en bande dessinée de vingt-neuf pages scénarisée par Rodolfo Cimino, dessinée par Romano Scarpa et encrée par Sandro Del Conte. Elle fut publiée pour la première fois le 1er juillet 1974 en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck et Riri, Fifi et Loulou Duck. L'action se déroule à Donaldville et au Tibet.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

En ce jour des cadeaux, Donald est toujours sans le sou mais il finit par trouver une pièce d'un dollar. Se sentant riche, Donald fonce et renverse un porteur qui avait des colis de porcelaines pour un riche et ces colis finissent détruits. Le riche fouille et trouve la pièce d'un dollar mais il se retrouve happé par un camion. Suite à sa demi-infirmité mentale et son absence d'argent, Donald écope de cinq jours de prison. Il aura comme codétenu un sage emprisonné pour un plat non payé. Il peut faire des trous pour s'évader mais décide de purger sa peine et en profitera pour enseigner au canard la sérénité magnétique tibétaine.

Le lendemain, après avoir eu une lettre de leur oncle, les enfants pensent que le sage est un profiteur mais sont obligés de se raviser quand ils constatent à la bibliothèque que tout est vrai : la sérénité magnétique tibétaine est une discipline appliquée de la philosophie du rire intérieur afin de vivre dans le bonheur.

Donald finit par sortir de prison après quatre jours et décide d'appliquer les conseils du sage. Par conséquent, Donald se rend à pied au Tibet oriental afin de travailler le cérébrotranscendantalisme. Les enfants le suivront de manière discrète.

En Asie, Donald finit par être capturé par des bandits chevriers. Les enfants découvrent dans le manuel des Castors Juniors que ces bandits sont superstitieux et ils décident alors d'attraper une chèvre et de la déguiser en esprit maléfique. Les bandits chevriers s'enfuiront alors et les enfants délivrent alors leur oncle avant de se cacher à nouveau.

Après une longue marche, les canards arrivent au Tibet et Donald médite la tête en bas selon la loi de la tête-de-fer. Très vite, Donald est capturé par le bipède des neiges et les enfants tentent de le sauver, sans succès. Ils suivent les traces dans la neige et retrouvent le bipède des neiges en train de dormir et Donald toujours en catalepsie spirituelle. Les enfants essaient de s'enfuir avec leur oncle mais sont capturés par la bipède des neiges. Quand le bipède se réveille, le couple va mettre les canards dans la marmite mais Donald sort de sa torpeur en attendant les appels à l'aide de ses neveux et, en employant le langage des bipèdes, parvient à les sauver. Le bipède des neiges les invite à chasser la chèvre des glaces mais les canards profitent de cette chasse pour récupérer leurs affaires afin de rentrer à Donaldville. Ils partent en saluant leurs nouveaux amis.

De retour à Donaldville, Donald a atteint le bonheur suprême mais ce n'est pas le cas des enfants en tant de membres de la famille, enchaînant les ennuis à l'école. Picsou vient passer sa colère sur son neveu tout en récupérant les vingt dollars qu'il lui doit mais Donald ne s'en préoccupe pas. Un passant arrive et s'installe à côté de Donald, ne s'étant jamais senti aussi heureux. Il donne également à Picsou les vingt dollars en question. Les enfants expliquent alors la situation à leur grand-oncle et celui-ci leur donne cinq dollars car il y trouve une idée à exploiter.

Picsou fonde alors le Letizia Club afin d'exploiter son neveu Donald, ce dernier donne alors des conférences payantes et Picsou récupère l'intégralité des bénéfices de la part de tous ceux qu'il considère comme des bouffons, avec Donald comme chef. Et Donaldville ne suffit plus, Picsou promène partout son neveu dans le monde entier et augmente son bénéfice;

De retour à Donaldville, Picsou est interpellé par le sage qui le met en garde sur l'utilisation de sa discipline pour s'enrichir. Quelques jours plus tard, Picsou s'évanouit. En effet, vu que plus personne n'achète rien, toutes ses sociétés sont déficitaires à l'exception du Letizia Club, et la ruine est annoncée pour dans deux mois. Le sage explique alors aux enfants que les clients du Letizia Club se débarrassent de leur superflu vu qu'ils se contentent de peu. Et l'influence des conférences de Donald durera longtemps.

Donald et les enfants s'enfuient pile au moment où Picsou a tout compris, retournant au Tibet oriental chez les bipèdes des neiges. Ils y restent quelques mois et quand un des enfants exprime son souhait de rentrer, un autre recommande d'attendre encore un peu, le temps que Picsou digère toute cette aventure.

En coulissesModifier

Publications françaisesModifier

Cette aventure a été publiée à trois reprises en France :

Galerie d'imagesModifier

Précédée par Le Chemin de l'immarcescible bonheur Suivie par
Une grande fresque historique : Donald, l'as du foot

Tio Patinhas n°154
Histoire de Romano Scarpa

1re parution : 1er juillet 1974
Mickey et le mystère du musée

Mickey et le mystère du musée
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .