FANDOM


Le secret de la mer des Sargasses est une histoire en bande dessinée de seize planches scénarisée par Bob Gregory, crayonnée par Tony Strobl et encrée par John Liggera, publiée pour la première fois en juillet 1960 aux États-Unis. Elle met en scène Donald Duck, les Rapetou, Balthazar Picsou ainsi que Riri, Fifi et Loulou Duck et se déroule à Donaldville et dans la mer des Sargasses.

SynopsisModifier

Oncle Picsou veut extraire l'or des algues marines qui pullulent dans la mer des Sargasses et pour ce faire, il compte sur l'aide des garçons et de son neveu Donald. Mais les Rapetou découvrent son plan et décident d'n profiter eux aussi...

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Le secret de la mer des Sargasses - extrait 1

Donald Duck est assis tranquillement chez lui à faire une partie de dames avec son oncle Balthazar Picsou, quand soudain, ses neveux débarquent en trombe pour lui annoncer qu'ils viennent d’être invités à faire partie du club des savant en herbe du musée municipal ; chaque membre doit s'engager solennellement à recueillir des informations scientifique partout où il pourra. Ils devrons en faire profiter les S.E.H. qui leur apprendrons ainsi à réfléchir logiquement et à devenir de bon citoyens. Mais pendant que ces derniers discutent avec leur oncles, Picsou voyant que Donald est sur le point de remporter la manche, décide « accidentellement » de renverser le plateau prétextant qu'il s'agit d'un accident, trop occupé à écouter ce que disent les neveux pour faire attention à ces gestes. Apparemment, Picsou s’intéresserait beaucoup à la science, car « de nos jours même pour gagner de l'argent, il faut avoir un esprit scientifique ». Riri, Fifi et Loulou demandent alors aux vieux milliardaire de leur raconter sa dernière expérience scientifique, mais pour mieux leur expliquer Picsou leur propose d'aller visiter son laboratoire.

Le secret de la mer des Sargasses - extrait 2

Picsou exposant son plan à sa famille.

Bientôt, la famille Duck se retrouve dans le laboratoire du milliardaire où ce dernier leur raconte sa dernière expérience : l'eau de mer contiendrait des traces d'or pur mais les recueillir par des moyens mécaniques serait trop coûteux. cependant cela reste toutes fois possible par des moyens naturels ; en effet les algues marines puissent leur nourriture directement dans l'eau de mer. Picsou en à alors placé dans un aquarium duquel il à retiré peu à peu tout les élément de l'eau de mer sauf l'or, il à ainsi pu constater que la plante est toujours vivante et que par conséquent elle absorbe de l'or pur. Bien qu'il ne peu les exploiter directement, ces dernières emmagasinent l’excès de nourriture dans des petites capsules, un milligramme d'or qu'on peut facilement extraire ; et bien que il n'y ait pas assez d'or dans un aquarium pour en tirer quelque chose, l'océan est assez vaste et il existe un endroit parfait pour tenter l’expérience : la mer des Sargasses où flotte une multitude d'algues marines que Picsou conte bien exploiter ! Mais Picsou n'aurait pas du abattre son jeu si vite ; en effet il à oublié que les enfants ont promis solennellement de rapporter toutes leur découvertes au S.E.H. y compris le plan de Picsou. Ainsi pour éviter qu'ils ne parlent, le vieux grigou leur propose de l’accompagner en tant que « Reporters scientifiques du S.E.H. », et Donald décide de les accompagner aussi, plus attirés par le partage de bénéfices que de l'aspect scientifique du voyage.

Le secret de la mer des Sargasses - extrait 3

Le navire de Picsou suivi de près par le sous-marin des Rapetou.

Ainsi tard dans la nuit, tout feux éteints, un navire quitte le port. L'expédition se fait en toute discrétion : on aurait aperçu les infâmes Rapetou qui rodaient dans le coin et Picsou qui ne veut surtout pas les avoir dans les pattes préfère quitter la ville secrètement pour plus de sécurité. Mais au même moment, un mystérieux sous-marin s'approche rapidement de l'arrière du navire ; à son bord les Rapetou bien décidés à suivre Picsou où qu'il aille, écoutant toutes ses paroles grâce à leur radar Pick-up. Ils entendent alors les neveux qui écrivent un télégramme au S.E.H. pour leur annoncer que Picsou « fait la cueillette de l'or dans l'océan » ; mais ce dernier qui veut absolument les empêcher de vendre la mèche au S.E.H. leur demande de garder le silence. Heureusement, au même moment Donald débarque dans la pièce avec son plateau de dames pour faire une partie avec son oncle ; et les jetons brouillent inexplicablement le signale du radar des Rapetou au moment où la conversation devenait intéressante ! Et ces derniers passerons toute la nuit à vérifier leur installations. Au petit matin après une nuit blanche, le radar est enfin réparé ; mais au même moment sur le bateau, Donald débarque encore une fois avec son plateau de dames et brouille encore une fois le signal et tout recommence pour les Rapetou qui n'arrivent décidément pas à connaitre la raison de ce voyage.

Le secret de la mer des Sargasses - extrait 4

Les Duck arrivent devant la mer des Sargasses

Sur le bateau, la partie de dames continue entre Donald et son oncle ; Picsou voyant encore une fois que Donald allait gagner, le vieux grigou renverse encore une fois le plateau. Mais cette fois les pions restent collés au plateau : Donald qui savait que son oncle allait encore tricher à magnétisé les pions avec des puissants aimant pour éviter qu'ils ne tombent ! A son tour jouer, Picsou ne pouvant plus tricher, prétexte qu'il est l'heure de donner un supplément de vitamines à son algue pour qu'elle soit en pleine forme pour quand ils arriverons dans la mer des sargasses ; grâce à ces super vitamines, elle devrait avaler l'or « comme du petit lait ». Plus tard, les canards arrivent devant une grande étendue verte, ce sont les sargasses. Il est donc temps de déposer son algue super vitaminé au milieux des autres sargasses ; l'activité chimiques des autres formes de vie marines stimulerait l’appétit de sa plante mangeuse d'or. Pour cela, Picsou doit la déposer dans une petite clairière au milieux des algues la ou aucun bateau ne peut traverser ; mais le vieux milliardaire à tout prévu : la batteuse, une de ces inventions, est une sorte de ventilateur géant accroché à une quille et qui en tournant, fauche les herbes et leur ouvre le passage.

Le secret de la mer des Sargasses - extrait 5

Donald jette l'algue mangeuse d'or dans la mer.

Cependant au dessous du navire, les Rapetou suivent toujours la bateau et leur micro-radar détruit, ils n'ont aucun moyen de savoir ce qui se passe. Ces derniers ne doutait pas qu'ils était en fait accroché à la batteuse du navire ! et alors que Picsou la met en marche, le sous-marin des bandit se met à tourner à toute vitesse éjectant leur embarcation au loin. Bientôt, le navire de Picsou atteint la petite clairière où il pourra enfin commencer son expérience. Ils décent alors dans un petit canoë accompagné des neveux pour déposer sa plante a milieux de l'eau, mais voila qu'ils aperçoivent un hélicoptère qui approche du navire : c'est le courrier aérien de Picsou qui arrive. Riri, Fifi et Loulou de retour à bord du navire en profitent pour envoyer un message au S.E.H. et pendant ce temps Donald voulut faire une autre partie de dames mais son plateau à disparu ! Apparemment, Picsou qui voulut admirer le plateau dans la nuit, se serait trompé de porte en croyant le remettre à sa place et l'aurait jeté « sans faire exprès » par le hublot ! Donald qui doute désormais de la sincérité de son oncle propose à ce dernier de profiter du moment pour mettre leur contrat de partage d'or noir su blanc ; et pendant que Donald est occupé à calculer le partage des bénéfices, Picsou fait celui des pertes. En effet il s'avère pour Donald que si les algues ne rapportent rien, il payera de sa poche la moitié des frais du voyage !

Le secret de la mer des Sargasses - extrait 6

Picsou abandonne l’expérience...

A l'heure du souper, Donald et les neveux sont les premiers à dîner car ce dernier voulait jeter un coup d’œil aux algues. Au même moment non loin de là, deux Rapetou observent les Duck à l'aide de leur jumelles ; pendant que les autres sont occupés à écoper l'eau de leur sous-marin. Le lendemain à l'aube, tout le monde se lève tôt pour voir le résultat de l'expérience ; cette fois-ci pas besoin de canot, l'algue ont poussé jusqu'au navire et leur grand étonnement les capsules sont vides ! Il semblerait en effet qu'avec tout cet or autour d'elles, les algues n'ont plus besoin d'en stocker l’excédent ; alors, l'algue se gave d'or ce qui active simplement sa croissance. n'ayant aucun moyen de tirer l'or des feuilles, Picsou décide d'abandonner l’expérience et de retourner à son labo de Donaldville. Mais Donald déçu, ne l'entend pas de cette oreille ; il est bien décider à trouver un moyen d'avoir cet or. l'un des neveux propose alors de faire sécher les feuilles pour les réduire en poudre qu'ils feraient ensuite fondre.

Le secret de la mer des Sargasses - extrait 7

Le Rapetou apporte un échantillon de l'algue au reste de la bande.

En bas de leur navire, un Rapetou venu les espionner à bien du mal à y voir avec toutes ses algues sur les yeux. Il entend alors les neveux dire à leur oncle qu'il trouverons bien un moyen de tirer profit de ce « thé des sargasses ». Profitant du fait que les canards soit partis déjeuner, le bandit se hisse au bord de leur navire pour recueillir un échantillon de l'algue que Donald et les enfants avait laissé sécher sur le pont. Pensant qu'il s'agissait de la raison pour laquelle Picsou était venu jusqu'en atlantique il accourt annoncer la nouvelle aux autre ; selon lui, le milliardaire se prépare à faire fortune en fabriquant du thé au algues ! les bandits en préparent alors une infusion mais ce dernier n'est pas particulièrement savoureux.

Le secret de la mer des Sargasses - extrait 8

Donald horrifié devant le télégramme du S.R.H.

A la surface, un télégramme urgent arrive pour Riri, Fifi et Loulou de la part du S.E.H. ; les renseignement demandés sont enfin arrivés et c'est Donald qui le lit : Apparemment, Picsou n'est pas le premier à avoir l'idée mais malheureusement toute tentative d'extraire l'or des algues depuis vingt ans à échoué ! Donald est abattu, il est condamné payer cinquante tonnes de mazoute avec de l'argent qu'il n'a pas. Voyant ses neveux accourir pour vérifier si l'algue à séché, il décide de leur jouer un tour ; sous prétexte de faire partager les bénéfices de la découverte avec leur camarades du S.E.H. Donald leur propose de leur céder sa part des bénéfices sur l'exploitation et les pauvres canetons ignorant tout du contrat et du télégramme acceptent !

Le secret de la mer des Sargasses - extrait 9

Les Duck découvrent les Rapetou complètement changés.

Un peu plus tard, alors que Donald satisfait de ne pas avoir à payer son oncle se prélasse sur le pont, les enfants qui ne veulent pas en démordre essayent toujours d'extraire l'or de leur algue. Au même moment, à la surprise générale, les Rapetou montent sur le pont mais ils ne son plus du tout comme avant : Un Rapetou maigre comme un clou vient s'excuser auprès de Picsou d'avoir pris un peu de son thé au sargasses et vient surtout le remercier de l'avoir découvert ! le thé qu'ils ont bu les à totalement transformés, eux qui étaient si malheureux d’être gros. Il semblerait que l'iode contenu dans la plante mélangé à de la poudre d'or produit un thé amaigrissant miraculeux ! Les Rapetou en sont si heureux qu'ils ont décidé de changer de vie et de devenir honnêtes. Autre bonne nouvelle pour Picsou : avec dix millions d’obèses dans le pays, sont thé va lui rapporter une fortune. Donald qui se rend compte qu'il vient de passer à coté de milliers de francs de bénéfices se tape la tète pendant que Picsou et les enfants sautent de joie.

Le secret de la mer des Sargasses - extrait 10

Tout est bien qui finit bien, sauf pour Donald...

Quelques jours plus tard, enfin à la maison, un énième chèque de dividende du thé des sargasses arrive dans la boite au lettres de Donald. L’argent est donné au laboratoire du S.E.H. en son nom ; et pendant que les neveux se cherchent un nouveau but d'exploitation, Donald toujours sous le choc, se dirige vers un médecin pour faire examiner sa tète.

En coulissesModifier

Albi di Topolino n°590

Couverture de Albi della rosa / Albi di Topolino n°590.

La mer des Sargasses est la seule mer au Monde qui a la particularité de ne pas avoir de rivages. Elle tire son nom du rassemblement anormal d'algues brunes qui flottent à sa surface et que depuis toujours les portugais nomment sargaços. Située dans l'Atlantique, au large des côtes de Floride, la mer des Sargasses couvre une étendue de plus de quatre millions de kilomètres carrés environ et correspond à une zone de calme au centre d'un circuit formé par les courants de l'Atlantique Nord (Gulf Stream, courant des Canaries). Sa température, qui, en surface varie entre 20°-25 °C et 25°-28 °C, demeure très élevée en profondeur (18 °C à 200 m, 17 °C à 400m).

Dans cette mer, bien connue des navigateurs, flottent des millions de sargasses appartenant à une dizaine d'espèces, mais dont seulement (Sargassum natans et Sargassum hystix) sont vraiment dites "pélagiques" c'est à dire relatives à la haute-mer, les autres étant des formes arrachées au littoral. L'origine de ces algues flottantes est controversée. Certains prétendent, qu'elles dériveraient d'algues géantes détachées du fond, alors que pour d'autres, les sargasses proviendraient d'un continent submergé.

Publication françaiseModifier

Cette histoire fut publiée pour la seule et unique fois en France dans Le Journal de Mickey n°460 du 19 mars 1961.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .