Le jour où Gontran a perdu sa chance est une histoire en bande dessinée de dix pages scénarisée et dessinée par Kari Korhonen. Elle fut publiée pour la première fois le 22 mai 2017 en Norvège. Elle met en scène Donald Duck, Daisy Duck et Gontran Bonheur. L'action se passe à Donaldville.

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

À la suite d'un vœu de Donald, Gontran a fini par perdre sa chance. Donald peut alors goûter aux joies de la victoire quand Gontran se met à déchanter.

Résumé complet[modifier | modifier le wikicode]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Gontran Bonheur éclaboussé comme le souhaitait Donald Duck.

Donald, Daisy et Gontran se retrouvent à la fête foraine, le dandy s'y rendait quand il a trouvé les deux canards en panne avec la voiture de Donald alors qu'ils se rendent à la même destination. Gontran cumule les prix remportés pour Daisy tandis que Donald se retrouve chargé de les porter. L'attention du canard en costume de marin se porte alors sur une machine appelée La bonne étoile promettant des gains de prix en espèces en retour d'un vœu, il tente la chance mais la machine ne donne aucun prix tout en promettant la réalisation du vœu. Gontran s'amuse de voir son cousin sur cette machine et compte partir danser avec Daisy. Soudain une voiture éclabousse le chanceux en roulant sur une flaque d'eau, un événement qui enchante Donald car ça signifie que son vœu s'est réalisé.

Gontran Bonheur mordu par un crocodile dans les égouts.

Le lendemain matin, Donald trouve Gontran qui attend son journal en retard, il finira par recevoir le quotidien sur la tête et explique cela par la disparition de sa chance. En effet : son grille-pain a pris feu, sa douche était glacée et il a mis du sel dans son café. Et alors qu'il racontait ses malheur à son cousin, Gontran reçoit un cactus sur la tête puis, toujours sonné, il finit par tomber dans une bouche d'égout. Quand un ouvrier le remonte à la surface, le jars est est mordu par un crocodile, suscitant la curiosité d'un autre employé. Donald est alors aux anges car son souhait était la disparition de la chance de Gontran, il retourne immédiatement à la fête foraine pour retenter sa chance à la machine La bonne étoile, souhaitant cette fois hériter de la chance de Gontran. Le même message que la veille apparaît alors sur la machine.

Les journalistes de Moteur Mag veulent écrire un article sur la voiture 313.

Le canard en costume de marin teste alors sa chance à la fête foraine : il réussit à remporter une peluche puis gage au chamboule-tout alors que les forains avaient cloué certaines boîtes. Après quelques lots gagnés, Donald voit deux curieux s'intéresser à sa voiture 313 : il s'agit de deux journalistes du magazine Moteur Mag et ils souhaitent faire un article sur cette American Bantam de 1934, allant jusqu'à financer les réparations et donner une prime. Au fur et à mesure, Donald enchaîne les succès : millionième client d'un supermarché, 1000$ donnés par une personne qui les donne au premier canard qu'il rencontre tous les troisièmes jeudis après son anniversaire. Le voilà désormais avec un frac, un haut de forme et une canne. De son côté, Gontran enchaîne les déconvenues : contraint de travailler après la perte de sa chance, il vient d'être renvoyé d'un restaurant où il était plongeur. De plus il reçoit un nouveau pot de fleurs sur la tête à un endroit où il n'y a pourtant pas de rebord de fenêtre.

Donald Duck savoure sa réussite.

Le soir venu, Donald savoure sa réussite actuelle et sa richesse mais il ne peut pas s'empêcher de penser aux malheurs de son cousin, d'autant qu'il n'est pas habitué à l'échec. La visite de ce dernier sera décisive : devenu livreur de pizza, il donne une pizza gratuite car il a mis plus de 30 minutes à la livrer comme l'indique le règlement et il n'a ainsi délivré que des pizzas gratuites. S'attendant à être encore une fois licencié, le jars pleure car sa vie est un échec. Bouleversé, Donald finit par se rendre à la fête foraine mais elle vient de partir. Fort heureusement, il voit la direction prise par les forains et se lance à leur poursuite.

Tout est redevenu comme avant pour Gontran Bonheur et Donald Duck.

Voyant qu'ils sont suivis par celui qui ne fait que gagner, les forains accélèrent et Donald prend peur en croisant un chat noir traversant la route, le canard et sa 313 finissent dans un étang en voulant l'éviter. Donald finit par les retrouver à Zoieville et atteint La bonne étoile où il fait le vœu que tout redevienne comme avant pour lui et Gontran. Mais soudain, un réparateur surgit de derrière la machine et explique que la réponse donnée est la même depuis plusieurs semaines, amenant même à des plaintes. Tout redevient comme avant : le millionnaire qui a fait tomber le pot de fleurs offre une compensation financière généreuse à Gontran qui s'avéra également être le vrai millionième client du supermarché et non Donald et le crocodile qui a mordu le jars dans les égouts est une sous-espèce inconnue, il sera nommé Gontranus Crocodilus. Donald lui reçoit les pots de fleurs sur la tête et tombe à nouveau en panne avec la 313, ce à quoi Daisy se demande si son fiancé n'a jamais rêvé d'avoir la chance de son cousin vu que sa voiture ne tombe jamais en panne, ce qui agace le canard en costume de marin.

Le jour où Gontran a perdu sa chance - Fin.png

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Publication française[modifier | modifier le wikicode]

En France, ce récit a été publié dans Le Journal de Mickey no3517 du 13 novembre 2019 avec les honneurs de la couverture.

Galerie d'images[modifier | modifier le wikicode]

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .