FANDOM


Le gardien des jardins de Babylone est une histoire en bande dessinée de douze planches scénarisée par Lars Jensen, dessinée par Romano Scarpa et encrée par Lucio Michieli, publiée pour la première fois le 9 mai 2003 en Suède. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, Géo Trouvetou, Filament et le maire de Donaldville. L'action se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald et ses neveux apportent à leur oncle Picsou, trop occupé à lutter contre le centre commercial de John Flairsou. Problème, si au début le milliardaire trouve le repas délicieux, il change vite d'avis quand il apprend que cela vient du centre commercial en question et pourchasse Donald avec un balai. Les enfants lui expliquent cet achat par le prix plus abordable et le fait que les enseignes Picsou soient moches. Donald recommande alors à son oncle de faire un centre commercial à thème, celui de Flairsou ayant pour thème le Far West, et Picsou lui offre alors un poste de chef de rayon.

Deux mois plus tard, Picsou inaugure son centre commercial Jardins de Babylone avec des fruits et légumes frais et des fleurs et arbres importés du monde entier. Donald est déçu puisqu'il est finalement balayeur et Picsou s'énerve contre son neveu qui ne voit pas l'opportunité qui se présente à lui. Mais Lafleury, le chef jardinier, se plaint d'être l'unique jardinier alors que les milliers de plantes exigent des soins particuliers.

Pour accentuer sa protestation, Lafleury exige une dizaine d'assistants, un bureau de chef avec vue, une retraite décente et de l'eau minérale pour les plantes et ce le jour de la visite du maire. Furieux, le milliardaire congédie Lafleury et le remplace par Donald. Le canard demande alors un conseil à Lafleury avant qu'il parte et celui-ci lui recommande l'arrosage avec un produit particulier.

Donald s'exécute alors mais les plantes supportent mal ce produit, les enfants comprenant alors qu'il s'agissait d'un désherbant et que Lafleury a cherché à se venger. Donald se précipite alors chez Géo Trouvetou qui lui donne alors un super-fertilisant mais le canard s'en va sans écouter les recommandations de l'inventeur comme quoi il valait mieux ne mettre qu'une seule goutte. Alors que Picsou fait débuter la visite au maire, Donald se précipite pour rentrer et met une bonne dose du super-fertilisant.

La surdose de Donald provoque alors une terrible croissance des plantes qui se retrouve prisonnier de celles-ci. Picsou fait alors fuir le maire tandis que Donald se débat avec une hache, écrasant au passage le super-fertilisant qui se répand dans tout le magasin avec les conduits d'aération. Les canards tentent alors de fuir avec Picsou et le maire mais ils se retrouvent prisonniers des arbres. Picsou finit même par être bombardé par un petit pois devenu gigantesque.

Picsou se met alors à frapper Donald avec sa canne et le maire promet de ruiner le milliardaire. Soudain, les plantes carnivores sont touchées par le super-fertilisant et comptent dévorer Picsou, Donald et le maire, le milliardaire décide alors de pardonner à son neveu. Mais les plantes finissent par arrêter leur action vu que Riri, Fifi et Loulou ont vaporisé dans les conduits d'aération le restant du désherbant de Lafleury. Si Donald est pardonné, il doit néanmoins rembourser le repas d'il y a deux mois en pelant deux cents pommes de terre des Jardins de Babylone. Mais ce sont des pommes de terre gigantesques et Donald en aura jusqu'au prochain Noël.

En coulissesModifier

Publications françaisesModifier

Ce récit a été publié à deux reprises en France :

SuiteModifier

Lars Jensen écrira une suite à ce récit. Il s'agira de l'histoire intitulée Le serpent des Jardins de Babylone, vingt-deuxième épisode de la série Les hommes de l'ANPE qui est évidemment dessiné par Flemming Andersen.

Précédée par Le gardien des jardins de Babylone Suivie par
All you need is love... and cash !

All you need is love... and cash !
Histoire de Romano Scarpa

1re parution : 9 mai 2003
La machine à suivre

La machine à suivre
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .