FANDOM


Le roi des détectives est une histoire en bande dessinée de huit pages scénarisée par François Corteggiani et dessinée par Rachid Nawa. Elle a été publiée pour la première fois le 19 février 2003 en France. Elle met en scène Dingo et Jojo et Michou Fieldmouse dans le présent et Sherlock Dingholmès et le docteur Mickson dans le passé. L'action se déroule à Mickeyville dans le présent et à Londres dans le passé.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Alors que Jojo et Michou cherchent une grosse bille chez Dingo, ce dernier se souvient alors de son ancêtre qui aurait retrouvé tout de suite la bille disparue. Il sort alors un livre poussiéreux et lui parle de Sherlock Dingholmès, un détective londoniens qui résout de nombreux mystères avec son ami, le docteur Mickson, dont celui du chien des Baskerville, et auteur d'une expression célèbre. Dingo raconte alors aux deux enfants la plus formidable enquête de Sherlock Dingholmès.

Cette nuit là, à Londres, il était minuit quand un homme est attaqué, frappé à la tête, et se fait voler sa serviette, et un cri de souris se fait alors entendre. Lorsque l'homme raconte son agresion à Scotland Yard, l'inspecteur Lestaque décide de faire appel au détective Sherlock Dingholmès. Ce dernier arrive alors et le cri de souris lui permet de faire le rapprochement avec l'épicerie où il enquêtait sur un vol de bonbons, suivant une piste de bubble-gums qui traînaient par terre et qui s'arrête au collège Van Horn.

Justement, l'homme agressé est le principal du collège Van Horn et sa serviette contenait des copies corrigées qu'il rapportait chez lui. Ainsi, une escouade de policiers fonçait vers le collège où le détective se trouve déjà sur place. Le principal présente alors les professeurs, monsieur Schmock, mademoiselle Porridge et monssieur Lerat, et très vite, Sherlock Dingholmès fait arrêter monsieur Lerat en raison de son nom de famille, des tâches d'encre sur ses mains et des bubble-gums qu'il possède.

Mais Scotland Yard doit se rendre à l'évidence : il s'agissait d'une fausse piste. Au collège Van Horn, mademoiselle Porridge entend un cri de souris tandis que Sherlock Dingholmes et le docteur Mickson trouvent un bâton sauteur alors que le vrai coupable les observe. Celui-ci enlève alors mademoiselle Porridge et le détective et son ami doivent le poursuivre en bâtons sauteurs. Le coupable était tout simplement un cancre voleur de bonbons.

Dans le présent, Dingo retrouve la bille de Jojo et Michou en marchant dessus et dévoile l'expression du détective : pendant qu'il donnait une fessée au coupable, le docteur Mickson lui rappelle que cet enfant sort du cours préparatoire, ce à quoi le détective réplique "Non, élémentaire, mon cher Mickson!"

En coulissesModifier

Publications françaisesModifier

Ce récit a été publié à deux reprises en France : dans Le Journal de Mickey n°2644 du 19 février 2003 et dans Mickey & Co n°10, Histoires de détectives, publié chez Glénat le 24 avril 2013.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .