Picsou Wiki
Advertisement
Picsou Wiki

Le retour de l'implacable René Caspier est une histoire longue en bande dessinée de vingt-sept planches dessinée par le Studio Comicup et scénarisée par Giorgio Pezzin, publiée pour la première fois le 12 juillet 1994 en Italie. Il met en scène Fantomiald, René Caspier et son épouse Bibi. L'action se déroule à Donaldville.

Synopsis[]

Fantomiald croise de nouveau la route de René Caspier, Donaldvillois qui souhaitait prendre la place du vengeur masqué ...

Résumé complet[]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


Au cours d'une de ses rondes de nuit, Fantomiald saute de building en building mais finit par glisser et à se casser la figure. Cela amène une habitante à sa fenêtre qui demande ce qu'il se passe. Elle explique qu'elle vient juste de cirer sa corniche, provoquant l'incompréhension du super-héros. Mais, en voyant l'étrangère, Fantomiald se dit qu'il l'a déjà vue quelque part. En effet, c'est Bibi, l'épouse de René Caspier ! Elle explique au super-héros qu'elle soupçonne son mari de ne plus l'aimer. Il ne lui dit plus rien, ni même les ragots du travail ! Il rentre tard tous les soirs et ne lui parle plus du tout. Elle essaye alors de lui faire plaisir mais cela ne sert à rien. Bien qu'il l'écoute, Fantomiald pense ne pouvoir rien faire et souhaite s'en aller. Or, Bibi pense qu'il peut, au contraire, faire quelque chose pour elle. René Caspier a beaucoup d'estime pour le super-héros. Ainsi, s'il la draguait, il deviendrait jaloux et Bibi pourra le reconquérir. Fantomiald commence par refuser de manière catégorique. Face à cela, Bibi commence à écrire des affiches dénigrant le super-héros. Il est donc obligé d'accepter et part de la maison de Bibi, dépité.

Le lendemain matin, la ménagère prépare le petit-déjeuner de son mari. Ce dernier ne jette pas un regard à son épouse. Tout à coup, quelqu'un frappe à la porte. C'est un livreur qui amène un bouquet de fleurs gigantesque à Bibi. René demande à son épouse de qui vient ce cadeau. Elle fait exprès de le rendre jaloux en disant que cela doit venir d'un admirateur secret. Mais le comptable voit bien la carte accompagnant le cadeau où il est écrit Fantomiald !

Ainsi, un peu plus tard, alors que Bibi nettoie des tapis à son balcon, voilà que Fantomiald arrive pour rendre visite à la ménagère. Puis, il fait exprès de l'emmener faire un tour à bord de son véhicule pour provoquer encore plus de jalousie.

Quelques temps plus tard, Fantomiald entame une nouvelle ronde de nuit pour surveiller Donaldville. Mais voilà qu'il glisse de nouveau sur la corniche cirée. Cela amène René Caspier à sa fenêtre qui aperçoit le super-héros. Il dit alors tout ce qu'il pense du fait que Fantomiald drague sa femme. Mais le super-héros lui dit que cela est de sa faute car il néglige son épouse. Pour René, en réalité, c'est sa femme qui ne l'aime plus. Il tente de se rendre utile pour la reconquérir en nettoyant la cuisine, en réparant le lit ... mais cela ne fait rien, selon lui. Fantomiald comprend vite la situation. Pour lui, tout cela n'est qu'un malentendu. Il explique alors toute la supercherie à René Caspier. Ce dernier explique, qu'en réalité, il était fortement occupé à cause du tournoi de mots croisés ayant lieu à son travail. Mais René Caspier a encore quelques doutes. Il ne sait pas, par exemple, où se trouve sa femme. Fantomiald explique qu'elle fait une partie de canasta avec des amies. Il appelle alors ses amies qui lui disent qu'elle est partie il y a une demi-heure environ. René Caspier commence à paniquer car son amie habite juste à côté de chez lui. Il se dit alors qu'elle doit avoir un nouveau soupirant. Fantomiald commence alors à se mettre en colère, hurlant que les problèmes sentimentaux de René Caspier ne le regarde pas !

Mais alors que le super-héros allait quitter l'endroit, voilà qu'un message arrive, accroché à une flèche. Quelqu'un a enlevé Bibi et le ravisseur demande une rançon. Fantomiald doit dévaliser une bijouterie ! Fantomiald comprend que les bandits croient que Bibi et sa soupirante. Il est obligé de débusquer les bandits et sauver Bibi. Mais René Caspier refuse, c'est lui qui doit sauver son épouse. Fantomiald propose alors de lui prêter quelques armes ainsi qu'un costume de super-héros. Mais René Caspier refuse et dit qu'il va libérer sa femme en tant que comptable.

Un peu plus tard, Fantomiald et René Caspier partent alors libérer Bibi, à bord du véhicule de René. Mais elle n'a déjà plus d'essence. Fantomiald doit alors pousser la voiture jusqu'à une descente où la voiture fonce à vive allure. A cause de cela, René se dit qu'il aurait dû prendre son écharpe. Il demande alors au super-héros de se rendre chez lui pour aller chercher son écharpe. Mais Fantomiald est plus qu'agacé et décide d'agir à sa manière pour sauver Bibi. En utilisant l'analyseur universel gonflable, il découvre que le ravisseur est blon et que son repaire est à moins d'un kilomètre de là.

Ils parviennent alors facilement à retrouver le repaire des bandits. René frappe alors à la porte et leur donne la lettre qu'il a écrit pour libérer sa femme. Il entre alors dans le repaire et libère sa femme, en lui avouant qu'il a eu très peur pour elle. Mais les bandits, pendant ce temps, lisent la lettre de René Caspier et commencent à hurler de rire. Mais ils comprennent également rapidement que Bibi n'est pas l'amoureuse de Fantomiald mais la femme de René Caspier. Tout leur travail n'a amené à rien.

Pendant ce temps, à l'extérieur, Fantomiald commence à trouver le temps long et décide d'agir. Il tente d'entrer dans le repaire en utilisant une fenêtre située au plafond. Mais, en quittant le repaire, René Caspier ferme la dite fenêtre, provoquant alors la chute de Fantomiald non-loin des bandits. Ils comprennent qu'il les espionnait et décide alors de se battre contre lui, profitant que ce dernier est non-armé. Pendant ce temps, les deux amoureux repartent chez eux, tout en se montrant leur amour ...

En coulisses[]

Anecdotes[]

Cette histoire fait suite au récit L'implacable René Caspier de Giorgio Pezzin, Manuela Marinato et Stefano Intini, publié pour la première fois le 15 septembre 1991 en Italie.

Publication française[]

Cette histoire ne fut publiée qu'une fois en France dans Les chroniques de Fantomiald n°17 du 17 février 2021.

Advertisement