FANDOM


Le dino sort est une histoire en bande dessinée de huit pages scénarisée par François Corteggiani et dessinée par Rachid Nawa. Elle a été publiée pour la première fois le 29 novembre 2000 en France. Elle met en scène Donald Duck, Géo Trouvetou et Filament. L'action se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


Géo essaie de convaincre Donald de faire un voyage dans la préhistoire et d'y planter une sonde grâce à sa nouvelle invention : la cabine de compression. Mais Donald refuse en raison de la dangerosité de celle-ci. L'inventeur, après avoir tenté qu'il fallait faire ça au nom de la science, lui promet de l'inviter au restaurant et de jouer avec son ordinateur quantique mais il finit par le convaincre en promettant de payer la dette de cinq dollars et cinquante cents (cinq francs cinquante dans la première version) que doit Donald à son oncle Balthazar Picsou.

Géo allait régler la transmission de sa cabine mais un éclair frappe la cabine, déclenchant un faux contact, détruisant la cabine mais aussi la maison et le laboratoire. Géo pense alors inventer un robot qui reconstruira tout ça. En fait, l'éclair a provoqué une inversion du processus de compression, ce qui fait qu'un dinosaure ressort de tout cela, faisant fuir de peur l'inventeur, et que ce dinosaure tombe sous le charme de Donald.

Le canard doit alors s'occuper du dinosaure le temps que Géo reconstruise une cabine de compression et renvoie le dinosaure à son époque. Donald laisse le dinosaure à la maison, bien qu'il soit trop grand pour y rentrer à l'intérieur, mais le dinosaure le suit et les Donaldvillois cèdent à la panique, croyant avoir affaire à Godzilla et Donald a failli se faire écraser par son dinosaure dont il vient de penser qu'il n'a pas de nom. Et parce qu'il se fait gronder, le dinosaure se met à pleurer, ce qui devient une pluie pour Donald.

La police s'en mêle et le policier décide de verbaliser Donald pour lâchage d'un animal sans collier sur la voie publique, ce à quoi le canard fait croire qu'il ne connaît pas le dinosaure mais change d'avis quand celui-ci se met à pleurer à nouveau. Donald et le dinosaure, qu'il appelle maintenant Dino, s'enfuient, avec en plus Dino qui donne un coup de queue, ce qui les rend coupables de délit de fuite et d'attentat sur un représentant de l'ordre.

Donald et Dino arrivent à temps chez Géo et celui-ci leur annonce que la cabine est prête... Sauf qu'il a oublié la très grande taille de Dino. Qu'à cela ne tienne, l'inventeur retrouve le réducteur de matière qu'il a inventé l'autre jour. Mais le policier débarque pour arrêter Donald, Géo en profite alors pour utiliser son réducteur de matière sur Dino et lorsque celui-ci disparaît, Donald fait croire au policier qu'il est entré dans la cabine, et Géo peut ainsi l'envoyer à la préhistoire. Réduit, Dino continue de donner son affection à Donald, ce qui fait que Donald décide de le garder à cette taille-là. Le policier, quant à lui restera dans la préhistoire jusqu'au lendemain, Géo pensant qu'il sera en vacances là-bas.

En coulissesModifier

Publications françaisesModifier

Il y a deux publications de cette histoire en France : la première était dans Le Journal de Mickey n°2528 du 29 novembre 2000 pour marquer la sortie au cinéma du film d'animation des studios Disney Dinosaure et la deuxième dans Le Journal de Mickey n°3286 du 10 juin 2015 pour faire un lien avec la sortie au cinéma du film Jurassic World.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .