FANDOM


Le rendez-vous du Vésuve est une histoire en bande dessinée de dix pages scénarisée par Pierre-Yves Gabrion, dessinée par Giorgio Cavazzano et encrée par Sandro Zemolin. Elle a été publiée pour la première fois le 18 juillet 1982 en France. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, Émilie Frappe, Miss Tick et Algorab. L'action se déroule à Donaldville, à la mer de sable et sur le mont Vésuve.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
PicsouMalEnPointRendezVousVésuve

Balthazar Picsou démoralisé suite à la série de mauvaises nouvelles.

Picsou reçoit un coup de téléphone du directeur de son bureau financier. Celui-ci lui informe que ses actions ont perdu la moitié de leur valeur, ses usines de conserves sont détruites par un incendie, ses mines d'or sont épuisées et les Rapetou se sont évadés. Ignorant qu'il a dit ça suite à une hypnose de Miss Tick, Picsou est de mauvaise humeur et l'exprime sur ses gardiens avant de partir faire un tour en ville.

PicsouÉcraséParLesChoux

Miss Tick oblige un camionneur à renverser ses choux sur Balthazar Picsou.

Mais Miss Tick ne compte pas s'arrêter là : après que Picsou soit proche de se faire renverser par un chauffard, Miss Tick oblige un camionneur à décharger ses choux sur Picsou grâce à l'hypnose. Picsou se retrouve alors obligé de dédommager le propriétaire des choux. De plus, un pot de peinture finit par lui tomber sur la tête. Heureusement pour lui, il trouve une pièce de dix centimes devant le cabinet de J. Voitou, une voyante spécialisée dans les retours de chance.

ColèreDePicsouContreNeveux

Balthazar Picsou refuse d'écouter les recommandations de Riri, Fifi et Loulou Duck.

Ignorant que cette soi-disant voyante est Miss Tick, Picsou la sollicite et la sorcière lui dit que c'est parce que son sou fétiche perd son pouvoir et qu'il doit le baigner dans l'eau magique du puits sacré des indiens Machopichos de la mer de sable. Et pour gagner sa confiance, la pseudo-voyante propose au milliardaire de ne la payer qu'après avoir vérifié l'efficacité de ce traitement, un paiement que Picsou ne compte pas régler de toute façon. Le milliardaire se rend chez son neveu Donald afin de le prendre comme pilote gratuit. Pas convaincu, le canard refuse mais son oncle l'oblige à cause des trois mois de loyer en retard. Le manuel des Castors Juniors ne mentionne nullement l'existence des Machopichos mais le milliardaire ne veut rien savoir.
DonaldPiloteMusiqueOreilles

Donald Duck pilote avec la musique dans les oreilles.

Les enfants mènent alors leur enquête et découvrent le déguisement de voyante, comprenant vite que Miss Tick est derrière tout ça. Ils vont voir le directeur financier qui dément avoir annoncé de mauvaises nouvelles à Picsou. Les oncles partis, les enfants se rendent à l'aéroport mais l'avion de Picsou et Donald décolle. Ils se rendent alors à la tour de contrôle pour appeler leurs oncles mais Donald pilote en écoutant de la musique avec un casque, n'entendant pas les appels de l'aéroport. Heureusement pour les enfants, un avion survole la mer de sable.

MissTickVoleSouFétichePicsouAveuglantCanards

Miss Tick met main basse sur le sou fétiche de Balthazar Picsou.

Face au puits de la mer de sable, Picsou dépose son sou fétiche en le tenant à une ficelle mais Miss Tick s'empare du sou et s'enfuit en jetant de la poudre aux yeux des deux canards et en volant l'avion de Picsou. Mais grâce aux économies de Picsou, il n'y avait de l'essence que pour un aller-retour de la mer de sable à Donaldville, il n'y a donc pas assez pour le Vésuve. Les canards cherchent un moyen de locomotion et trouve la voiture de Miss Tick. Seulement, ils finissent par avoir une crevaison et l'absence de roue de secours les oblige à reprendre à pied. Au bout d'une heure, un avion se pose près d'une vieille ferme et Picsou réussit à l'acheter 250€ et cinquante centimes, ce qui reste supérieur à son prix de départ de 250€.

MissTickPrêteÀLaFonteDesSous

Miss Tick finit par atteindre la terre ferme après avoir navigué dans un canot pneumatique et hypnotise un fermier pour lui voler sa charrette et son cheval pour arriver à sa cabane. Sur place, elle se réjouit déjà de la super amulette qu'elle obtiendra avec toute sa collection de pièces fétiches. Les canards arrivent à leur tour au pied du Vésuve et la trouvent dans leur cabane. Si les deux adultes pensaient se précipiter, les trois enfants préconisent plutôt d'utiliser la ruse. Ils partent alors acheter des lunettes noires, des cordes et des pistolets à eau. Picsou refusait cette dernière initiative des enfants mais ils promettent de le rembourser sur l'argent de poche qu'il leur doit.

Au sommet du Vésuve, Miss Tick prépare sa fonte des pièces mais Picsou se montre, suivi par Donald qui tente la capture au lasso. Miss Tick lance alors sa poudre aux yeux, sans succès grâce aux lunettes noires. Elle s'échappe alors jusqu'à un monticule et Donald tente alors l'affrontement direct. Mais la sorcière le neutralise grâce à son rayon hypnotiseur déployé grâce à ses batteries électriques. Les enfants utilisent alors leurs pistolets à eau, créant ainsi un court-circuit et mettant ainsi Miss Tick hors d'état de nuire. Picsou récupère alors son sou et les enfants font alors la morale à leur oncle qui n'était pas convaincu de l'achat de ces pistolets à eau.

En coulissesModifier

Changement de directeurModifier

On peut noter que dans ce récit, le directeur du bureau financier change d'apparence. De cheveux courts lorsqu'il est hypnotisé par Miss Tick, il devient frisé avec des lunettes lorsque Riri, Fifi et Loulou vont le voir.

Publications françaisesModifier

Il existe cinq publications de ce récit en France : les trois premières reprennent le format 5 bandes par page quand les deux suivantes passent au format 4 bandes par page, amenant ainsi à une publication en quatorze pages.

  • Le Journal de Mickey n°1568 du 18 juillet 1982.
  • Donald Magazine n°82-13 reprenant le numéro du Journal de Mickey précédent.
  • Miss Tick attaque ! de septembre 1983.
  • Le Journal de Mickey n°2224 du 1er février 1995 dans le cadre de la série Le Journal de Mickey Classique.
  • Le Journal de Mickey n°3297/3298 du 26 août 2015.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .