FANDOM


Le machiavélique mal-informateur ! est une histoire longue en bande dessinée de vingt-six pages, scénarisée par Guido Martina et dessinée par Giulio Chierchini. Elle fut publiée pour la première fois le 1er juin 1979 dans Almanacco Topolino n°270, en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck et son alter-ego Fantomiald, Riri, Fifi et Loulou Duck, Géo Trouvetou ainsi que John Flairsou et son acolyte Lusky. L'action se déroule à Donaldville, dans les rues de la ville, au laboratoire de Géo Trouvetou, au dépôt de Balthazar Picsou, dans la maison de Donald Duck ainsi que dans la maison de John Flairsou.

Synopsis Modifier

Après quelques vacances à la campagne, Donald revient en ville et découvre avec stupeur que les habitants sont tous devenus amnésiques à cause de mystérieux coups de téléphone...

Résumé complet Modifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Après une semaine passée chez Grand-mère Duck à la campagne, Donald revient à Donaldville. Avant d'aller chez lui, il souhaite passer dire bonjour à son ami Géo Trouvetou. À son arrivée, l'inventeur se repose devant son laboratoire. Donald le trouve étrange, évasif, essayant d'éviter la discussion avec lui et ne sachant pas pourquoi il vient de faire une sieste. Soudain, le téléphone de Géo retentit et ce dernier décroche. Après une brève discussion, Donald revient à la charge pour savoir pourquoi il vient de se reposer. Mais Géo affirme qu'il ne se reposait pas et qu'il va maintenant se reposer. Donald quitte alors son ami, un peu décontenancé. Il sait que son ami est un peu bizarre mais là, il bat tous les records !

Picsou accident voiture

Picsou et Riri, Fifi et Loulou dans l'accident de voiture qu'ils ont vécu.

Donald met ce soucis de côté et décide d'aller chez lui pour revoir ses jeunes neveux Riri, Fifi et Loulou. Ces derniers sont enchantés de voir que leur oncle a ramené une tarte aux fraises, des gâteaux et une brioche mais Donald est moins enchanté : il veut savoir pourquoi ils n'ont pas pris de nouvelles durant la semaine. Ces derniers expliquent à Donald qu'ils ont dû être retournés à cause de l'accident de voiture qu'ils ont vécue avec Picsou. En effet, alors qu'ils roulaient tranquillement avec leur oncle en voiture en ville, un camion surgit d'une rue latérale à toute vitesse et détruit la voiture de Picsou. Après cela, le chauffeur repart, en ricanant. Heureusement, Géo se trouvait non loin de la scène et demande si tout va bien. Il prend la scène en photo pour réclamer des dommages et intérêts, puis s'en va pour développer les photos, tout en prenant avec lui le chapeau de Picsou car il a marché dessus sans le faire exprès.

Alors qu'ils continuent leurs explications, le téléphone retentit dans la maison. L'un des canetons décroche, répondant à une dame et lui disant qu'il va lui obéir et faire quelque chose pour elle. Encore quelque chose de bizarre pour Donald. Mais alors qu'il raccroche et que son oncle essaye de lui demander à qui il vient de parler, le jeune caneton lui dit qu'il s'agit d'un faux numéro et qu'il ne sait pas de quoi il parle, suggérant qu'il doit être « mal informé ». Donald se souvient que Géo avait utilisé la même expression en raccrochant son téléphone. En plus, quand Donald demande plus d'informations sur l'accident, Riri, Fifi et Loulou disent qu'ils ne se rappellent plus de l'accident. Donald est furieux et souhaite éclaircir ce mystère en allant voir son oncle Picsou.

Coffre-fort Picsou distribue argent

Picsou jette de l'argent par les fenêtres !

À son bureau, le milliardaire est très occupé : en effet, il est en train d'écrire son discours qu'il va prononcer lorsqu'il sera élu gouverneur ! Donald, bien qu'interloqué que Picsou se jette dans l'aventure électorale, le félicite mais lui demande comment il va depuis l'accident. Picsou lui dit qu'il doit s'agir d'un complot contre lui quand... le téléphone sonne. Picsou décroche, disant à son interlocuteur qu'il va faire quelque chose puis raccroche, en disant « À la semaine prochaine » à la personne à l'autre bout du fil. Donald lui demande alors plus d'informations sur le complot, mais Picsou ne sait pas de quoi il parle et se dirige vers la fenêtre. Il prend soudain une pelle et jette de l'argent par les fenêtres ! Pour Donald, c'est incroyable ! Après cela, Picsou sort dans la rue et distribue aux passants de l'argent contre une promesse de vote pour lui. Mais après que le milliardaire se soit éloigné, Donald entend les gens dire qu'ils ne voteront jamais pour quelqu'un jetant l'argent par les fenêtres de la sorte. Pour terminer, Picsou se rend devant l'école de la ville. Non loin de la rue, à un coin de rue, John Flairsou et son sous-fifre Lusky regardent Picsou et Donald se diriger vers l'école, un grand sourire aux lèvres...

Picsou fou

Picsou pris en charge par des infirmiers alors qu'il se prend pour Napoléon.

Arrivé à l'école, Picsou se dirige vers les enfants et leur explique qu'on leur enseigne des choses inutiles. Les parents sont furieux : il incite les enfants à la révolte et en plus, il leur donne de l'argent ! Une bagarre éclate devant l'école. Quelques instants plus tard, deux infirmiers viennent chercher Picsou, qui se prend maintenant pour Napoléon. Donald est vraiment désolé pour son oncle. Voyant qu'il a perdu son chapeau dans la bagarre, Donald décide d'aller le lui apporter quand il aperçoit quelque chose au fond de ce dernier. Se rappelant que Géo l'avait pris pour le réparer lorsqu'il avait marché dessus, il souhaite repartir voir l'inventeur mais en endossant son costume de Fantomiald.

Donald coupe fil téléphone

Donald coupe le fil du téléphone.

En rentrant chez lui, Donald voit ses jeunes neveux dévorer les vivres qu'il avait ramené de chez Grand-Mère Donald alors qu'ils les avaient rejetés tout à l'heure. Encore une volte-face. Donald déduit de plus en plus que tout vient des mystérieux appels. Mais voilà que le téléphone retentit de nouveau. L'un des canetons part décrocher. Pour essayer d'en savoir plus, Donald coupe discrètement le fil électrique du téléphone. Les jeunes canetons ont l'air perdu, avec la tête qui tourne. Donald leur dit alors d'aller se coucher mais avant, ils doivent boire du lait. Bien sûr, Donald cache dans leur verre une dose de careff, les fameux caramels effaceur de mémoire.

Ce soir-là, Fantomiald se rend au laboratoire de Géo. Il lui demande depuis combien de temps il n'a pas eu de coup de téléphone et ce dernier lui répond que cela fait déjà plusieurs heures. Fantomiald peut alors lui poser des questions tranquillement et demande à l'inventeur sur quelle invention il travaille : un certain mal-informateur ayant l'aspect d'un appareil-photo. Quiconque est frappé par ses radiations fait et dit des choses contraires à sa nature. De plus, une voix peut conditionner la personne et le faire obéir à n'importe quelle ordre. Fantomiald déduit vite que Flairsou est derrière cette invention. En effet, Géo lui explique que c'est bien lui qui lui a commandé cette invention et qu'en plus, il s'en est servi contre son inventeur ! En envoûtant l'inventeur, Flairsou lui ordonne de conditionner Picsou et Riri, Fifi et Loulou. Fantomiald lui demande alors si c'est bien lui qui a posé un radio-récepteur dans le chapeau du milliardaire, chose que l'inventeur concède. Fantomiald comprend tout maintenant. Avant de partir, il confisque le talkie-walkie et coupe le fil du téléphone de Géo.

Géo Trouvetou John Flairsou Mal-informateur

John Flairsou utilise le mal-informateur contre son inventeur.

Fantomiald se rend alors chez Flairsou. Braquant son arme contre l'autre milliardaire, il utilise le mal-informateur sur lui pour qu'il soit sous son emprise. Il l'oblige alors à prendre son téléphone pour appeler la police et l'ordonne de se dénoncer, chose que fait Flairsou. Il ordonne également à Flairsou de demander la libération de Picsou et pour terminer, lui ordonne de manger son chapeau.

Enfin, Fantomiald se rend au coffre de Picsou pour attendre le milliardaire. Le super-héros lui rend alors le chapeau qu'il avait perdu dans l'après-midi. Mais en lui tendant, il utilise l'invention de Géo contre le milliardaire, lui ordonnant de laisser à Donald du repos et même de lui payer trois mois de croisière avec les jeunes canetons. Ainsi, tous nos canards se trouvent sur un bateau, profitant de l'air marin. Mais Donald, bien que faisant de nombreuses siestes, n'oublie pas de conditionner son oncle toutes les trois heures.

Donald Picsou Riri Fifi Loulou croisière

Donald peut profiter de la croisière qu'a financé son oncle milliardaire.

En coulisses Modifier

Publications françaises Modifier

L'histoire fut publiée à deux reprises en France :

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .