Le Nouveau maître du château McPicsou bandeau.jpg

Le Nouveau Maître du château McPicsou, également appelée Le Nouveau Maître du manoir McPicsou, est une histoire en bande dessinée scénarisée et dessinée par Keno Don Rosa, publiée en mars 1993 en Islande. Il s'agit du cinquième épisode de La Jeunesse de Picsou, mettant en scène Balthazar Picsou et sa famille : son père Fergus McPicsou, sa mère Edith O'Drake, ses sœurs Hortense et Matilda Picsou, son oncle Jack McPicsou et ses ancêtres Duncan McPicsou, Sir William McPicsou, Sir Wilfried McPicsou, Sir Edward McPicsou, Sir Emeric McPicsou, Kenneth McPicsou, Sir Francis McPicsou et peut-être le laird Locksley Duck, ainsi que les Whiskerville dont Argus Biskerville ainsi que le shérif Fenton Biskerville. Cette histoire se déroule au Château du clan McPicsou à Glasgow en Écosse.

Résumé complet[modifier | modifier le wikicode]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

En cédant sa Mine d’Anaconda Hill à Marcus Daly contre son gré, Balthazar Picsou, qui avait reçu une demande d’aide de sa famille d'Écosse, rentre d'Amérique dans sa ville natale, à Glasgow. Il a passé pas moins de cinq ans dans l'unique but de faire fortune, et ne revient qu'avec un maigre morceau : un chèque de 50 000 dollars[1]. Ses parents lui avaient demandé de venir pour sauver leur château ancestrale, le Château des McPicsou, qui était menacé d'être confisqué par le gouvernement en raison du non-paiement des impôts imposés par ce même gouvernement.

Mais les Biskersvilles, un clan ennemi, qui traînent la plupart du temps sur les terres des McPicsou voudraient empêcher les McPicsou à conserver leur château puisqu'ils voulaient s'en emparer pour le raser pour étendre leurs pâturages. Alors, dès qu'ils surent que Balthazar avait un chèque, ils décidèrent de l'éliminer en le provoquant en duel. C'était Argus Biskerville qui devait combattre Balthazar. Argus compris rapidement qu'il avait affaire à plus futé que lui, alors il se réfugia au balcon, tandis que le shérif, qui était aussi un Biskervilles, s'empara en douce du chèque des McPicsou.

Soudainement, c'est à ce moment-là que Sir Duncan McPicsou, n'étant pas censé de par sa condition se mêler des affaires terrestres, modifie le cours de l'histoire en rendant l’épée à Picsou. En effet, Picsou a été foudroyé par un éclair, et tomba dans les douves, se retrouva au paradis où il retrouva ses ancêtres jouant au golf. Duncan, qui était le fautif, essaya par tout les moyens de persuader ses grognons compagnons de golf de donner une chance à Balthazar pour sauver le château. Duncan les convainc de faire appel aux livres des McPicsou, et, en feuilletant quelques pages, ils découvrirent l'histoire de Balthazar. Ce qui les satisfirent le plus, c'est le fait que Picsou deviendra le canard le plus pingre du monde : cela fait référence directement à la personnalité familiale. Alors ils le renvoyèrent sur Terre, où il dévissa son armure avec son sou fétiche et sortit de l'eau. Il mit alors les Biskervilles en échec et reprit son chèque.

Après cette aventure, Picsou décida de quitte le château McPicsou et repartit pour de nouvelles aventures autour du monde...

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Références à Carl Barks[modifier | modifier le wikicode]

Les lorgnons sont achetés dans cet épisode, dans la logique de leur création par Barks. En effet, quand ils sont évoqués dans Un puits de dollars, Picsou indiquait que : « Ces lunettes coûtaient seulement un dollar en 1885, pourquoi devrais-je en payer dix maintenant ? » L'épisode se déroule justement en 1885. Le choix du lieu de l'achat, cependant, peut paraître quelque peu surprenant, puisqu'il les achète en Écosse et non en Amérique ; mais rien n'indique le lieu de l'achat, qui est laissé à la disposition de Barks.

On retrouve également Duncan McPicsou dans un rôle similaire à celui de Le Secret du vieux château : il joue le rôle de fantôme gardien du château des McPicsou, capable de frapper un adversaire tel qu'un Biskerville. Néanmoins, Duncan rate sa cible, montrant un caractère que le pseudo-fantôme joué par Diamond Dick n'a pas, puisqu'il incarne un fantôme particulièrement effrayant.

La notion de destinée dans l’œuvre de Don Rosa[modifier | modifier le wikicode]

Cette histoire est doublement fondamentale dans l’œuvre de Don Rosa, puisque outre le fait que celle-ci se déroule dans le légendaire château du clan McPicsou, Don Rosa nous livre également sa vision de la destinée et de l'après-vie dans l'univers des Canards. Ainsi nous apprenons que les défunts ont accès au Paradis et que la destinée de nos personnages est écrite dans une sorte de "grand livre du Destin". C'est d'ailleurs lors d'un bref passage au Paradis que Picsou put apercevoir ce livre. Il nous est alors raconté de façon implicite que c'est sûrement grâce à cette même lecture que Picsou put deviner que Fenton Biskerville s'était emparé de son chèque.

Publications[modifier | modifier le wikicode]

Cette histoire est parue pour la première fois dans le magazine Anders and & Co n°11-1993 du 15 mars 1993 au Danemark.

Publications françaises[modifier | modifier le wikicode]

Cette histoire est parue six fois en France, dans:

  • Picsou Magazine n°275, en décembre 1994 ;
  • La Jeunesse de Picsou, hors-série n°1H de Picsou Magazine, en avril 1998 ;
  • Picsou Magazine n°365, en juin 2002 ;
  • La Jeunesse de Picsou n°1H de Picsou Magazine, en juillet 2004 ;
  • Pisou Magazine n°463, en août 2010 ;
  • La Grande Epopée de Picsou - Tome 1 - La Jeunesse de Picsou 1/2 en novembre 2012 ;
  • Les Trésors de Picsou n°39, en juin 2017.

Galerie d'images[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Selon les versions, la somme de 10 000 ou 50 000 dollars est utilisée. La somme de 10 000 dollars fait certainement référence à la somme que Picsou a perçu de la Mine d'Anaconda dans l'épisode précédent, mais elle ne correspond pas à la somme évoquée dans la dernière planche de toutes les versions de l'épisode 4, qui mentionnent 50 000 dollars. Ainsi, La Jeunesse de Picsou no1 mentionne 50 000 dollars quand Les Trésors de Picsou no39 mentionne 10 000.
Précédée par Le Nouveau Maître du château McPicsou Suivie par
L'Aventurier de la colline de cuivre

Uncle Scrooge n°288.jpg
Histoire longue de Don Rosa

1re parution : mars 1993
La Terreur du Transvaal

Jeunesse Picsou 06.jpg
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.