FANDOM


Le buzz dévoreur de planètes est une histoire en bande dessinée de trente pages scénarisée et dessinée par Casty. Elle a été publiée pour la première fois le 8 juin 2010 en Italie. Elle met en scène Mickey Mouse et Iga Biva. L'action se déroule à Mickeyville, à Washington et dans l'espace.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Mickey et Iga Biva sont branchés devant MBC qui retransmet l'expédition internationale sur la Lune menée par cinq astronautes des cinq continents. Mais après que ceux-ci aient planté le drapeau de la fraternité et entamé un chant, la lune finit par se dégonfler comme un ballon, ce qui met fin à la fraternité entre les astronautes.qui se battent tandis que MBC laisse place à plusieurs heures de débat stérile. Mickey part alors se coucher tandis qu'Iga Biva dit avoir un travail à faire.

Le lendemain, la Lune a été retrouvée par la Nasa au sommet de l'Everest : il s'agissait d'une fausse lune en caoutchouc. De son côté, Iga Biva faisait une révision à sa voiture, lui donnant la possibilité de voler et ainsi enquêter sur place en liant la puissance du moteur à la radio, faisant fonctionner la voiture à l'énergie musicale, tout en l'équipant d'une capote en verre. Après avoir utilisé le télescope spatial Bubble comme une bulle, ils suivent une piste qui les mène à une flotte d'astronefs volant la Lune.

Mickey et Iga Biva atteignent alors la galaxie du gros œil et infiltrent le vaisseau amiral grâce aux tenues invisibilisantes qu'utilisent habituellement les neveux d'Iga Biva pour jouer à cache-cache, leur permettant d'émettre une image qui trompe la vision binoculaire, mais ce vaisseau est occupé par des soldats ophtaliens, des créatures n'ayant qu'un œil et qui voient donc Mickey et Iga Biva, et leur meneuse, la commandante Iriséa dont Iga Biva tombe amoureux. Celle-ci explique que la Lune servira à nourrir le buzz dévoreur de planètes qui avale toutes les planètes qu'il rencontre, dont deux des Ophtaliens à qui il ne reste plus que la planète Osiris. La Lune servira alors d'appât et une fois que le buzz l'aura dévorée, il sera plus lent et sera plus facile à abattre. Toutefois, Iga Biva met en doute l'existence de ce buzz affirmant qu'un animal mangeant toute la chaîne alimentaire n'a aucun sens.

Pas le temps de débattre plus longtemps, le buzz arrive. Pour sauver la Lune, Mickey et Iga Biva sabotent l'opération des Ophtaliens, ce qui fait qu'ils n'ont pu qu'arracher qu'une écaille tandis que le buzz change de galaxie afin d'atteindre le système solaire et dévorer la Terre. Et l'écaille arrachée au buzz confirme l'hypothèse d'Iga Biva : le buzz est une ingénierie génétique, Iriséa confirme même qu'il fut créé par Fabricator, le plus grand savant de la galaxie des sagissimes. Mickey et Iga Biva se séparent alors : la souris retourne sur Terre prévenir les habitants grâce à la musique d'Elvis Presley tandis qu'Iga Biva et Iriséa partent rencontrer Fabricator une fois qu'il a monté au vaisseau d'Iriséa le même moteur qu'à la voiture de Mickey.

Stupeur pour Iga Biva et Iriséa, les quatre planète de la galaxie des sagissimes ont disparu, il ne reste plus qu'une énorme station spatiale portant la marque de Fabricator. Tous deux y découvres de millions d'êtres vivants en sommeil cryogénique, de quoi effrayer Iriséa. Fabricator intervient alors, à l'intérieur d'un robot à deux yeux, ce qui fait inciter Iga Biva à mettre sa tenue invisibilisantes mais le robot à une vision thermique, rendant la tenue inutile. Iga Biva et Iriséa allaient subir le châtiment de Fabricator mais celui-ci s'arrête quand Iga Biva évoque le buzz.

De son côté, Mickey dépasse le buzz qui mange des astéroïdes et arrive à Washington où il subit la défense de l'armée américaine contre les menaces de l'espace. Il informe tout de même le président des États-Unis de la menace mais l'armée n'y croit pas jusqu'à la destruction de leur bouclier spatial et l'apparition du buzz. Et au moment où le buzz allait commencer à dévorer la Terre, le vaisseau d'Iriséa avec Iga Biva et Fabricator arrivent à temps pour l'arrêter.

Fabricator explique alors que le buzz n'est pas un dévoreur de rêves mais qu'au contraire il donne une nouvelle vie. En effet, les quatre planètes de la galaxie des sagissimes étaient trop polluées et c'est comme ça qu'ils ont construit le buzz : celui-ci, en avalant les planètes, élimine les éléments nocifs et pollués avant d'en reconstruire la structure. Et les habitants et animaux sont en sommeil sur la base spatial où Fabricator veille sur eux. L'imprévu étant qu'après avoir englouti les quatre planètes, le buzz était aspiré par un trou noir, mangeant alors les autres planètes qu'il trouve et qui étaient heureusement inhabitées et Fabricator n'arrivait plus à retrouver sa trace. Et lorsque Fabricator propose à la Terre d'avoir le même nettoyage, Mickey suggère à l'armée américaine et au Président de nettoyer la Terre seuls.

Mickey Mouse - 6 IDW Cover

Couverture de la revue américaine Mickey Mouse n°315 du 4 novembre 2015 illustrant ce récit. Elle est dessinée par Casty.

Tous repartent alors à la galaxie des sagissimes pour assister au retour des quatre planètes et le retour des habitants chez eux. Iga Biva donne alors la leçon qu'il ne faut pas jouer de la nature et s'occuper soi-même des planètes. Ils partent ensuite à la galaxie du gros oeil pour rétablir les deux planètes dévorées, laissant le buzz redevenir un petit ver de douze mètres de long. Sur Osiris, c'est la grande joie mais Iga Biva est tellement déçu quand Iriséa présente à Mickey et Iga son fiancé mais elle promet que la Lune sera rapportée à la Terre quand leurs vaisseaux seront réparés.

De retour sur Terre, si Iga Biva a un terrible chagrin, il est passé quand à Mickeyville il a de nombreuses admiratrices qui l'admirent en tant que héros sauveur de la Terre. Quelque temps plus tard, la Lune revient à sa place initiale mais Iga Biva rassure Mickey en allant vérifier que la Lune était bien entière.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette aventure n'a été publiée qu'une seule fois en France : dans le Super Picsou Géant n°187 du 15 avril 2015.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .