Le comte Picsou règle ses comptes est une histoire en bande dessinée de trente-trois planches, scénarisée par Giampaolo Barosso et dessinée par Giuseppe Perego, publiée pour la première fois le 22 août 1971 en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, les Rapetou, Cyrill Mac Adiams, Percival Heureut, le comte Picsou Mac Picor et le Rapetou Laçience. Elle se déroule à Donaldville, dans le coffre-fort de Balthazar Picsou, dans la Maison de Donald Duck, dans la Prison de Donaldville et en Écosse.

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

À la suite d'un mystérieux courrier, Balthazar Picsou apprend qu'il descendrait d'une noble famille écossaise ...

Résumé complet[modifier | modifier le wikicode]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Balthazar Picsou arrive en furie chez son neveu Donald. En effet, il vient de recevoir une lettre venant de la société royale héraldique de Londres, lui précisant qu'il serait le descendant d'une noble famille écossaise. Un envoyé de la société devrait venir chez lui afin de lui donner tous les documents permettant de préciser son rang de noblesse.

Mais dans le même moment, à la prison de Donaldville, on fête un heureux évenement : l'anniversaire de Cyrill Mac Adiams ! Après la petite fête, il s'entretient avec les Rapetou. Il leur explique qu'il possédait une mine de diamants en Ecosse mais qu'il l'a perdu aux jeux durant la ruée vers l'or. Cependant, cette mine n'est plus à lui désormais mais elle pourrait appartenir aux Rapetou grâce ... mais à ce moment, le directeur de la prison appelle Cyrill. Les Rapetou veulent savoir comment ils peuvent prendre possession de cette mine.

Le lendemain, un homme en costume apparaît chez Picsou : il s'agit de Sir Percival Heureut, de la société héraldique royale. Il vient présenter au milliardaire les documents attestant du lien entre Picsou et le comte Picsou Mac Picor. Mais Picsou doit payer les frais de succession s'élevant à 2000 livres sterling ! Il est ulcéré et chasse le lord anglais de chez lui !

À la prison, les Rapetou interrogent Cyrill Mac Adiams pour savoir ce que voulait le directeur de la prison. Il est remis en liberté pour bonne conduite mais il est triste, il ne connait personne à l'extérieur. Mais voilà qu'arrive Laçience, l'un des membres des Rapetou. Il explique au nouveau libéré qu'il lui offre la maison de campagne et les économies des Rapetou ! Les surveillants de la prison entendent cela et son très étonnés. Ils vont expliquer la situation au directeur. Pendant ce temps, Laçience continue de parler : en échange de ce fabuleux cadeau, il demande à Cyrill le vieil acte d'acquisition de la mine. Ne se méfiant pas, Cyril accepte. Mais voilà que ce sont les Rapetou qui sont appelés par le directeur : ils sont eux aussi libérés grâce à Laçience. En sortant de la prison, les Rapetou vont chez leur grand-père demander de l'argent.

Plusieurs jours passent et Donald est convoqué chez Picsou. Un courrier vient d'arriver d'Ecosse. Picsou vient de perdre une mine de diamants ! Pourtant il possède l'acte de cession qu'il a gagné ... aux jeux durant la ruée vers l'or ! Il doit aller en Ecosse pour élucider ce mystère.

Arrivés en Ecosse, Picsou et Donald se rendent au cadastre où l'un des employés leur explique la loi qui prévaut, le jubilé ! Tous les cinquante ans, toutes les propriétés vendues, perdues et cédées reviennent à celui qui peut prouver en être le premier propriétaire ou son héritier légitime ! Pour en être exempter, il faut appliquer un timbre spécial. Or, le jubilé s'applique aujourd'hui et Picsou perd donc sa mine de diamants ! Mais l'employé a la sensation d'avoir déjà vu Picsou ... Bizarre...

Bref, Picsou décide d'aller à la mine de diamants où il rencontre ... les Rapetou !! Ils expliquent qu'ils ont reçu l'acte de cession original d'un certain Duc Mac Scrikentoch et que ses descendants sont sûrement tous morts ... Ils sont donc les vrais propriétaires ! Picsou est très déçu ... Mais voilà que l'employé du cadastre revient voir Picsou, il sait où il a déjà vu Picsou. Il amène donc Picsou et Donald au château. Picsou est le sosie du Duc Mac Scrikentoch, il est donc son héritier et peut donc hériter de la mine ! L'employé leur apprend que le duc se faisait appeler aussi comte Soupic Mac Picor ou encore le Marquis de Sprillentosh. Il est donc bel et bien l'héritier de la mine !

Malheureusement, l'un des Rapetou a suivit le groupe et apprend la nouvelle. Il explique la nouvelle à ses frères. Mais Laçience a une idée... Le lendemain, alors que Picsou et Donald se rendent à l'aéroport pour aller à Londres, les Rapetou attaquent la voiture du milliardaire. Les Rapetou se rendent alors à la place du milliardaire à l'aéroport pendant que ce dernier répare sa voiture.

Arrivés là-bas, ils accueillent Sir Percival Heureut de la société royale héraldique et vont à la mine avec lui. Pendant ce temps, Picsou a réparé sa voiture et fonce à l'aéroport mais comprend bien que le lord est parti avec quelqu'un d'autre. Il a l'idée d'aller à la mine lui aussi et voit le lord pris en otage par les Rapetou. Ils cherchent à ouvrir le cadenas de la mallette de Sir Percival qui explose. À la suite de l'explosion, Donald, Picsou et Percival attaquent les Rapetou. Mais durant l'attaque, la serviette prend feu. Picsou ne peut pas devenir propriétaire de la mine ... Heureusement, elle ne contenait pas les précieux actes de propriété de la mine qui étaient cachés dans le parapluie de Sir Percival Heureut. Les Rapetou sont donc en prison et Picsou est devenu le nouveau comte Mac Picor et nouveau propriétaire de la mine de diamants !

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Publication française[modifier | modifier le wikicode]

Cette histoire ne fut publiée qu'une fois en France, dans le Mickey Parade (ancienne série) n°1217 bis datant du 12 octobre 1975.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .