FANDOM



Le casque d'or bandeau

Le casque d'or est une histoire en bande dessinée de trente-deux planches scénarisée et dessinée par Carl Barks. Elle fut publiée pour la première fois en juillet 1952 dans Four Color Comics n°408, aux États-Unis. Elle met en scène Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, le professeur Harpon, Azor Lebleu et maître Carcharodon. Elle se déroule au musée de Donaldville et au Labrador, au nord-est du Canada.

SynopsisModifier

Donald est gardien au musée de Donaldville, et alors qu'il est intrigué par un mystérieux homme fouillant un drakkar Viking, il découvre une carte, dessinée par le viking Olaf le Bleu, indiquant où est caché un casque d'or qui confèrerait à son possesseur la souveraineté sur l'Amérique du Nord ! Le canard la présenta alors au professeur Harpon, conservateur du musée, mais Azor Lebleu, le mystérieux visiteur, accompagné de son avocat maître Carcharodon, arriva et se proclama descendant d'Olaf le Bleu et ainsi propriétaire légitime de l'Amérique du Nord. Il monta ainsi une expédition pour récupérer le casque au Canada et prouver qu'il était l'empereur légitime, mais Donald et ses neveux, ainsi que le conservateur, montèrent aussi chacun de leur côté une expédition pour récupérer et jeter à la mer le casque d'or avant que Lebleu le trouve.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Le casque d'or 1

Donald demandant au mystérieux visiteur de sortir du drakkar.

Depuis trois mois, Donald était assistant gardien au musée de Donaldville. Malgré un bon salaire, il s'ennuyait car il ne s'y passait strictement rien... Sa seule occupation était de guider les gens perdus dans le musée, et passant devant un drakkar viking, il se mit à imaginer leurs vies trépidantes. Il monta sur le drakkar, pour se donner l'impression d'être un viking, "un vrai homme" selon lui. Mais dans le drakkar, il découvrit un homme en train de chercher quelque chose. Il dit à Donald qu'il voulait voir comment le navire était construit. Le canard lui indiqua que des plans étaient disponibles à l'accueil, et s'étonna après son départ du fait qu'il l'avait déjà vu plusieurs fois rôder autour du bateau. Donald décida de regarder ce qu'il pouvait bien chercher, et découvrit alors dans une poutre du drakkar une carte avec des écritures anciennes. Il décida d'aller la montrer au conservateur du musée, le professeur Harpon.

Le casque d'or 2

Harpon et Donald face à Lebleu et Carcharodon.

Harpon apprit alors à Donald qu'il venait de faire l'une des plus grandes découvertes de l'histoire : la carte était le livre de bord du drakkar, qui appartenait à Olaf le Bleu : celui-ci avait découvert l'Islande en 900, et l'Amérique du Nord l'année suivante, soit bien avant Erik le Rouge ! Pour le prouver, celui-ci avait enterré un casque d'or sur la côte du Labrador, au Canada, latitude 59°. L'homme qui fouillait sur le bateau écoutait alors derrière la porte, et décida d'intervenir. Alors que le conservateur s'apprêtait à préparer une expédition pour le Labrador, le mystérieux homme entra et se présenta comme Azor Lebleu, dernier descendant d'Olaf le Bleu : il était accompagné de son avocat, maître Carcharodon. Ce dernier leur apprit qu'il existait une loi, la "Charte des découvertes", passée en 792, lors du règne de Charlemagne, qui déclarait que toute personne qui découvrirait une terre au-delà des océans en deviendrait le propriétaire, et qu'elle n'avait jamais été abrogée. Olaf le Bleu s'était approprié l'Amérique du Nord, et Azor Lebleu réclamait donc le titre de roi d'Amérique du Nord, étant son dernier descendant. Il partit donc chercher le casque d'or pour prouver la découverte d'Olaf. Donald et le conservateur décidèrent de partir immédiatement de leur côté pour tenter de trouver le casque d'or avant Lebleu, et le jeter à la mer pour qu'il disparaisse définitivement. Harpon donna la carte et de l'argent à Donald afin qu'il monte une expédition pour rejoindre la presqu'île où se trouvait le casque par la mer, le conservateur, lui, partit pour rejoindre la même presqu'île par les terres. Donald rentra chez lui, et ordonna à ses neveux de se préparer pour partir au Labrador.

Le casque d'or 3

Le bateau de Lebleu s'écrasant contre un iceberg.

Le soir même, Donald et ses neveux étaient déjà partis pour le Canada, à bord d'un avion. Le lendemain matin, ils arrivèrent là-bas, et se rendirent rapidement compte qu'Azor Lebleu était déjà là, en train de préparer son expédition. De nombreux journalistes l'accompagnaient, et même un bateau de guerre protégeait son expédition. Quelques heures plus tard, Donald et les enfants partirent après avoir loué un bateau. Ils réalisèrent qu'Azor Lebleu devait avoir une centaine de milles d'avance sur eux. Entourés d'icebergs, le bateau faisait cap au nord, et la météo commença à devenir incertaine à partir de la latitude 56°. L'expédition de Lebleu était également prise dans la tempête, et le bateau de guerre revint sur terre, laissant le bateau de Lebleu seul en mer : les militaires avaient conseillé à Lebleu d'abandonner l'expédition et de s'abriter dans la baie de Jambassonkou, mais celui-ci refusa. Un peu plus tard, alors qu'il naviguait parmi les icebergs, le bateau de Lebleu s'écrasa contre l'un des icebergs...

Le casque d'or 4

Azor Lebleu abordant le bateau de Donald et le menaçant pour qu'il le lui laisse.

Donald, lui, résista à la tempête jusqu'à ce que celle-ci se calme : il découvrit alors l'équipage d'Azor Lebleu ainsi que les journalistes qui l'accompagnaient dans des barques de sauvetage, faisant route vers le sud. Cependant, il n'aperçut pas Azor Lebleu... En effet, celui-ci faisait route vers le nord, toujours déterminé à trouver le casque d'or, accompagné de maître Carcharodon. Alors que le brouillard tombait, Donald et les enfants eurent une idée pour ne pas s'écraser contre les icebergs : hurler et écouter l'écho que renvoyaient les icebergs. Mais Azor Lebleu et son avocat entendirent les cris, et purent ainsi savoir où étaient Donald : ils abordèrent ainsi le bateau du canard. Lebleu était armé et obligea Donald à lui laisser son navire... Ainsi, au petit matin, les canards se retrouvèrent sur la barque de Lebleu. De son côté, le professeur Harpon avait aussi des ennuis : le moteur de son hélicoptère grilla, et le pilote lui informa qu'il fallait trois jours pour le réparer. Ne pouvant pas attendre ce temps-là, le conservateur partit à pied pour marcher plus de cent kilomètres, afin de rejoindre de rejoindre Donald.

Le casque d'or 5

Donald et ses neveux contraints de rejoindre le rivage après que Lebleu ait sabordé leur bateau.

Plus tard, Donald et les enfants découvrirent l'épave d'Azor Lebleu, avec un mât, une voile et un gouvernail en bon état. Ainsi, ils les rajoutèrent à leur barque, qui pouvait désormais aller bien plus vite. La nuit, Donald apprit aux enfants qu'ils allaient arriver dans deux jours. Ils atteignirent plus tard la latitude 59°, et retrouvèrent la terre, mais ne virent pas la presqu'île en forme de croix où se trouvait le casque d'or. Pendant des heures, ils scrutèrent le rivage, sans la trouver. Ils rencontrèrent alors le navire d'Azor Lebleu, qui ne trouvait pas la presqu'île non plus. Mais celui-ci sabota le bateau de Donald, par peur qu'ils trouvent le casque avant : il dut ainsi rejoindre le rivage avec ses neveux. De son côté, après être reparti, Azor Lebleu et son avocat eurent un problème avec leur moteur, et ils perdirent des heures à le réparer.

Donald et ses neveux, eux, découvrirent près d'eux une île en forme de croix, et se rendirent compte qu'il s'agissait de la fameuse presqu'île, dont le cou avait été coupé par les vagues, pendant les mille années qui les séparaient d'Olaf le Bleu. Donald vit alors le promontoire où devait se trouver le casque d'or, mais un pingouin avait fait son nid dessus. Après que le pingouin ait écrasé un de ses oeufs sur la tête à Donald, ce dernier put découvrir le casque d'or caché sous le promontoire. Azor Lebleu, qui venait de réparer son moteur, vit avec ses jumelles Donald et les enfants avec le casque d'or, et décida de les rejoindre pour leur prendre le casque par la force. Mais maître Carcharodon lui conseilla de les surprendre par derrière, pour ne pas qu'ils les voient arriver et qu'ils se débarrassent du casque. Alors que Riri, Fifi et Loulou préparaient des oeufs, Azor Lebleu arriva par derrière et prit le casque d'or des mains de Donald...

Le casque d'or 6

Azor Lebleu découvrant avec effarement que Donald et ses neveux ont trouvé le casque d'or.

Azor Lebleu se proclama alors "empereur d'Amérique", et contraignit Donald et ses neveux à devenir leur équipage afin de revenir en bateau à son "royaume", qu'il avait déjà appelé Azorkinglander. Mais le professeur Harpon arriva et assomma Lebleu avec une énorme pierre, pour lui prendre le casque d'or.
Le casque d'or 7

Le professeur Harpon, écrasé par la fatigue, refusant de donner le casque d'or à Donald.

Ainsi, ils repartirent en bateau, Azor Lebleu étant ligoté. Le conservateur était très fatigué, et se reposait de son côté, ne voulant confier le casque à personne par peur. Mais maître Carcharodon lui parla, lui disant qu'il pouvait devenir l'empereur d'Amérique, et qu'il pourrait le conseiller en échange de quelques territoires comme le Canada, voire New York ou le Texas. Une étrange lueur s'alluma alors dans les yeux d'Harpon, qui ordonna à Donald de faire cap au sud, se proclamant à son tour "empereur d'Amérique". Donald lui fit remarquer qu'il n'était pas parent d'Olaf le Bleu, mais maître Carcharodon lui rétorqua que rien ne prouvait qu'il ne l'était pas. Harpon imagina ce qu'il pourrait faire étant empereur, et s'imagina obliger les gens à aller deux fois par jour au musée, et organiser chaque dimanche une "museum party"...
Le casque d'or 8

Donald se proclamant à son tour roi d'Amérique du Nord, au grand désespoir de ses neveux.

Mais très fatigué, le conservateur s'effondra par terre, et Donald en profita pour lui prendre le casque des mains. Mais au moment où il allait le jeter à la mer, il s'imagina à son tour ce qu'il pouvait être en tant que "roi d'Amérique du Nord", et maître Carcharodon lui proposa également d'être son conseiller en échange d'un fief. Donald se proclama ainsi roi, héritier des vikings, au grand dam de ses neveux. Il pensa à un monde où les gens seraient libres de faire et d'avoir tous ce qu'ils voulaient, et que lui serait propriétaire uniquement de l'air, la seule chose dont les gens ne peuvent se passer. Il envisageait de faire payer l'air aux gens... Soudain, Donald décida d'abandonner les enfants, Harpon et Lebleu sur un iceberg, de peur qu'ils volent le casque. Mais un des neveux avait réussi à voler la boussole, Donald et Carcharodon se retrouvèrent alors perdus au milieu de l'océan, mais les autres l'étaient aussi sur leur iceberg... Les enfants se rappelèrent alors avoir appris que les icebergs allaient vers le sud, et le vent venait ici du nord : ils suivaient donc la bonne route. Ils taillèrent donc l'iceberg de façon à ce qu'il aille plus vite.

Le casque d'or 9

Riri, Fifi et Loulou lançant un poisson sur Carcharodon, qui jette alors le casque d'or et la carte d'Olaf le Bleu dans la mer.

Donald et Carcharodon, totalement perdus, aperçurent des lumières au milieu de la nuit. Ils allèrent en direction de ces lumières, mais heurtèrent soudainement un iceberg, et les lumières s'averérèrent être les yeux d'un ours polaire affamé qui se précipita sur l'avocat. Donald et Carcharodon se réfugièrent en haut du mât du bateau, et l'ours s'en alla qu'au petit matin. Mais ce dernier avait mangé toutes leurs provisions... Après des jours de dérive, Donald, souffrant du froid et de la faim, commença à regretter d'avoir voulu devenir roi de l'Amérique, et il aperçut soudain un drakkar perçant le brouillard, et pensa qu'il s'agissait d'Olaf le Bleu qui venait pour se venger. Mais il s'agissait de Riri, Fifi et Loulou sur leur iceberg, taillé en drakkar, venu les sauver. Mais Carcharodon conseilla à Donald de simplement leur prendre les vivres et la boussole, et de les laisser sur l'iceberg. Néanmoins Donald refusa. Alors l'avocat prit le casque et se proclama lui aussi empereur ! Riri, Fifi et Loulou, exaspérés, jetèrent un poisson sur Carcharodon, qui lâcha alors le casque dans la mer. Riri regarda le casque tomber dans la mer, et eut également une lueur étrange dans les yeux, regrettant presque que le casque ait disparu. Loulou, voyant son frère, le ramena à l'ordre en lui donnant un violent coup de pied !

Ainsi, Donald redevint un simple gardien de musée, et rêvait à nouveau devant le drakkar viking. Un homme lui demanda où se trouvait la salle des abat-jour brodés : Donald lui indiqua la direction, avant de décider finalement de l'accompagner, en avouant qu'il appréciait lui même de plus en plus les abat-jours brodés !

Le casque d'or 10

Donald, redevenu simple gardien de musée, n'est désormais plus à la recherche d'aventure et se contente ici d'accompagner un visiteur voulant voir les abat-jours brodés.

En coulissesModifier

Cette partie contient du texte paru dans « La Dynastie Donald Duck » (© Éditions Glénat)
Golden Helmet 2

Une des trois peintures réalisées par Carl Barks sur le thème du casque d'or. Celle-ci s'intitule Golden Helmet et date de 1972.

On trouve dans cette histoire un concentré de tous les points forts de Carl Barks : une intrigue palpitante (peut-être un hommage à la bande dessinée Prince Vaillant, de Harold Foster, dont Barks était admirateur), une grande attention portée aux détails (Barks était abonné au magazine National Geographic et n'a jamais caché ce qu'il doit à cette documentation) et un humour ravageur.

Dans Le casque d'or, l'« Homme des canards » a la dent particulièrement dure avec les avocats. Il faut dire qu'il a eu affaire à eux tout récemment, puisque lorsque l'histoire paraît en 1952, il vient de divorcer de sa deuxième épouse l'année précédente. La scène où Donald et ses neveux protestent qu'on ne peut pas leur prendre leurs trophées des Castors Juniors ou leur télévision pour se voir répondre que « C'est la loi » (vingt-troisième planche) reflète la peur de Barks de perdre tout ce qu'il possède. Il donne d'ailleurs un nom évocateur à son homme de loi véreux : Sharky, c'est-à-dire « requin ».

Plusieurs fois parue en France, l'histoire semble avoir inspirée les traducteurs, qui lui ont donné pas moins de quatre titres différents ! Intitulée Donald et le casque d'or dans sa première version française en 1953 dans Les Belles Histoires Walt Disney n°51, elle s'est aussi appelée La Valse des empereurs dans Le Journal de Mickey n°877 et 878 en 1969, Donald et le fantôme du heaume en 1976 dans l'album Les aventures explosives de Donald en 1976, et enfin L'empereur d'Amérique lors de sa première publication dans Picsou Magazine (n°229 en 1991).

Reprise par Don RosaModifier

Le dessinateur et scénariste américain Don Rosa reprendra les personnages d'Azor Lebleu et maître Carcharodon dans son histoire Les Cartes perdues de Christophe Colomb, une suite de Le casque d'or.

Publications françaisesModifier

Cette histoire a été publiée dix fois en France, dans :

Précédée par Le casque d'or Suivie par
La croisière ne s'amuse plus

Walt Disney's Comics and Stories n°142
Histoire longue de Carl Barks

1re parution : juillet-août 1952
Argent liquide

Argent liquide
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .