FANDOM


Le malchanceux trop veinard ! est une histoire en bande dessinée de onze pages scénarisée par Maya Åstrup et dessinée par César Ferioli Pelaez. Elle fut publiée pour la première fois le 7 septembre 2015 en Norvège. Elle met en scène Donald Duck, Gontran Bonheur, Géo Trouvetou, Riri, Fifi et Loulou Duck et Daisy Duck. L'action se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Au laboratoire de Géo Trouvetou, Donald doit transporter une lourde machine pour l'amener à pied au dépôt de Balthazar Picsou tandis que l'inventeur crée pour Gontran un agenda électronique de la chance capable de localiser ses gains. Mais la machine finit par exploser, électrocutant les deux cousins. Si Gontran a du mal à s'en remettre, Donald se sent bien au point de sortir du laboratoire et qu'un portefeuille rempli de billets sans le moindre nom tombe d'un deltaplane dans ses mains tandis que Gontran tombe sur un hérisson.

Géo trouve vite l'explication : l'explosion de l'agenda a déclenché un échange des natures profondes des cousins, Gontran a donc hérité de la poisse de Donald et Donald est le nouveau propriétaire de la chance de Gontran. Et Donald compte bien en profiter en gagnant tout de suite un an de sucreries. En quelques jours, Donald arrive à tout gagner au plus grand malheur de Gontran. Les enfants recommandent à leur oncle de lu redonner sa chance vu que Gontran se contentait du strict nécessaire dans la vie mais Donald a plus d'ambitions et tient à s'en servir pour intégrer la jet-set.

Donald est donc reçu dans les grandes entreprises, intègre les fêtes de people et fait la une de tous les journaux. Mais il néglige aussi sa vie de famille : ainsi Riri, Fifi et Loulou s'installent chez Daisy, qui n'a aucune nouvelle de son fiancé, parce qu'ils ne supportent plus la solitude. Gontran viendra à son tour, en ayant marre de se blesser en essayant de manger. Le lendemain, Géo a inventé l'objet qui permettra de remettre la situation dans l'ordre mais il faut réunir Gontran et Donald. Les enfants auront alors la mauvaise surprise d'apprendre que leur oncle a vendu la maison afin de s'offrir une villa avec majordome à l'autre bout de la ville.

Lorsqu'il reçoit la visite de Daisy, Gontran et les enfants, Donald annonce avoir inscrit ses neveux à un internat ultra huppé contre leur gré. Et lorsque Gontran évoque un retour à la normale, Donald refuse en raison du rêve qu'il a réalisé et il dit même préférer renoncer à sa famille plutôt qu'à sa vie de pacha, faisant ainsi pleurer les enfants et vexer Daisy. Donald tentera alors de les amadouer en leur offrant divers objets : une bague en diamant pour Daisy qu'elle refusera, des bicyclettes pour les neveux qui refuseront même si Riri aurait bien voulu les garder et de premiers soins pour Gontran qu'il refusera également.

Un soir de pluie, Donald estime toujours qu'il fait un meilleur usage de la chance que Gontran et il compte le montrer à sa famille. À bord de sa luxueuse voiture, Donald se rend à son ancienne maison, oubliant qu'il l'avait vendue et ne comprenant pas pourquoi les enfants veulent y vivre. Il se rend ensuite chez Gontran et constate qu'il a été expulsé de chez lui. Donald comprend assez vite qu'ils sont chez Daisy et constate qu'ils sont heureux tous ensemble. Suite à cela, il veut récupérer sa vie d'avant.

Le lendemain, tout redevient comme avant. Gontran trouve à nouveau des billets tandis que Donald, après avoir revendu sa nouvelle maison et racheté l'ancienne en gardant de l'argent pour partir en vacances et acheter des jouets pour ses neveux, se retrouve éclaboussé par un cycliste. Il en conclue qu'il n'a plus la vie qu'elle rêvait mais juste celle dont il a besoin.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit a été publié en France dans Le Journal de Mickey n°3309 du 18 novembre 2015 avec les honneurs de la couverture. Elle sera ensuite rééditée dans Super Picsou Géant n°209 du 5 décembre 2018.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .